Opel va fermer l'usine de Bochum après 2016

L'usine d'Opel, qui emploie 3.100 personnes pour une capacité de production de 160.000 unités annuelles, n'aura plus de véhicule à produire après la fin de vie de l'actuel monospace Zafira. En échange, la filiale allemande de GM s'engage à sauvegarder les emplois avant 2016.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Opel a annoncé ce mercredi qu'il négociait la fermeture de l'usine allemande de Bochum avec les représentants du personnel. La filiale germanique de General Motors s'engage en échange à maintenir les emplois outre-Rhin d'ici à 2016. Les détails du plan seront présentés le 28 juin prochain.  "Vu la situation économique et les prévisions pour la demande de véhicules, le plan en cours de discussions ne prévoit pas  de nouveau véhicule à Bochum après l'arrêt de la production de l'actuel (monospace) Zafira", affirme Opel.  Le sort en est jeté. La firme avait déjà fermé récemment le site belge d'Anvers.

3.100 salariés

L'usine emploie 3.100 personnes, pour une capacité de production de 160.000 unités annuelles.  Un communique de la firme d'outre-Rhin souligne que la direction mène des discussions "constructives" avec les partenaires sociaux. Les usines européennes d'Opel pourraient assembler à l'avenir des voitures d'autres marques, souligne le  constructeur. En clair, il pourrait hériter de la fabrication de modèles pour son nouveau partenaire français PSA.   L'américain GM a pris 7% du constructeur français au terme de l'alliance stratégique nouée fin février entre les deux groupes.

Volumes en chute de 20%

"Avec des volumes prévus en chute de 20% en 2012  par rapport à la moyenne des cinq dernières années, attendre plus longtemps serait irresponsable", souligne le PDG d'Opel, Karl-Friedrich Stracke, qui ajoute: "Opel doit ajuster son périmètre pour devenir profitable même dans des conditions de marché difficiles". Opel avait déjà annoncé dernièrement qu'il produirait son modèle phare, la future berline compacte Astra, uniquement en Angleterre et en Pologne, à partir de 2015. Et non plus à Rüsselsheim (près de Francfort)..

Pertes depuis plus de dix ans

« En 2011, nous avons gagné de l'argent pendant les trois premiers trimestres. Puis, il y a eu la chute du marché. Nous avons besoin d'une restructuration. Il faut réduire les coûts pour revenir à l'équilibre », affirmait à latribune.fr le PDG, lors d'un entretien la semaine dernière. Karl-Friedrich Stracke refuse de s'engager sur une date pour... le retour aux profits. GM a encore perdu 256 millions de dollars (200 millions d'euros) sur le Vieux continent au premier trimestre 2012, après un déficit avant impôts de 700 millions (540 millions d'euros) pendant l'année 2011 et une perte de 2 milliards durant l'exercice 2010. GM est en perte depuis plus de dix ans en Europe.

 

 

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 15/06/2012 à 12:05
Signaler
Opel fermera une à une toutes ses usines. Sa production correspond grosso modo à la surcapacité actuelle en Europe. Reste à juguler les coréens voire les chinois pour éviter de faire tomber un autres constructeur( FIAT , PEUGEOT...)

à écrit le 13/06/2012 à 19:29
Signaler
mon zafira, 2 casses moteurs, conso d'1l d'huile au 1000km

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.