Automobile : les moteurs hybrides...explosent

 |   |  902  mots
Volvo V60 hybride Plug In   Copyright Volvo
Volvo V60 hybride "Plug In" Copyright Volvo
Après les Toyota, Honda, Peugeot, voici Volkswagen qui commercialise sa Jetta en attendant la Golf, Volvo sa V60 "Plug In", Ford son C-Max, BMW sa gamme "i". L'offre va exploser. Il y a les hybrides, les hybrides rechargeables, les électriques avec prolongateur d'autonomie. Plusieurs technologies sont en jeu. Le grand champion de l'hybride Toyota a déjà vendu plus de 5 millions de véhicules au cumul. Le marché s'annonce très prometteur.

Les hybrides ? Ces voitures « vertes », qui combinent moteurs thermique et électrique, sont en vogue. Logique : elles permettent de réduire sensiblement les émissions de gaz à effets de serre, tout en préservant l'autonomie comme sur un véhicule classique. Contrairement à l'électrique pur, les modèles hybrides sont en effet utilisables comme n'importe quelle voiture traditionnelle. Un avantage certain. Mais, évidemment, au prix d'une technologie coûteuse. Après les deux pionniers nippons Toyota et Honda, rejoints - dans de modestes proportions - par les américains Ford et GM, les Allemands se sont mêlés à la bataille, sur le très haut de gamme, puis le groupe français PSA. Et, aujourd'hui, l'offre explose littéralement.

Une Volkswagen Jetta hybride

Volkswagen lance ainsi actuellement (en France) une berline compacte Jetta hybride combinant une motorisation essence de 150 chevaux et un moteur électrique de 20, au même prix qu'un diesel de 105 chevaux seulement (une fois le super-bonus déduit). Soit un tarif raisonnable de 27.500 euros. Jusqu'à présent, Volkswagen ne proposait en hybride que son énorme 4x4 Touareg 2,5 fois plus cher. BMW redescend aussi en gamme, avec sa Série 3 « Active Hybrid » de... 340 chevaux. Certes, la bavaroise est à 54.700 euros ! Mais c'est presque moitié moins qu'une limousine Série 7, seule berline essence-électrique proposée par le groupe munichois précédemment.

Vive l'hybride rechargeable!

Après les hybrides, voici maintenant le temps des hybrides rechargeables, permettant de faire passer l'autonomie en mode électrique de 2... à 25 kilomètres pour la Toyota Prius « Plug In », commercialisée en septembre dernier dans l'Hexagone. Le tarif est certes supérieur de 9.000 euros à celui d'une Prius simplement hybride. Mais, grâce à une fiscalité très favorable dans l'Hexagone, le différentiel n'est plus que de 6.800 euros une fois les super-bonus déduits, la Prius « Plug In » étant affichée alors à 32.000 euros. 

Pour ce surcoût acceptable, les rejets de C02 deviennent quasiment inférieurs de... moitié (49 grammes au kilomètre, au lieu de 89) ! Un vrai progrès grâce à la recharge sur une prise électrique. Le suédois Volvo commercialise pour sa part aujourd'hui sa V60 « Plug-In Hybrid », le premier hybride rechargeable au monde avec une motorisation diesel. Les cadences escomptées sont modestes. La firme de Göteborg - propriété du chinois Geely - prévoit 1.000 exemplaires en 2013 (dont une centaine pour la France) et 4.000 à 6.000 en 2014. Le prix est il est vrai très élevé: 61.150 euros l'unité. Mais la technologie est très intéressante, puisqu'elle inclut un moteur à gazole cinq cylindres de 215 chevaux et un moteur électrique de 70 chevaux. La batterie de ce break de gamme moyenne supérieure offre une autonomie en alimentation électrique pure jusqu'à... 50 kilomètres. Pas mal.

Ford arrive avec une offre idoine

L'an prochain, Volkswagen se mêlera également à la bataille des hybrides rechargeables, puisqu'il planifie une compacte Golf en version hybride (essence) « Plug In ». Ford doit également commercialiser en 2014 son monospace compact C-Max en versions hybride et hybride rechargeable, des modèles déjà vendus aujourd'hui outre-Atlantique.

Electrique avec prolongateur d'autonomie

Et ce n'est pas fini. Car il y a également au programme les voitures électriques avec prolongateur d'autonomie, comme la fameuse Chevrolet Volt américaine. Il s'agit à la base d'un véhicule électrique, mais avec l'appoint d'un moteur thermique permettant de rouler aussi à l'essence en cas de besoin. Et la Volt ne sera bientôt plus seule car, à la fin de l'année, BMW va commercialiser une i3 électrique « high tech » dotée d'un châssis en aluminium et d'un habitacle en composites à renfort de fibre de carbone, avec, en option, un... prolongateur d'autonomie. De quoi porter le rayon d'action du véhicule à 250 kilomètres. Rassurant. D'ailleurs, la majeure partie des clients devrait choisir l'option qui rend le véhicule bien plus polyvalent, d'après BMW France.

Plus de 5 millions de Toyota

Champion, et de loin, des ventes d'hybrides, Toyota a franchi, début 2013, la barre des 5 millions de véhicules "Full Hybrid" (essence-électriques) vendus au cumul en quinze années. Il en a écoulé 1,22 million (avec sa marque de luxe Lexus) rien qu'en 2012, soit 14% de ses volumes totaux. 55% de ses hybrides ont été livrés au Japon, 27% aux Etats-Unis, des marchés où le diesel est quasi-inexistant.

Du coup, l'hybride essence-électrique est le seul moyen d'abaisser réellement les consommations et les émissions de C02 qui leur sont corrélées. En Europe, l'hybride essence fait certes un peu mieux que le diesel en C02, mais le gain n'est pas comparable à celui qui est obtenu face à des moteurs thermiques à essence ! Cette année, toutefois, Toyota compte vendre 18% de ses véhicules en version hybride sur le Vieux continent. Honda, qui a passé à la fin septembre 2012 le cap du million écoulé en treize ans, a vendu l'année dernière dans le monde près de 150.000 véhicules thermiques-électriques. Chevrolet a vendu de son côté 22.850 Volt dans le monde en 2012. Quant à PSA Peugeot-Citroën, il a atteint les 20.960 avec sa technologie diesel-électrique. Le Français vise les 40.000 unités cette année.

Un marché prometteur

Le marché mondial des hybrides et hybrides rechargeables s'annonce donc très prometteur. Il devrait plus que doubler d'ici à 2017, passant de 1,8% de la production planétaire à près de 5% en 2016 et presque de 6,3% en 2020, selon les prévisions du consultant PWC. Quatre fois plus que de voitures électriques, qui ne pèseraient alors que 1%. L'hybride a de l'avenir.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2017 à 10:40 :
victor nganguem j'aime ça
a écrit le 12/04/2013 à 6:22 :
a ces châssis en aluminium!!!! gain de poids!!! mais DOMMAGE/ IL FAUT BEAUCOUP ELECTRICITÉ NUCLÉAIRE POUR FAIRE DE L'ALU (connaissez vous Dyna-Pahnard? tout alu puis portes en alu puis plouf!! pourtant leur moteur était performant: vainqueur au Mans à l'indice de performance!! mazette!!). que devient le GPL le grand sacrifié a l'autel de l'écologie? et l'hybride AIR-ESSENCE développé par PSA ?. IL FAUT MIEUX PARLER DES CONSTRUCTEURS NIPPONS (ni mauvais d'ailleurs) ..et leurs batteries à recycler !!!!! Voilà une bombe écologique a retardement . on repousse le tas de neige!
Réponse de le 12/06/2013 à 14:51 :
Le bilan écologique du GPL n'est que modestement avantageux de 5% par rapport au diesel d'une part.
Contrairement à l'air pollué qui circule librement et qui peut donc être inhalé par tous. La pollution des batteries est elle confinée; ce qui est une forme de moindre mal surtout si on est asthmatique...
a écrit le 11/04/2013 à 17:07 :
Lexus est la deuxième marque automobile la plus fiable juste derrière Rolls Royce, d'après les "charts" américains, qui sont une référence mondiale. Lexus jouit d'une qualité, d'une technicité et d'une fiabilité rapport qualité prix imbattable sur le marché actuellement.
a écrit le 11/04/2013 à 14:11 :
Toutes les nouvelles techno ventent leur respect de l'environnement,
On aimerait avoir un peu plus de transparence sur les impacts de l'extraction des matériaux pour la construction des batteries et des aimants permanents puissants
a écrit le 11/04/2013 à 13:40 :
Je m'étonne que l'article comme les commentaires ne fassent pas état du Mitsubishi PHEV à venir (déjà commercialisé au Japon) : il combine deux moteurs électriques (avant et arrière, autorisant 4 roues motrices) alimentés par des batteries rechargeables sur secteur ou par le biais du moteur thermique fonctionnant soit comme générateur (comme l'Ampera d'Opel) soit comme groupe propulseur, selon les besoins et à la demande du conducteur. Les chiffres annoncés sont alléchants : autonomie avec les seuls moteurs électriques de 52 km, de plus de 800 km tous modes d'énergie confondus, consommation moyenne inférieure à 2 litres ! Seul premier bémol : les batteries du type de celles du Boeing 787 ! Néanmoins le concept semble être le plus complet de tous ceux présentés à ce jour (Toyota, Honda, Volvo...). Reste à savoir quel prix ...
a écrit le 10/04/2013 à 22:36 :
Les batteries comme sur le téléphone vont aller en diminuant leur capacité de stockage et vous allez vous retrouver avec 150 kg à trainer pour gagner 0,5 l/100 km ... mais c'est clair que techniquement c'est beau ... pour ma part un petit 3 cylindres Essence c'est sympa (et la voiture est légère ... comme une maison bien isolée)
a écrit le 10/04/2013 à 20:06 :
Et bien si les moteurs hybrides explosent, vos mieux pas en acheter, ils ne sont pas fiables !!! Rire !!!
a écrit le 10/04/2013 à 15:33 :
J'ai acheté une Lexus RX 400h neuve il y a 6 ans, et je suis toujours aussi content de la conduire au quotidien. C'est une voiture fantastique, fiable, économe, puissante et très bien finie, tout en restant discrète. Sa ligne est toujours aussi belle, et l?arrière est très élégant.
Achetez la sans soucis, elle est faite pour durer, et elle bénéficie de la meilleur technologie hybride au monde, et ce depuis 2005 !!
Réponse de le 10/04/2013 à 22:57 :
Et en plus avec la technologie qui débloque de Toyota / Lexus elle accélère toute seule sans possibilité de l' arrêter. 50 morts dans le monde plus tard, un rappel massif a été organisé. Récemment ( dans la Tribune ) ce sont les ceintures de sécurité des 4x4 Toyota qui se décrochent. Regardez sur Internet 'Lexus + 911': des liens vers une bande audio d'une famille qui se tue en direct dans sa Lexus qui accélère toute seule..... Effroyable marque.
Réponse de le 11/04/2013 à 6:50 :
La même chose est arrivée avec un vélo électrique.
a écrit le 10/04/2013 à 15:28 :
... qui ne prend pas en compte la réalité du marché automobile français. Comment qualifier de "raisonnable" un véhicule neuf vendu 27500?, alors que le prix moyen payé par un ménage français pour une voiture (neuf et occasion confondus) et d'un peu moins de... 10000? ! Et encore, ce tarif très elevé est-il obtenu au prix d'une subvention massive de 7000?... Les français seront heureux de savoir qu'une partie de leurs impôts sert à financer des véhicules couteux qui ne peuvent être achetés que par une petite frange aisée de la population... Quand les français comprendront-ils que l'Etat n'a plus les moyens de gaspiller aussi stupidement l'argent public ? Si le prix catalogue réel de cette voiture est de 34500?, il n'y a aucune raison que le contribuable subventionne l'acheteur (aisé) de ce véhicule ! C'est au constructeur de faire une remise s'il le juge nécessaire, pas à l'Etat !
a écrit le 10/04/2013 à 14:32 :
Le marché s'annonce d'autant plus prometteur que les normes de réduction des émissions en ville vont devenir de plus en plus contraignantes. Donc, électrique en ville et essence/diesel sur autoroute. Idéalement, l'électrique en ville devrait même devenir obligatoire. Encore faut-il que le conducteur répartisse correctement la charge : par exemple, 60% essence / diesel sur autoroute et 40% électrique en ville, ce qui correspond au trajet quotidien typique de nombreux navetteurs.
Réponse de le 20/04/2013 à 19:30 :
Eléctrique obligatoire en ville?? Je la recharge comment? Habitant Paris, pas de garage disponible a proximité,déja heureux si je trouve une place de stationnement a 300 m de mon domicile, soit 300 m de cable. Ahuri. PS: en 68 il était interdit d'interdire, actuellement il est obligatoire de TOUT obliger. O tempora o mores.
a écrit le 10/04/2013 à 13:14 :
Eh oui, il faut le dire, l'hybride n'est pas tout.
Eh le spécialiste, pourquoi il ne fait pas le boulot jusqu'au bout et rajoute...les hybrides enterrent toutes les voitures purement thermiques en termes de FIABILITE.
Cela veut dire que les Toyota et Honda font quasi toutes 100000 km sans aucune panne.
Il n'y a plus qu'a faire les vidanges. Ceci fait partie de la révolution hybride.
Je suis a ma deuxième Toyota Prius et la première a fait 100000km avec zéro panne en sept ans, et même les plaquettes de frein ont été changées par le concessionnaire qu'à 115.000 km.
Tout le monde sait que les allemandes et pour ne parler que d'elles ne font pas deux ans sans avoir des factures de réparation a payer, surtout avec leurs moteurs diesels, (performants (?)) mais merdeux en FIABILITE et de grâce ne confondons pas les tableaux de bord bien ajustés (qualité dite perçue) et absence de pannes en 100000 km.
Alors la qualité allemande aux prix surfaits, il n'y a que les consommateurs non avisées et les gaspilleurs qui adorent... (payer des factures ). Libre a eux.
De grâce aussi arrêtez de nous bassiner avec la qualité allemande aux deux ans arnaque de garantie.
Réponse de le 10/04/2013 à 14:27 :
Je ne connais pas trop pour les Allemandes(quoique j'en ai une, une opel un désastre), mais sur les voitures françaises les pannes sont rares, voire ça n'arrive jamais pour la plupart des gens avant 100000 km.
Mais c'est sur, des hybrides qui ont une tendance à user plus le moteur électrique (+ de 1000000 de km sans révision) la fiabilité va exploser.
En tout cas je ne crois que ce que je vois, et vu le comportement des toyota aux dernières 24h du mans, cette marque a vu mon estime remonter à son plus haut niveau.
Réponse de le 10/04/2013 à 14:32 :
En effet l'hybride permet de limiter l'entretien du thermique sous une certaine mesure. Les nouveaux moteurs Essence sont moins gourmands en carburant (toujours plus qu'un Diesel à puissance comparable) mais probablement aussi fiable que n'importe quel Diesel car les récents progrès tendent à faire converger les deux technologies (cf. intégration d'un turbocompresseur). Concernant la petite histoire sur les plaquettes de frein ça me semble bien tiré par les cheveux voir inquiétant car ce sont ce qu'on appelle du "consommable", peu importe le type de motorisation. Il reste cependant un véritable frein à l'électrique pure ou hybride: les points de recharge.
Réponse de le 10/04/2013 à 15:37 :
Il n'y a pas besoin de point de recharge pour un hybride Lexus, la batterie se recharge toute seule grâce à l'énergie cinétique des roues en décélération.
Réponse de le 10/04/2013 à 15:38 :
... la fiabilité des véhicules hybrides Toyota est proprement stupéfiante (et vous avez également raison à propos de la fiabilité très médiocre, pour ne pas dire carrément mauvaise, des moteurs diésel des marques allemandes). C'est d'autant plus étonnant qu'il s'agit de véhicules complexes, combinant un moteur thermique essence (assez simple cela dit) avec une chaîne de traction électrique (onduleur, moteur synchrones à aimants permanents), une transmission mécanique complexe (à train épicycloïdal) et une batterie de forte puissance (Toyota ayant eu la sagesse de ne pas utiliser de technologie Li-ion, cf les déboires de Boeing sur le B787...). Etant moi-même ingénieur en électronique de puissance, je suis simplement stupéfait de la fiabilité et du niveau d'intégration atteints par les convertisseurs statiques embarqués sur ces véhicules, alors que c'est normalement LE point faible des chaînes de traction électrique. Mais il ne faut pas se leurrer: comme Toyota le fait avec ses véhicules, il faudra que les constructeurs offrent une garantie très longue sur ces véhicules (ce qui les incitera à offrir une fiabilité sans faille), car le cout de réparation ou d'échange d'un onduleur ou d'une batterie de forte puissance sont prohibitifs... Et d'autre part, l'Etat français surendetté ne pourra pas continuer longtemps à subventionner aussi massivement, à raison de 7000?, l'achat de véhicules chers qui sont achetés par les ménages aisés... Sans subvention, l?hybride restera encore longtemps extrêmement couteux et hors de portée de 90% des automobilistes.
Réponse de le 10/04/2013 à 16:45 :
@Pata

A moins d'inventer la machine à mouvement perpétuel, l'énergie cinétique doit bien avoir une forme "primaire". La Lexus de Toyota n'offre aucune économie en carburant puisque c'est l'énergie de la traction thermique qui sert de recharge électrique (avec perte de conversion). D'ailleurs son autonomie purement électrique est ridicule (~ 2 km) ce qui n'offre aucun intérêt à ce type d'hybridation sinon marketing.
Réponse de le 10/04/2013 à 17:27 :
L'énergie récupérée en décélération est restituée au démarrage où les voitures normales consomment le plus. De plus ce démarrage se fait dans un silence impressionnant ,le moteur prend le relais sans aucun bruit de démarreur comparé au bruit de crécelle de tous les démarreurs allemands, seul Peugeot sort sûrement du lot des "stop and go" avec le démarrage à l'aide de l'alternateur,
Il y a bien une économie, surtout en ville d'après les normes de consommation, on ne peut pas le contester...
Réponse de le 10/04/2013 à 18:12 :
De la part d'un propriétaire de Prius , vous pouvez gloser à l'infini , ça marche et fort bien. Perso je tourne à 4,5 l / 100 ( donné ordinateur ) en trajet quotidien et 4,9/ 5 l à 120 km/h compteur bourrée des enfants et de tout ce qu il faut pour leurs vacances. Ajoutons, qu'en plus c est une voiture très confortable, très pratique , et simplement très intelligente !
Réponse de le 10/04/2013 à 20:47 :
Clio Diesel 1.5 DCi 70ch, moyenne de 4 litres aux 100 parcours ville et routes ... La mienne a coute 10.000 euros et est simple a entretenir ...
Réponse de le 10/04/2013 à 21:00 :
vos voitures hybrides ne sont pas pour le français moyen-en plus le jour ou il faudra changer les batteries bonjour la facture-par contre psa a mis au point avec bosch lhybride azote la je dis "chapeau "-faible cout ,pas de surpoids de la voiture- et pourtant personne en parle a oui c'est pas allemand mais français-
Réponse de le 10/04/2013 à 23:03 :
@Michel: une Prius avec le coffre rempli et bourrée d' enfants: le coffre est ridiculement petit ( long mais pas profond ). Vous ne devez avoir qu'un enfant, et surtout devez éviter d'aller en montagne: dans les cols le 1.5l essence poussif hurle à la mort et se fait doubler par les 404 !

Le coffre sur le Lexus c'est encore pire: 340 dm3, soit moins que cleui d'une citadine !
Réponse de le 11/04/2013 à 0:01 :
Une Yaris hybride dynamic coute 18500?, moins le bonus à 2000?, elle est à 16500? hors remise éventuelle. Soit le prix d'une clio diesel ou 208 diesel 90cv.
De plus, la consommation en ville en boîte auto de la yaris hybride est inférieure à 4l/100km..... je le confirme, car j'en ai une, et c'est un vrai bonheur. adieu diesel puant, bruit et vibrations.
Quelques éclaircissement sur le bonus éco:
Le bonus de 10% du prix de la voiture avec un mini de 2000? et un maxi de 4000? pour les hybrides émettant moins de 110gr de CO2
Le bonus de 20% du prix de la voiture, et maxi 5000? est réservé aux hybrides Plug-in (qui se rechargent ) entre 21 et 50gr de CO2 et de 4500? pour celles émettant 51 à 60gr de CO2.
Le bonus de 7000? est réservé aux véhicules émettant moins de 20gr de CO2, comme les électriques.
Réponse de le 11/04/2013 à 9:21 :
Une petite chose, la toyota qui courait au mans l'année dernière et qui a inquiété Audi, était hybride mais n'avait d'accus mais un méga condensateur.
Il se chargeait en décélération et servait à reprendre des tours en sortie de virage.
Dans un usage normal un accu a l'avantage d'avoir une tension de sortie stable, mais avec une perte d'énergie considérable.
le condensateur a une tension totalement variable , mais l'absence totale de consommation d'énergie et un poids extrèmement léger.
Le reste est juste une question d'électronique, pas un gros souci.
On ne sait pas encore si on sera capables de construire des condos d'une capacité et d'un volume suffisant pour remplacer les accus.
durée de vie 30 ans, plus que la voiture, c'est pas rien.
Réponse de le 12/04/2013 à 11:04 :
@thieryB : j'ai une yaris HSD depuis le mois de septembre, bonus déduit et avec options, je l'ai eue pour 15.300? neuve (achetée en concession Toyota) ;)

Je viens de faire le premier entretien (15.000 km en 6 mois), 108?, soit à peine 1 ? du kilomètre. je fais environ 900 km en moyenne avec un plein, et là, je m'attaque à réduire à la portion congrue la consommation. Fini l'autoroute.

On ne conduit pas une hybride comme on conduit une voiture thermique. Ca demande un léger apprentissage, mais une fois compris, le gain de confort en conduite est tel qu'on regrette de ne pas l'avoir fait avant.

Nos constructeurs ont raté le coche il y a 20 ans, aveuglés par le diesel. Phénomène anticipé par Toyota, et le résultat est sans appel.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :