Rachat de Ssangyong : Renault jette l'éponge

 |   |  354  mots
(Crédits : Reuters)
Le groupe automobile français Renault ne déposera pas d'offre de rachat sur le constructeur coréen.

Alors que le constructeur automobile Renault -Nissan semblait décidé à vouloir mettre la main sur Ssangyong Motor depuis plusieurs mois, il a finalement annoncé ce mardi qu'il ne soumettrait pas d'offre pour le rachat du constructeur automobile sud-coréen.

"Nous allons considérer d'autres possibilités pour développer nos capacités en Corée du Sud", a déclaré un porte-parole du groupe, confirmant des informations rapportées un peu plus tôt par plusieurs sources. Le groupe pourrait en effet accroître sa capacité de production en Corée du Sud en développant le site Renault Samsung déjà existant ou bien en investissant dans un nouveau site.

Citant les déclarations de Samjong KPMG et de Macquarie Group qui traitent l'opération, l'agence de presse sud-coréenne Yonhap assure que trois groupes ont émis une offre : les indiens Mahindra et Ruia et un groupe coréen.

Les responsables de Samjung, Macquarie et Ssangyong ont refusé de commenter ces informations. Ceux de Mahindra et Ruia n'étaient pas joignables.

Selon un porte-parole de Ssangyong, les candidats retenus seront dévoilés cette semaine. Au total, six groupes se sont penchés sur les comptes de la société sud-coréenne en difficulté, en vue d'un éventuel rachat dont le montant pourrait s'élever jusqu'à 500 millions de dollars (379 millions d'euros).

Plusieurs sources avaient dernièrement affirmé à Reuters que Mahindra envisageait de débourser 400 millions de dollars pour cette acquisition.

Ssangyong, le plus petit des constructeurs sud-coréens, est sous administration judiciaire depuis le début de 2009. Selon un autre porte-parole, les dettes du groupe s'élèvent à environ 740 milliards de wons (481 millions d'euros).

Le constructeur sud-coréen détient 2% des parts de marché automobile du pays et exporte en Asie-Pacifique, en Europe, en Afrique, au Proche-Orient ainsi qu'en Afrique du Sud.

Sur les sept premiers mois de l'année, Ssangyong a vu ses ventes bondir de +235,2% par rapport à 2009 et a publié au premier trimestre une perte nette en baisse de 90% par rapport au premier trimestre de l'année précédente.

Le titre a clôturé mardi sur une hausse de 0,33% à 15.200 wons.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :