BMW se fiance avec Toyota et largue PSA

 |  | 371 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les deux constructeurs allemand et japonais ont scellé une alliance stratégique de grande ampleur. Ils vont notamment coopérer dans les véhicules hybrides et électriques et lancer une voiture de sport en commun.

BMW et Toyota ont annoncé ce vendredi une alliance stratégique à long terme lors d?une conférence de presse commune afin d?approfondir leurs coopération dans les nouvelles technologies. Le président du directoire de BMW, Norbert Reithofer, et le président de Toyota, Akio Toyoda, signent ainsi un nouvel accord sur l?extension de leur coopération existante dans quatre nouveaux domaines. Dans ce cadre, un protocole d?intention a été signé vendredi. Il est le fruit de l?accord que les deux entreprises avaient conclu en décembre 2011.

Divorce BMW-PSA

Les deux constructeurs développeront en commun des piles à combustible utilisant l?hydrogène. Elles constituent une des options possibles pour la construction de moteurs hybrides ou électriques. Cette annonce officielle devrait sonner le glas de la coopération entre PSA et BMW dans les systèmes hybride. BMW avait peu apprécié le rapprochement effectué en février entre PSA et General Motors. Le constructeur munichois avait d?ailleurs affirmé vouloir rediscuter de sa coentreprise créée (PBCE) et détenue à parité, avec PSA Peugeot Citroën. Des sources industrielles avaient affirmé que la discussion "pourrait aboutir à un changement d?actionnariat" au sein de BPCE. Mais aujourd?hui les discussions se porteraient sur une dissolution pure et simple de la coentreprise, selon un porte-parole de BMW. PSA, également associé à BMW dans les moteurs à essence, a refusé de faire un commentaire. Le constructeur français a rappelé simplement qu'il réexaminait sa coopération avec le groupe munichois dans l'électrique et l'hybride.

Une voiture de sport BMW-Toyota

Les autres domaines de coopérations sont les systèmes de transmission pour voitures électriques et la recherche et développement (R&D) pour la construction légère. Le constructeur japonais apporterait ainsi son expertise dans un type de propulsion relativement peu développé par le groupe de Munich. De son côté BMW mettra en avant son savoir-faire dans la production de véhicules légers en fibre de carbone, qui consomment moins de carburant. BMW et Toyota ont aussi évoqué le développement en commun de l?architecture d?une voiture de sport, "respectueuse de l?environnement", selon le président de Toyota, Akio Toyoda.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2012 à 22:36 :
Encore un épisode tragique dela faiblesse de l'automobile française..... Les choix de PSA sont discutables. trop petit pour survivre mais les allainces se font rares....
a écrit le 29/06/2012 à 21:24 :
C'est dommage mais PSA va aussi bénéficier de son alliance avec GM
Réponse de le 30/06/2012 à 10:30 :
PSA a choisi le mauvais cheval. GM ne va rien lui apporter, si ce n'est des économies d'échelles. Alors que l'avenir est dans le haut de gamme, on ne s'allie pas à un généraliste qui lui aussi a abandonné ce haut de gamme (Saab), et qui dispose d'une gamme de produits concurrente. Où est la complémentarité? PSA aurait dû racheter Volvo plutôt que de laisser des chinois s'en emparer (bon, c'est vrai, pour l'instant cette marque n'en pâtit pas, bien au contraire, l'apport de cash des chinois leur permet de se développer à vitesse grand V). Avec Volvo, marque très technologique, grande déposeuse de brevets (avec notamment un modèle vraiment exceptionnel: la V60 hybride, en terme de performances, l'hybridation PSA peut aller se coucher...), la stratégie aurait été bien plus claire, en cohérence avec la création de la ligne DS.
Réponse de le 30/06/2012 à 13:15 :
Non l'hybride diesel de PSA est bien supérieur en matière de prestations ... consommation, agrément etc .. je l'ai aussi s'essayé c'est bien mieux !
Ce n'est pas avec Volvo qu'il fallait s'associer mais avec BMW ... cela n'a pas été possible sinon la famille aurait perdu le contrôle de l'entreprise en raison des différences capitalistiques ...
Pour GM c'est difficile à dire ... mais il ne reste plus grand monde ... ni japonais (échec avec Mitsubishi ) ni coréen (pas de besoin pour eux) ni allemand (idem) ni américain (sauf GM pour le moment) ni chinois (à éviter ??) ni indien (trop tôt ?) ... il ne reste personne ..
Réponse de le 30/06/2012 à 16:26 :
Renseignez vous un peu avant d'affirmer que l'hybride PSA est supérieur! PSA = 200 ch ( et encore, pas tout le temps, et jamais au-delà de 120 km/h, et avec un couple réduit à 30 mkg), 2-3 km maxi en tout électrique, 89g. Volvo = 285 ch, 50 km en tout électrique (bon, d'accord, plutôt 30 en conditions normales selon les premiers essais des journalistes auto), 49g, et last but not least, plug-in. Vous avez dit supérieur???
Réponse de le 30/06/2012 à 23:45 :
Vous ferez le rapport qualité prix et vous verrez ! ... On peut toujours faire plus puissant mais pas au même prix : ex: le super puissant hybride chez BMW ... mais à 100 000€ environ ...
Ensuite l'hybride est valable économiquement dans le haut de gamme, mais pas aujourd'hui dans les segments inférieurs ... Ceux de PSA ...
Enfin GM n'est peut être pas le meilleur partenaire ... mais pour faire une alliance il faut au moins être deux ...
Réponse de le 30/06/2012 à 23:47 :
À quel prix ??? 50 000€ ? 65 000€ ?...
Réponse de le 30/06/2012 à 23:58 :
Oui et non: Toyota démontre que l'hybride est économiquement viable dans le milieu de gamme. Mais il est vrai que pour conserver un semblant de plaisir de conduite, il faut lorgner sur le "premium". À quoi bon? Parce l'automobile reste encore pour beaucoup un plaisir, les allemands l'ont bien compris. Et comme les hybrides sont bien plus lourds, à cause des batteries et moteurs supplémentaires, pour conserver un minimum d'allant à des véhicules qui frisent voire dépassent les 2 tonnes, pas d'autres choix que de dépasser largement les 200 ch. Et dans le premium, des rapports tels que qualité/prix ou prestations/prix n'ont guère de sens. Et je maintiens qu'en terme de technologie hybride, Volvo a lancé ce qui se fait de mieux. Opel/Chevrolet pareil, avec l'Ampera, mais sur un autre registre, plus original. Ces 2 véhicules, V60 et Ampera, sont capables de faire jusqu'à 50 km en tout électrique. PSA est très, très loin derrière. Et je ne parle même pas de leurs batteries à la technologie dépassée...
Réponse de le 01/07/2012 à 0:04 :
55000 € bonus (de 5000 €) déduit. Plus cher que les 45000 € d'une 508 hybride, certes, mais performances d'un autre niveau. L'écart me semble acceptable, même si ce n'est évidemment pas a la portée de toutes les bourses. Gros succès probable en véhicule de société, car pas de TVS pendant 2 ans puis TVS super réduite (car 49 g seulement) par la suite.
Réponse de le 01/07/2012 à 8:36 :
Alors, qui c'est qui a la plus grosses en définitive ?
Réponse de le 01/07/2012 à 9:46 :
Henri, s'il vous plaît, laissez nous nous amuser entre mecs!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :