GM décidé à vendre Opel bientôt à court de liquidités

 |   |  203  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'américain General Motors serait toujours déterminé à vendre sa filiale allemande Opel à l'équipementier canadien Magna. Quant à Opel, il pourrait manquer de liquidités dès la mi-janvier selon la société fiduciaire en charge du constructeur.

La vente d'Opel se précise. General Motors serait toujours déterminé à vendre sa filiale allemande selon le Financial Times de ce mardi malgré les doutes émis par l'Union Européenne. La semaine prochaine, le constructeur américain devrait ainsi signer un accord de reprise d'Opel par l'équipementier canadien Magna, associé à la banque publique russe Sberbank.

Pourtant, la Commission européenne vendredi dernier s'est inquiétée de la conformité aux règles européennes de concurrence de l'aide promise par le gouvernement allemand. Elle a également prévenu lundi qu'elle attend de recevoir "les détails précis des accords financiers".

De son côté, le patron de la société fiduciaire en charge d'Opel, Fred Irwin, a expliqué ce mardi que le constructeur devrait manquer de liquidités dès la mi-janvier prochaine ce qui devrait selon lui justifier la vente rapide de la filiale de GM. Quant au gouvernement allemand, il a précisé lundi que l'aide accordée pour la reprise d'Opel serait disponible quel que soit le repreneur afin d'éviter de remettre en question la vente.

Opel emploie près de 50.000 salariés en Allemagne (25.000 emplois), en Espagne, en Belgique et en Pologne, ainsi qu'au Royaume-Uni.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :