Renault reparle d'une alliance avec General Motors

"Je pense toujours qu'il y a beaucoup de choses à faire avec GM, qu'il y a beaucoup de synergies" lance Carlos Ghosn.

Renault reste ouvert à un rapprochement avec General Motors mais n'est pas acculé à une telle alliance avec le constructeur américain, déclare mercredi le PDG du groupe Carlos Ghosn dans une interview au Monde.

Il ajoute que la crise mondiale qu'a traversée le secteur est "clairement" terminée et que pour l'Europe, il est un peu moins pessimiste au second semestre qu'au début de l'année.

"Je pense toujours qu'il y a beaucoup de choses à faire avec GM, qu'il y a beaucoup de synergies", dit Carlos Ghosn.

"Maintenant je reste ouvert à un rapprochement avec GM. Si cela les intéresse, ils viendront vers nous", ajoute-t-il. "Mais je le répète une nouvelle fois: pour Renault-Nissan, il s'agit d'une opportunité, mais ce n'est pas une obligation."

Renault et General Motors ont déjà discuté en 2006 d'un projet visant à renforcer leur partenariat, limité à ce jour aux véhicules utilitaires, mais les négociations n'ont pas abouti.

En ce qui concerne la Chine, l'autre grand marché automobile mondial où l'alliance Renault-Nissan n'est présente qu'à travers Nissan, Carlos Ghosn répète que Renault ira un jour seul dans ce pays tout en ajoutant "mais pas dans les deux ou trois ans qui viennent".

"Il y aura de la place pour tout le monde en Chine, à condition d'arriver au bon moment avec les bonnes ressources plutôt que de se précipiter et d'échouer", dit-il.

Nissan, précise Carlos Ghosn, devrait vendre 950.000 voitures en Chine cette année contre 10.000 il y a dix ans.

Interrogé sur la présence de son groupe dans le segment des voitures haut de gamme, Carlos Ghosn répond que Renault va revenir sur ce marché mais "d'une autre façon".

"On ne peut pas être un constructeur mondial sans avoir du haut de gamme", ajoute-t-il.

A cause de la crise, Renault a gelé le programme de remplacement de la berline "premium" VelSatis et celui de l'Espace 4, dont seul un léger restylage sera dévoilé au Mondial de l'automobile qui ouvre samedi ses portes au public.

S'il n'aborde pas plus en détail le remplacement de la VelSatis, Carlos Ghosn confirme qu'un nouvel Espace va quant à lui arriver.

La crise automobile avait aussi contraint Renault à suspendre les objectifs ambitieux de son plan stratégique "Contrat 2009". Le nouveau plan, qui devrait être dévoilé en février prochain, comportera des objectifs "certainement plus réalistes que dans le précédent", précise le PDG.

Le nouveau plan aura aussi un calendrier différent du précédent, qui courait sur les quatre années de 2006 à 2009, et brossera des perspectives sur une durée plus longue.

Revivez la 1ère journée du Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 24/01/2011 à 19:22
Signaler
Une alliance avec GM, hors le VU, pourrait encadrer le retour de la marque francaise aux Etats Unis avec, entre autre, utilisation de ressources et capacités locales et bien sur des modèles spécifiques MELKIOR

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.