L'avenir du suédois Volvo passe par la Chine

 |   |  317  mots
Copyright Reuters
La firme de Göteborg, propriété de Geely, va investir 7 à 8 milliards d'euros. Elle veut rivaliser avec les marques allemandes.

Volvo veut pleinement rivaliser avec Mercedes, Audi, BMW, et devenir l?un des premiers spécialistes mondiaux du haut de gamme. L?avenir de la firme suédoise passe désormais par la Chine. Stefan Jacoby, son patron, a annoncé ce vendredi qu?il allait investir entre 10 et 11 milliards de dollars (7 à 8 milliards d?euros) en cinq ans dans l?ex-Empire du Milieu.

Le constructeur de Göteborg construira une nouvelle usine à Chengdu, dans le sud-ouest de la Chine, d?une capacité initiale de 125.000 voitures par an et dont la production doit démarrer en 2013. Objectif: vendre 200.000 voitures en Chine à l?horizon 2015, sept fois plus qu?aujourd?hui. En misant notamment sur le marché de la Nomenklatura locale... qui roule en Audi.

Sortie du rouge en 2010 pour la première fois depuis 2005, la marque pourrait en particulier produire une grosse limousine inédite, rivale des Mercedes S ou BMW 7! Un concept pourrait d?ailleurs être exposé en avril au prochain salon de Shanghai. Volvo compte aussi exporter depuis la Chine vers d?autres pays d?Asie ainsi que vers l?Amérique du nord et du sud.

A présent, Volvo est entre 2,5 à 3 fois plus petit que ses rivaux allemands. Mais il est plus gros que Lexus, filiale de luxe de Toyota. Volvo vise plus de 400.000 ventes en 2011 (373.500 l?an passé, +11%) et... 800.000 entre 2016 et la fin de la décennie. Outre l?expansion en Chine, Volvo, reputé pour la sécurité et la qualité de ses modèles, veut accroître de moitié ses ventes en Europe à 380.000 par an d?ici à la fin de la décennie et plus que doublé aux Etats-Unis à 120.000.

La prestigieuse firme scandinave a une histoire compliquée. Après la fusion avortée avec Renault au début des années 90, elle été cédée par le groupe AB Volvo à Ford en 1999, avant d?être revendue au chinois Geely l?an dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/02/2011 à 8:24 :
pendant ce temps la le petit carlos croit que les chinois l'espionne.
a écrit le 25/02/2011 à 22:30 :
les chinois n'ont acheter volvo que pour ses brevets et rien d'autre. en Chine et ailleurs, on voit peu de voiture made in china. celles que l'on peut voir ne sont pas très attrayantes. une fois pillé, volvo fermera ses usines en europe pour commercialiser les volvos chinoises.
Réponse de le 26/02/2011 à 7:54 :
ça se voit! vous êtes très mal dans votre peau.
a écrit le 25/02/2011 à 18:53 :
Allons-y Volvo!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :