Carlos Ghosn veut doubler GM ou Volkswagen

 |   |  826  mots
La Clio RS, un des derniers-nés de la marque Renault
La Clio RS, un des derniers-nés de la marque Renault (Crédits : DR)
L'Alliance franco-nippone a écoulé 8,3 millions de véhicules l'an dernier. Elle est le quatrième acteur mondial. Mais Carlos Ghosn, le double PDG qui vient d'être reconduit à la tête de Renault, veut accéder au podium des constructeurs mondiaux.

Les actionnaires de Renault, réunis ce mercredi en assemblée générale, ont reconduit Carlos Ghosn à la tête du constructeur automobile pour quatre ans.Cette résolution a été approuvée à 85,18%. Le nouveau mandat de Carlos Ghosn,prendra "fin à l'issue de l'assemblée générale statuant sur les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2017". Cette assemblée devrait se tenir au printemps 2018.

Détrôner GM, Volkswagen?

Carlos Ghosn - dont la rémunération au titre de Renault pour l'exercice 2013 est de 1,23 million d'euros (part fixe) et 1,38 million (part variable), 346.245 euros étant payés en numéraire et le reste en actions - est également le patron de l'allié nippon Nissan. Renault possède 43,4% du groupe japonais. Il y a été renouvelé jusqu'en 2015. Le double patron a affirmé, devant les actionnaires de Renault, que son objectif à moyen terme était de faire entrer  l'Alliance Renault-Nissan "dans le top trois des constructeurs automobiles mondiaux". Rude gageure. Le podium est actuellement occupé par le japonais Toyota, suivi de l'allemand Volkswagen et de l'américain General Motors.

L'Alliance a certes établi un nouveau record de ventes l'an passé autour de 8,3 millions d'unités, résultat en hausse de 2%, a calculé l'AFP. Il n'empêche. Il y a encore de la marge. Toyota a écoulé 10,13 millions d'unités sur son dernier exercice fiscal (entre le 1er avril 2013 et le 31 mars 2014). Volkswagen a enregistré 9,73 millions de ventes en 2013 (+5%), General Motors 9,71 millions. Derrière l'Alliance franco-japonaise figure le coréen Hyundai-Kia (7,6 millions).

L'Alliance est par ailleurs liée à l'allemand Daimler. Elle a passé en 2010 des accords financiers et industriels avec le consortium de Stuttgart. Renault possède 1,55% de Daimler, Nissan également. Daimler détient, lui, 3,1% du français et du japonais. L'Alliance Renault-Nissan et le constructeur japonais Mitsubishi ont par ailleurs annoncé en novembre dernier une  coopération internationale renforcée.

Trois mandats, déjà

Le PDG du constructeur tricolore  et de son allié, âgé de 60 ans, a déjà effectué deux mandats de quatre ans chacun à la tête de Renault. Arrivé en 1996 chez Renault en tant que directeur général adjoint, ce libanais d'origine né au Brésil a pris en 1999 les rênes opérationnelles de Nissan, la firme japonaise en crise dont le français venait de prendre le contrôle.

Il en sera nommé Président-Directeur Général de Nissan en 2001. Puis, il cumulera la présidence de Renault en mai 2005, assurant la suite de Louis Schweitzer. Il deviendra le PDG de l'entreprise française  le 6 mai 2009. Cet ancien de Michelin est également président du conseil d'administration d'Avtovaz, le fabricant russe des Lada dont l'Alliance Renault-Nissan est en train d'acquérir la majorité des parts.

Renforcement des pouvoirs

Le double PDG, qui a dernièrement renforcé son pouvoir chez Renault et chez Nissan en supprimant les postes de numéro deux,  essuie bien des reproches. Mais il est certain que, sans l'alliance avec Nissan - coup de génie de Louis Schweitzer mais dont Carlos Ghosn a été l'orchestrateur -, Renault serait trop petit, trop européocentré et marginalisé en termes de produits. Il eut risqué de se retrouver dans la gravissime situation de PSA actuellement.

L'an dernier, le constructeur automobile tricolore a affiché des résultats financiers mitigés, même s'ils sont honorables vu la crise en Europe. Il a affiché un résultat opérationnel de 1,24 milliard d'euros, contre 782 millions d'euros en 2012. Dans la seule activité automobile, le résultat opérationnel est en hausse de 461 millions d'euros à 495 millions et atteint 1,3 % du chiffre d'affaires. Ce qui reste cependant faible dans l'absolu! L'entreprise reste toutefois saine, puisque la position nette de liquidités s'élève à 1,76 milliard d'euros, en hausse de 229 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2012.

Il n'empêche. L'écart entre Renault et son allié Nissan s'est fortement accru... depuis la signature du mariage en 1999! Au détriment du français, cantonné à plus de 40% dans des véhicules à bas coûts de sa gamme "Entry". Carlos Ghosn, qui gagne… deux fois et demie plus au titre de Nissan que de Renault , a mieux réussi a priori au sein du japonais, où il est considéré comme un héros, qu'à la tête du groupe de Boulogne-Billancourt.

Disparité de profits et d'effectifs

Le japonais  est en effet à présent deux fois plus gros que l'ex-Régie et autrement plus rentable. Or, au moment de la prise de contrôle de Nissan par Renault, les deux constructeurs étaient à peu près de taille équivalente. Par rapport à 1998, dernier exercice avant l'Alliance, Renault a accru ses volumes de 15%. Dans le même temps, Nissan les... a quasiment doublés.

 Nissan, qui perdait 110 millions d'euros avant son mariage avec Renault, contribue aujourd'hui pour une forte part... au résultat net de Renault. Sa contribution se montait l'an passé à 1,5 milliard d'euros. Sans Nissan, le français aurait été carrément dans le rouge de presque un milliard en 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2014 à 16:51 :
La stratégie de Renault Alliance active depuis un point très bas et difficile porte à une progression plus vive lorsque le ciel des contraintes se dégage. Renault Alliance sera sans contestation le premier constructeur mondial. C'est une nouvelle que j'ai exposé sur ce fil lorsque la question semblait hautement improbable. seuls quelques grincheux continuent à s'étonner qu'une entreprise française puisse gagner. Pourtant ... notre pays est bien numéro un dans bien des métiers autres dont on parle si peu. Il faudrait en faire la liste, elle étonnerait.
Réponse de le 02/05/2014 à 17:05 :
hihihi...
a écrit le 02/05/2014 à 10:36 :
Mort de rire.
Et Hollande veut doubler la production de la Chine . . . . hahahahahahahahahahaha !!!
Réponse de le 02/05/2014 à 15:50 :
Et VW veut faire de bonnes voitures... hahahahaha
Réponse de le 02/05/2014 à 15:51 :
Et VW veut dépasser Toyota, hahahahahaha !!!
a écrit le 01/05/2014 à 21:32 :
Et c'est en conduisant une ZOE qu'il veut doubler Volkswagen ou GM ?
Réponse de le 02/05/2014 à 9:50 :
votre commentaire m'a fait bcp rire !! merci ah ah ptdr !!
a écrit le 01/05/2014 à 18:35 :
Ghosn est inconscient des retards technologiques de Renault, et de surcroit Ghosn est inconscient de l'absence de cash de Renault pour investir massivement.
L'absence de cash est la conséquence des pertes de DaciaLadaSamsungInfinitiRenault, et Nissan est aussi sur la pente descendante avec des profits de moins en moins à chaque exercice ...
Réponse de le 01/05/2014 à 21:33 :
Les retards technologiques ??!!
Vous parlez peut-être des moteurs diesels qui équipent les dernières Mercedes Classe C et A.
Ou peut-être de la seconde place de Renault au classement fiabilité d'Auto Plus.

Les pertes de Dacia ??!!
La marque qui bat tous les records en Europe, +42,7% depuis le début de l'année.
Le Duster, la voiture la plus rentable du groupe avec une marge opérationnelle de 13% source Deutsche Bank.

Quand à Samsung Motors, les 1000 premiers exemplaires de son nouveau 4x4 se sont vendus en moins de 7 minutes. Il a été élu en Corée meilleur 4x4 de l'année. Début Avril, ce nouveau modèle comptabilisait déjà 14 350 commandes La marque Samsung Motors a vu ses ventes augmenter de plus de 17% au mois de mars.
Réponse de le 01/05/2014 à 23:01 :
le chiffre des ventes ne veut rien dire, si ce sont des ventes à pertes.
Ghosn devrait les vendre encore moins cher ses tombereaux et carrioles, il pourrait même les donner pendant qu'il y est, un jour les fournisseurs ne voudront plus livrer renault lorsque la bulle boursière Renault va exploser
Réponse de le 02/05/2014 à 9:21 :
Renault vend à perte ?? Merci de donner vos sources. Je pense que les lecteurs de La Tribune seraient très intéressés. En attendant Renault gagne des parts de marché.
Réponse de le 02/05/2014 à 11:59 :
Dans les bilans publiés pour l'exercice 2013, Renault annonce 500 millions (maigres) euro de bénéfices après avoir réintégré 1 400 millions euro de dividendes Nissan.
Par un simple calcul, avant intégration des dividendes Nissan, Renault perd 1 400 - 500 = 900 000 000 euro, en réalité près de 940 000 000 euro, soit près de 1 milliard euro de pertes ...
le problème ce sont les Dacia Samsung Lada qui sont des foyers de pertes cachées dans les comptes Renault et qui plombent Renault
-
Faut pas rêver, il n'y a aucun profit possible sur des ventes à si faibles prix, même en exploitant des esclaves en Roumanie et au Maroc
-
de surcroît Renault est devenu un importateur MASSIF qui plombe la balance commercial de la France.
Réponse de le 02/05/2014 à 15:21 :
Les pertes que vous citez proviennent du gel des activités en Iran 514 millions d'euros et 423 millions pour des frais de restructuration. Piurquiu poster ce message sur tous les articles ayant trait à Renault. D'autant plus qu'ils comportent énormément d'erreurs.
Réponse de le 02/05/2014 à 15:27 :
Renault assemble les Laguna, Espace, Scenic, Mégane Cc et 1/3 des clios en France. Combien de Hyundai, de Kia ou d'Audi assemblés en France ? Ou sont développés les modèles de ces trois marques ? En Corée ou en Allemagne mais certainement pas dans l'hexagone.
Réponse de le 02/05/2014 à 15:59 :
En effet, les ventes de Meganes CC sont infinitésimales ... et donc la production est tout simplement ridicule ...
La très grande majorité des Mégane sont des importations massives d'Espagne avec des composants qui viennent de Dacia Maroc et après avoir mis à genoux les salariés espagnols pour qu'ils travaillent comme des Esclaves espagnols en plus des esclaves Roumains, Turcs, Marocains, Slovéniens puisque Renault est devenu un importateur invatéré
Réponse de le 02/05/2014 à 18:08 :
La vente de chaque Dacia Logan, Sandero ou Duster génère 800 à 900 euros d'achats de composants en France. 41% de la production de l'usine de mécanique de Douvrin (Pas-de-Calais) est destinée aux voiture de la marque Dacia.
a écrit le 01/05/2014 à 17:55 :
Je ne veux pas servir d'engrais pour nourrir la prospérité allemande. Ghosn a raison de se fixer des objectifs ambitieux.
Réponse de le 01/05/2014 à 20:18 :
Pour sûr Ghosn SE fixe des objectifs ambitieux, surtout pour SON salaire. Allez-y servez donc d'engrais pour son portefeuille
Réponse de le 02/05/2014 à 8:15 :
Voila un chef, il mérite son salaire. Les PDG allemand touchent plus et ils ne le méritent pas.
a écrit le 01/05/2014 à 12:14 :
Ghosn nous fait du Hollande, lui ce n'est pas l'inversion de la courbe du chômage mais celle de la baisse des ventes.
a écrit le 01/05/2014 à 12:12 :
Qu'il commence par demander à ce que ses voitures soient mieux finis.
Exemple le Captur.
Réponse de le 01/05/2014 à 16:06 :
et donc plus chère ?
Réponse de le 01/05/2014 à 20:04 :
Avec Renault, chaque jour un bruit nouveau ! ...
Réponse de le 02/05/2014 à 17:06 :
avec pitsch, chaque jour c'est kitch !
a écrit le 01/05/2014 à 11:29 :
Bonjour,
Le fait de rendre la vie à la marque Alpine n'est peut-être pas étranger à cette volonté de monter en gamme.
Les dernier modèles sortis que ce soit le scenic, la mégane coupé, la nouvelle clio me montrent bien qu'il s'agit bien d'un tournant au niveau du design. Renault est déjà dans le top 3 mondial en terme de qualité des moteur et numéro un mondial en motorisation pour les sports mécaniques. Il reste à revoir le confort intérieur des véhicule pour une véritable montée en gamme ... .
Ca fait du bien un peu de cocorico dans ce monde de french bashing !!!!
a écrit le 01/05/2014 à 11:07 :
il pense pas a prendre la retraite le CARLOS ??
a écrit le 01/05/2014 à 10:07 :
Poisson d'avril ?
a écrit le 01/05/2014 à 7:19 :
je ne sais pas comment il va y arriver. La gamme supérieure Renault est inexistante depuis la safrane, et la gamme moyenne Laguna avec toutes ses défaillances et Mégane/Scenic en forte perte de marché. Je ne comprends pas qu'avec les ambitions mondiales affichées, Renault attende si longtemps pour sortir une gamme moyenne / supérieure vraiment attractive, fiable, pas nécessairement bardée de gadgets, d'un design pas trop torturé, et qui finalement pourrait donner envie d'acheter . Ce qui n'est pas mon cas actuellement
Réponse de le 01/05/2014 à 11:06 :
ben oui des vrai voitures pas des Twingo caisse a savon

le scenic 3 (j en ai un lol) est tres bien sinon le reste de la gamme c est de la bof voiture
Réponse de le 01/05/2014 à 16:23 :
Je possède une Twingo II Diesel qui je rappelle est basée sur la Clio II et c'est suffisamment confortable pour un usage urbain ou périurbain, avec le luxe de disposer d'une véritable roue de secours ce qui ne semble pas être le cas de la Twingo III à propulsion exclusivement Essence. Je ne compte pas m'en séparer à court terme sauf retournement de conjecture économique qui me permettrait d'acquérir un véhicule moins gourmand en carburant ou à la conduite plus agréable (boîte auto). A terme il est plus probable que je puisse me séparer définitivement de l'automobile pompe à fric...
Réponse de le 02/05/2014 à 9:27 :
Cà craint. J'ai pas de roue de secours. En dix ans je n'ai jamais crevé une roue.
C'est grave docteur?
a écrit le 30/04/2014 à 22:57 :
"Le japonais est en effet à présent deux fois plus gros que l'ex-Régie et autrement plus rentable."

Normal, sinon Renault n'aurait jamais pu racheter Nissan, vous n'avez pas encore compris que les bénef de Nissan d'aujourd'hui sont les investissements de Renault d'hier... le fleuron de Renault est Nissan...

Au lieu de se féliciter d'une telle alliance, vous (journaliste) préférez broyer du noir, mais vous n'avez pas compris que la santé de Nissan est liée à 10 ans d'investissement de Renault, et que la santé de Renault aujourd'hui est le fruit de son investissement dans Nissan... "Nous sommes et restons deux entreprises indépendantes. Tout ce que nous entreprenons doit être au bénéfice des deux sociétés", détaille Christian Mardrus, le directeur délégué à la présidence de l’alliance.

Renault investit tout, pas de bénef, que de l'invest!

"Carlos Ghosn a eu l’intelligence de ne pas se présenter comme un conquérent impérialiste venu redresser Nissan. Les deux alliés ont eu le temps de se comprendre et d’envisager un rapprochement très progressif, même si le maximum des synergies n’est toujours pas dégagé", souligne Frédéric Fréry, professeur de stratégie à l’ESCP Europe.

"La mondialisation peut sauver l’industrie. Louis Schweitzer et Carlos Ghosn ont ainsi sauvé notre industrie automobile française", juge le patron d’un grand équipementier français."

Usine Nouvelle Avril 2014
Réponse de le 01/05/2014 à 12:19 :
Allez visiter une usine française de Renault vous verrez si l'industrie française a été sauvée (surtout si vous comparez à l'usine de Nissan en GB). Nissan est tellement le fleuron de Renault que bientôt en France tout ce qui restera, sera des petits contrats de sous-traitance pour Nissan et Dacia aussi bien dans les usines que dans les centres de conception. Le succès de l'une ou l'autre marque n'est pas un hasard. C'est d'abord le résultat de la volonté de l'entreprise.
Réponse de le 02/05/2014 à 15:49 :
@mecatronic : +1
@ Pedro : c'est dans la logique des choses que la réussite du groupe Renault en gêne certains, mais de là à raconter n'importe quoi...
a écrit le 30/04/2014 à 20:40 :
Dacia va dépasser VW en France, c'est un énorme succès mondial. Le groupe VW ne produit que de la m.... alors oui, c'est vraiment possible d'y parvenir d'ici 2-3 ans.
Réponse de le 02/05/2014 à 0:25 :
Avec de telles affirmations gratuites tout débat devient impossible
a écrit le 30/04/2014 à 19:53 :
Quand Carlos est arrivé au pouvoir, Renault seul vendait autant de véhicules que le groupe VAG et était le premier constructeur sur le marché français.
Aujourd'hui la marque Renault est prostituée pour vendre des Dacia. Aucun amoureux de la marque ne pourra lui pardonner ce sabotage en règle.
Réponse de le 30/04/2014 à 22:31 :
Dacia répond à une demande des classes populaires pour un véhicule pratique et économique. Si vous avez les moyens équipez-vous d'une Renault avec le meilleur des technologies disponibles (boîte de vitesse auto, GPS de bord, rétroviseurs électriques, etc).
Réponse de le 30/04/2014 à 23:00 :
N'oubliez pas la technologie des 4 roues directionnelles, Renault est le seul à la proposer actuellement et c'est un must en matière de tenue de route et de comportement routier.
a écrit le 30/04/2014 à 19:25 :
Il faudrait regarder ces anciennes promesses (sur la rentabilité par exemple ) pour voir qu il n a rien a envier a nos énarques !!
Il est du niveau d un François ou Nicolas ou le super menteur jaques Chirac
La vérité étant plutôt que Renault fait des voitures qui ne font rêver personnes depuis 15 ans
Réponse de le 30/04/2014 à 22:18 :
Oui Christophe, nous sommes majoritaires à penser comme vous.
Réponse de le 30/04/2014 à 22:26 :
De toute façon une voiture ne sert pas à rêver mais avant toute chose à se déplacer rapidement dans les limites imposées par le code de la route... cependant les nouveaux véhicules de Renault ne sont pas mauvais mais simplement surfacturés (boîte de vitesse double embrayage, GPS de bord, etc) dans le contexte économique que nous connaissons (explosion du chômage et des prélèvements obligatoires).
a écrit le 30/04/2014 à 18:46 :
La participation de plus en plus importante de Nissan aux profits de l'alliance Renault-Nissan est mathématique. La production asiatique est moins coûteuse que celle réalisée en Europe d'où le potentiel plus favorable pour Nissan sur les marchés à l'export.
a écrit le 30/04/2014 à 18:32 :
je pense que Ghosn doit prendre des cours avec Sapin, en tout cas, le blabla c'est le même.
Réponse de le 30/04/2014 à 18:40 :
je me fais "l'avocat du diable " ... "L'entreprise reste toutefois saine, puisque la position nette de liquidités s'élève à 1,76 milliard d'euros, en hausse de 229 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2012." ... ce n'est pas si mal !!!!!!!!!!!!
Réponse de le 30/04/2014 à 22:17 :
Faut pas avoir peur du ridicule, VW a plus de 17 milliards d'euro de liquidités et en dégage chaque trimestre pratiquement 2 milliards en investissant 10 fois plus que Renault dont les retards technologiques s'accumulent .. et les usines vieillissent au point de devenir obsolètes.
Réponse de le 30/04/2014 à 23:04 :
VW annonce ses bénefs avant ses invest, et lorsque nous faisons un petit calcul, VW investit plus qu'il ne gagne, donc VW perd de l'argent, alors que Renault annonce son résultat après investissement.
Réponse de le 01/05/2014 à 12:10 :
@même pas peur: vous êtes sûr? le résultat opérationnel est toujours avant investissement. D'autre part on ne perd pas d'argent du fait de l'investissement, l'amortissment étant lui pris en compte dans le résutat opérationnel.
a écrit le 30/04/2014 à 18:29 :
Je regardais un truc de M6 sur les " go fast" suite à l'actualité .... "on dirait une pub pour les voitures allemandes " !!!!!!!!!!!!
Réponse de le 30/04/2014 à 19:00 :
A son arrivée chez Renault il avait dit sortir 28 véhicules par an
Qui les a vu?
Réponse de le 30/04/2014 à 23:09 :
D'ailleurs la voiture allemande acheté avec des fonds obscurs (complicité de blanchiment) s'est fait rattraper par une mégane renault 1.9 Dci... Rien ne sert de courir... il faut partir à point... et sans maitrise la puissance n'est rien...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :