Volkswagen vend plus sur quatre mois que PSA ou Renault en un an

Par Alain-Gabriel Verdevoye  |   |  454  mots
La Volkswagen Golf VII (Crédits : DR)
Le groupe allemand a vendu 3,25 millions de véhicules au premier quadrimestre, soit plus que PSA ou Renault sur douze mois dans leurs meilleures années. Le premier constructeur européen et deuxième mondial a accru de 6,4% ses volumes, enregistrant un nouveau record.

En quatre mois, le groupe Volkswagen a vendu 3,25 millions de véhicules, soit plus que PSA ou Renault sur douze mois dans leurs meilleures années. Le premier constructeur européen et deuxième mondial a accru de 6,4% ses volumes de ventes sur le quadrimestre, enregistrant un nouveau record. Sur le seul mois d'avril, la hausse atteignait 8,2% à 848.500 unités (hors poids-lourds).

Même en Europe, ça marche

Le consortium de Wolfsburg a accru de 8% ses ventes en Europe sur quatre mois (utilitaires légers compris) à 1,3 million de véhicules, dont 691.200 (+8,7%) dans la partie occidentale du Vieux continent (hors Allemagne),  392.300 (+6%) outre-Rhin. Mais, évidement, c'est en Asie-Pacifique que le consortium allemand cartonne. En Asie-Pacifique, la progression atteignait en effet près de 16% à 1,31 million, soit des volumes désormais plus élevés qu'en Europe! Sur la seule Chine, où Volkswagen fit oeuvre de pionnier dès les années 80, la croissance était de 17% à 1,19 million.

En revanche, en Amérique, la firme est en panne. Elle n'arrive pas à percer aux Etats-Unis, malgré la création récente d'une usine locale. Le groupe germanique a vu ses ventes régresser de 4,9% dans ce pays sur le quadrimestre à 184.300 unités, alors que le marché est lui-même en croissance. Volkswagen manque de produits adaptés, notamment d'un "SUV" qui devrait être toutefois prochainement mis en fabrication à Chattanooga. En Amérique du sud, où il a été l'un des premiers à s'installer au Brésil, le groupe de Basse-Saxe recule de 21% à 230.300.

Toutes les marques de voitures particulières du groupe sont en croissance dans le monde. Mais c'est surtout la marque haut de gamme Audi qui est en plein boom (+11,7% à 561.900). La filiale tchèque Skoda  est en hausse de 12% à 336.800.

6% de marge trimestrielle

Le consortium aux douze marques avait battu les prévisions en termes de chiffre d'affaires et de résultat opérationnel au premier trimestre. Ses recettes ont grimpé de 2,7% à 47,8 milliards d'euros et son bénéfice d'exploitation a bondi de 21,8% à 2,85 milliards (hors co-entreprises en Chine) sur les trois premiers mois de l'année. Soit 6% de marge trimestrielle (5% un an auparavant). Honorable.  Il faut d'ailleurs ajouter 1,24 milliard de profit opérationnel tiré des activités en Chine. Les liquidités nettes de la division automobile se sont établies à 17,7 milliards.

Le résultat opérationnel de la marque Volkswagen (hors utilitaires) avait certes régressé à 440 millions sur le premier trimestre. Celui d'Audi a en revanche un peu augmenté à 1,31 milliard. Skoda progressait à 185 millions. Seat restait en perte, mais Porsche bondissait de 22% à près de 700 millions.

Le groupe Volkswagen a réitéré ses prévisions pour l'exercice 2014. Son chiffre d'affaires devrait évoluer dans une fourchette de plus ou moins 3% et sa marge opérationnelle s'établir "entre 5,5% et 6,5%" sur l'année en cours.