Les constructeurs français compensent ailleurs leur déclin en Europe

 |   |  308  mots
Copyright Reuters
PSA réalise 38% de ses ventes hors du Vieux Continent, Renault 39,5%.

Les ventes hors d'Europe permettent aux constructeurs tricolores d'afficher des résultats commerciaux record au premier semestre. Même si la croissance reste faible. PSA a progressé d'à peine 0,2% à 1.860.000 unités. Peugeot fléchit légèrement à plus de 1,09 million, tandis que Citroën croît faiblement à 769.000. Renault augmente ses volumes de 1,9% à 1,4 million. La marque au losange proprement dite progresse franchement (+ 5,7%) à 1,1 million de véhicules, mais la filiale roumaine Dacia baisse de 3% et la branche coréenne Renault Samsung Motors plonge de 36%.

Les volumes en dehors du Vieux Continent représentent désormais 38% des ventes de PSA (35% il y a un an) et 39,5% de celles du groupe Renault (33,4% au premier semestre 2010). Chez PSA, la Chine continue de tirer les ventes (+ 10% à 194 500), mais aussi l'Amérique latine (+ 21% à 154.377) ou la Russie (+ 65% à des volumes encore marginaux de 35.400). Du côté de l'ex-Régie, la croissance vient de la Russie, mais également du Brésil (+ 25%) ou de la Turquie (+ 69%).

Ces jolies performances dissimulent une décrue sensible en Europe après la fin des primes à la casse. Sur un marché en recul de 0,8% sur six mois, les immatriculations de PSA y fléchissent de 5,3%, avec une pénétration qui repasse sous la barre des 14% en raison d'une chute notamment de l'Espagne et de l'Italie dans une moindre mesure. PSA explique aussi cette baisse par son désir de ne pas entrer dans les ventes de véhicules d'occasion "zéro kilomètre" ou les immatriculations internes, qui permettent de gonfler les chiffres des immatriculations. Ce canal de ventes "atteint 24% des immatriculations totales en Europe au premier semestre", selon PSA. Un signe de la détérioration sévère du marché réel. Le groupe Renault voit pour sa part ses volumes baisser de 7,4% en Europe. Circonspect, PSA refuse d'officialiser ses objectifs pour l'année 2011. Renault prévoit, lui, un nouveau record.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :