General Motors pourrait prendre une participation dans Fiat

 |   |  259  mots
Le constructeur automobile américain envisagerait de prendre une participation dans l'italien Fiat, auquel il céderait en échange ses activités en Amérique du sud et en Europe, croit savoir le New York Times.

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) envisagerait de prendre une participation dans l'italien Fiat, auquel il céderait en échange ses activités en Amérique du sud et en Europe, affirme ce jeudi le New York Times (NYT). Selon le quotidien économique, qui cite deux sources proches des négociations, le patron de Fiat Sergio Marchionne aurait donné son assentiment pour céder 10% du groupe à GM, mais le constructeur américain exigerait de son côté "au moins 30%", désirant ne pas brader ses branches sud-américaines.

Le groupe italien, qui vient de finaliser son alliance avec l'américain Chrysler, avait annoncé vouloir mettre la main sur les activités européennes de General Motors, dont l'allemand Opel représente la plus grosse part mais qui comprennent également le suédois Saab et le britannique Vauxhall. L'idée de Fiat est de créer une nouvelle société qui regrouperait sa branche automobile (marques Fiat, Lancia et Alfa Romeo), la part qu'il va détenir dans Chrysler, et les activités européennes de GM et de l'introduire en Bourse.

Une source industrielle avait indiqué mardi à l'AFP que Fiat avait par ailleurs manifesté son intérêt pour les activités de GM en Amérique du sud. GM se trouve contraint de se séparer de nombreuses marques dans le cadre de ses efforts de restructuration, l'administration américaine lui ayant donné jusqu'au 1er juin pour mettre en place les conditions d'un retour durable à la rentabilité s'il veut échapper au dépôt de bilan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une affaire de communication bien amenée, non ?
Cette petite participation permet au constructeur américain de consolider un certain nombre de ses actifs, Fiat faisant office de banquier, elle ne manquera pas de grossir un jour, pas tout de suite pour cause d'accords confidentiels : dans 10 ans.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cher Corso, êtes vous au conseil d'Admistration de GM ?
Decodez un peu pour voir, qu'on gratte le vernis.
Dans tout ça il n'y a pas de destruction d'emplois, de valeur, de capital, de savoir faire ?
On joue a quoi là ? C'est Darwin c'est çà ?
Comme vous dites dans dix ans on verra...c'est trop
facile !! GM était un industriel ou juste un titre pour rentier qui frime en bourse...c'est vrai q'avoir des titres chez GM est plus classe que ceux de son épicier Wall Mart ! On a de quoi raconter aux petits enfants...
Ah, on s'en est bien sorti !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :