Suzuki résiste très bien après la catastrophe au Japon

 |   |  221  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le constructeur nippon de petits modèles accuse une baisse de 20% de son profit opérationnel trimestriel mais parvient à accroître son bénéfice net.

Suzuki Motor affiche une chute de 20% de son bénéfice d'exploitation à 25,57 milliards de yens (234 millions d'euros) sur le premier trimestre fiscal 2011-2012 (avril à juin), pénalisé par une baisse de production après le séisme du 11 mars. Son chiffre d'affaires a baissé de 7,5% à 607,34 milliards  (5,3 milliards d'euros), Mais les résultats restent quand même supérieur aux attentes. Le constructeur de deux-roues et mini-voitures japonais est même parvenu à améliorer son bénéfice net de 23,6% à 18,73 milliards de yens (162 millions d'euros).

Suzuki, qui prévoit d'augmenter sa production sur la deuxième moitié de l'année pour compenser l'impact du séisme de mars, a décidé de maintenir sa prévision d'un bénéfice opérationnel en hausse de 2,9% à 110 milliards de yens sur  l'année fiscale (940 millions d'euros). Le chiffre d'affaires devrait être très légèrement supérieur à celui du précédent exercice fiscal. Ce constructeur, très implanté en Inde où il demeure le premier acteur, s'inquiète d'une baisse de la demande dans ce pays et de la concurrence de nouveaux entrants sur le segment très populaire de la petite voiture à bas prix dont il est le spécialiste.

Toyota avait fait état  en début de semaine d'une perte d'exploitation au premier trimestre, sa première en deux ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :