Opel annonce du chômage partiel pour 9.300 de ses salariés en Allemagne

 |   |  181  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
En difficulté, le constructeur automobile allemand Opel a annoncé 20 jours de chômage partiel pour ses salariés des sites de Rüsselsheim et Kaiserslautern. 9.300 salariés seront touchés.

Pour palier à ses difficultés, l'Allemand Opel a annoncé jeudi le recours à 20 jours de chômage partiel à partir de septembre. Les deux sites concernés, Rüsselsheim et Kaiserslautern sont tous les deux situés outre-Rhin. Le constructeur automobile explique cette décision par l'effondrement du marché automobile européen et les mesures utilisées jusqu'à présent pour s'y adapter devenues insuffisants. "L'instrument du chômage partiel est à présent la bonne mesure (à prendre) pour traverser cette phase de faiblesse du marché", a estimé Holger Kimmes, membre du directoire d'Opel chargé du personnel.

9.300 salariés concernés

Environ 9.300 salariés vont être touchés par la mesure subventionnée par l'Etat fédéral, et qui touchera tant le segment production en septembre que le segment administration et services en octobre. Opel emploie à son siège de Rüsselsheim 3.500 personnes dans la production et 3.300 dans les services administratifs. Son site de Kaiserslautern emploie quant à lui 2.500 personnes. Les quelque 7.000 salariés ingénieurs d'Opel de son centre de recherche-développement de Rüsselsheim ne sont pas concernés par la mesure.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/08/2012 à 14:05 :
j'aurais volontiers acheté une opel mais ma retraite de polypensionné ne me le permet pas : 480 ? brut par mois , j'ai réussi à acheter une paire de baskets, c'est bien pour adidas
a écrit le 24/08/2012 à 12:36 :
Voila pourquoi ils veulent qu'on leur soustraite une ou deux Peugeot, comme ça le chômage sera chez nous, pas bête non?
a écrit le 23/08/2012 à 23:04 :
opel est devenu plus chere que vw, et pas qu'un peu....
a écrit le 23/08/2012 à 16:24 :
Pour vendre Opel à un constructeur crédible comme PSA, GM a été et sera obligé de faire le ménage. L'opération séquencée a été faite en Espagne, elle l'est actuellement en Allemagne, devra l'être en Angleterre, en Russie, en Pologne, pas d'exception. Les contours du terrain local sont utilisés pour ne pas détruire la valeur et le potentiel de la marque. L'Allemagne devra d'ailleurs pour ses principaux constructeurs Daimler et VW réduire considérablement la voilure sur son territoire national..
a écrit le 23/08/2012 à 15:57 :
c'est la qualité allemande?
a écrit le 23/08/2012 à 14:48 :
Les ingénieurs d' Opel sont trop précieux pour qu'on les mette au chômage, même partiel.
Réponse de le 23/08/2012 à 21:38 :
Ah

Ils ont conçu quoi d extraordinaire?
a écrit le 23/08/2012 à 13:46 :
Opel et PSA seront bien tôt totalement intégrés au sein de GM. Seul Renault subsistera pour la France. En produisant surtout d'ailleurs en dehors de l'Hexagone, seule possibilité de survie de nos jours pour l'industrie automobile notamment.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :