La production automobile reste perturbée au Japon

 |   |  196  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Les constructeurs automobiles nippons Toyota, Honda et Mazda ont vu leur production reculer encore en mai dernier par rapport à l'an dernier, à cause du séisme. Nissan tire en revanche son épingle du jeu et dépasse Toyota.

L'industrie automobile japonaise reste perturbée, à cause d'une pénurie de pièces détachées consécutive au séisme du 11 mars dernier. En mai dernier, Toyota a ainsi vu ses volumes de fabrication en recul de 49% par rapport à mai 2010.  Sa production mondiale a chuté à 287.811 unités, hors filiales Daihatsu (petits véhicules) et Hino (poids-lourds). L'agence Moody's a d'ailleurs abaissé mardi la note de crédit de Toyota Motor.

Honda a produit pour sa part la moitié des véhicules assemblés un an plus tôt à 137.852. Mazda fléchit de 15%. Nissan a en revanche accrû sa production de 19%, à 368.914 unités, en grande partie grâce à une accélération de ses cadences à l'étranger. Il a d'ailleurs davantage produit que Toyota.

Mais la production repart. Toyota a estimé mardi que sa production devait avoir atteint en juin 90% de son niveau d'avant le séisme, qu'elle approcherait les 100% dès juillet et reviendrait à la normale en novembre. Il prévoit  d'embaucher de 3 à 4.000 ouvriers sous contrat temporaire au Japon, à partir de juillet. Toyota a du coup perdu au premier trimestre sa place de numéro un mondial au profit de General Motors et de Volkswagen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :