Scania : les ventes et les profits s'effondrent

 |   |  250  mots
Le constructeur suédois de poids lourds a enregistré une chute de 93% de ses profits au premier trimestre, à 179 millions de couronnes (16,6 millions d'euros). Les ventes ont reculé de 28% à 15,86 milliards de couronnes.

Le constructeur suédois de poids lourds Scania, pénalisé par le fort recul de son chiffre d'affaires et du nombre de véhicules livrés, a annoncé lundi un bénéfice net au premier trimestre en chute de 93% sur un an, à 179 millions de couronnes (16,6 millions d'euros). Ce résultat est légèrement inférieur aux attentes des analystes, qui tablaient sur un profit de 201 millions, contre un bénéfice net de 2,51 milliards un an auparavant. 


Dans un secteur des poids lourds très sensible à l'activité économique et qui souffre particulièrement de la crise, le chiffre d'affaires a reculé de 28%, à 15,86 milliards de couronnes, tandis que les livraisons ont chuté de 41% à 11.304 unités, selon un communiqué financier.
 

Scania, qui a supprimé 2.000 postes d'intérimaires mais qui contrairement à son compatriote et concurrent Volvo n'a pas licencié en masse, "ne voit pas dans l'immédiat de changement dans la demande de véhicules pour les trimestres à venir", indique son PDG Leif Östling, cité dans le communiqué. Le marché des poids lourds, principalement en Europe, souffre du retournement de la conjoncture mais aussi de la présence sur les routes de nombreux camions et bus d'âge récent vendus lorsque l'industrie était en pleine extension, ce qui pèse sur la demande de nouveaux véhicules. "L'industrie de l'équipement des transports est caractérisée par une demande très cyclique sur une période de 10 ans, et nous sommes maintenant dans la phase descendante", commente Leif Östling.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :