Automobile : les flottes d'entreprise limitent la casse en novembre

 |  | 559 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Reuters)
Avec une baisse de 27% des ventes en novembre en France, les constructeurs automobiles pourraient presque se sentir soulagés. Leurs immatriculations ont été portées par un important carnet de commandes et par les ventes de voitures de société. Mais décembre pourrait être moins favorable...

C'est le plus mauvais mois depuis le déconfinement du mois de mai... Les immatriculations du mois de novembre se sont effondrées de 27% en France, d'après les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Une contre-performance qui douche les espoirs de rebond des constructeurs après un premier semestre chaotique (-40%), mais qui était attendue depuis la décision du gouvernement de procéder à un nouveau confinement début novembre. Aussi souple fut-il, celui-ci n'a pas empêché la fermeture des concessions auto au grand public.

C'est tout juste si elles étaient autorisées à livrer au compte-gouttes, sur rendez-vous uniquement, les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2020 à 3:53 :
A quoi sert un actionnaire chinois (i.e. DongFeng chez PSA) sinon à pomper des dividendes et se faire racheter à prix d'or ses actions sans offrir l'El Dorado attendu d'une "belle" démocratie de plus de 1,4 milliards de consommateurs? Payer les plans sociaux?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :