Fin des voitures thermiques : l'Allemagne veut encore accélérer, la France s'étrangle

Les trois partis vainqueurs des élections législatives allemandes travaillent sur un projet de coalition. Selon nos informations, les discussions portent sur l'interdiction des moteurs thermiques dès 2030, cinq ans avant la date retenue par Bruxelles qui avait déjà fait bondir la France, qui espère maintenir encore l'échéance de 2040.
Nabil Bourassi

4 mn

Le virage stratégique vers l'électrification pris par Volkswagen (en photo l'ID.3) en début d'année avait même surpris Mercedes et BMW.
Le virage stratégique vers l'électrification pris par Volkswagen (en photo l'ID.3) en début d'année avait même surpris Mercedes et BMW. (Crédits : Volkswagen)

En plus du plongeon des ventes, de la hausse des coûts des matières premières, de la pénurie de semi-conducteurs... la filière automobile française doit également garder un œil attentif (et inquiet) outre-Rhin et plus sur les négociations pour former une coalition gouvernementale. Le bloc politique qui doit succéder à près de seize années de règne d'Angela Merkel, la chancelière conservatrice, réunira les Verts, les sociaux-démocrates et les libéraux. Olaf Scholz est désigné favori pour devenir le nouveau chancelier et pourrait inscrire son gouvernement dans la continuité du dernier mandat de Mme Merkel dont il a été le vice-chancelier.

Lire aussi Automobile : face au cri d'alarme de la filière, l'appel au calme de Luca de Meo

Lors de la Journée de la filière automobile, organisée ce mardi 26 octobre, plusieurs protagonistes n'ont cessé d'évoquer leurs inquiétudes de voir un gouvernement allemand qui pousserait à resserrer davantage encore l'étau réglementaire contre les émissions de polluants.

Rumeurs et inquiétudes

Et les rumeurs sur les projets de la prochaine coalition ne vont pas calmer leurs inquiétudes. Il ne s'agit pas de l'anecdotique proposition de limiter la vitesse sur toutes les autoroutes allemandes, qui serait une atteinte à un véritable dogme outre-Rhin et qui a d'ores et déjà été rejetée par les futurs alliés. Selon nos informations, les Verts poussent pour avancer la date d'arrêt des moteurs thermiques dès 2030. Les industriels allemands seraient en train de se ranger à cette idée. Mercedes et BMW qui avaient été pris de court par le virage stratégique de Volkswagen en début d'année, lorsque celui-ci avait décidé de renverser la table en misant tout sur l'électrification, seraient prêts à rejoindre cette idée.

Lire aussi « La France est devenue la porte-parole des constructeurs automobiles à Bruxelles » (Karima Delli)

Il restera à convaincre le puissant syndicat ouvrier IG Metall, vent debout contre l'électrification forcée de l'automobile, jugeant ses conséquences désastreuses pour l'emploi en Allemagne. Fin 2020, il avait opposé une forte résistance au patron de Volkswagen qui voulait déjà accélérer la transformation du groupe dans l'électro-mobilité.

Paris compte ses alliés

Mais c'est avec l'allié français que le sujet risque de tourner à l'affrontement, alors que les deux pays croisent déjà le fer à Bruxelles sur d'autres sujets, comme l'inclusion du nucléaire dans la taxonomie verte. Non seulement la France n'a toujours pas digéré le plan de lutte contre le réchauffement climatique de la Commission européenne présenté juillet dernier, mais il ne désespère pas non plus de revenir sur certaines dispositions de ce plan notamment en faisant sortir les moteurs hybrides du périmètre des véhicules devant cesser d'être commercialisés à partir de 2035. Difficile donc dans ces conditions d'imaginer le gouvernement français accepter aujourd'hui un calendrier encore plus contraignant.

Lire aussi Automobile: la démonstration de force des Allemands dans la voiture électrique

Paris compte actuellement ses troupes et alliés au sein du Conseil européen. Mais de nombreux pays-membres, notamment ceux dépourvus d'industrie automobile (et ils sont nombreux), soutiendront Berlin.

Un "coup de poignard" ?

En juillet, le gouvernement allemand sortant avait effectivement surpris tout le monde en soutenant la proposition de la Commission européenne de baisser les émissions de CO2 de 55% en 2030 contre 37,5% prévu initialement, et l'interdiction des moteurs thermiques dès 2035 (y compris les hybrides). Berlin avait ainsi sapé les efforts de Paris pour maintenir une échéance à 2040 assorti du maintien des voitures hybrides.

Pour la France, qui s'attendait certes à une telle initiative de la Commission européenne, le revirement du gouvernement conservateur allemand était une véritable surprise. Certains représentants français de la filière ont parlé de "coup de poignard" par ceux-là mêmes qui ont péché en trichant sur les moteurs thermiques. Certains vont jusqu'à imaginer un complot teuton pour en finir définitivement avec l'industrie automobile française...

Pas encore formé, le futur gouvernement allemand marche déjà sur des œufs...

Nabil Bourassi

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 01/11/2021 à 15:28
Signaler
Les allemands mettent la charrue avant les bœufs , enfin avec des extrémistes pseudos écolos rien de bien surprenant !!!

à écrit le 29/10/2021 à 13:44
Signaler
Et pendant ce temps là, TESLA "Nokia-ise » le secteur automobile européen. Prochaine étape, la TESLA 2 qui va venir concurrencer les Zoé et 208 électrique. Les consommateurs européens cèdent aux sirènes de TESLA et comme pour Nokia, ne voit pas que...

à écrit le 29/10/2021 à 13:44
Signaler
Et pendant ce temps là, TESLA "Nokia-ise » le secteur automobile européen. Prochaine étape, la TESLA 2 qui va venir concurrencer les Zoé et 208 électrique. Les consommateurs européens cèdent aux sirènes de TESLA et comme pour Nokia, ne voit pas que...

à écrit le 29/10/2021 à 12:44
Signaler
"Les trois partis vainqueurs des élections législatives allemandes travaillent sur un projet de coalition." 2018 : Trois institutions européennes sur quatre ont désormais un secrétaire général allemand: la Commission, avec Martin Selmayr, le Parl...

à écrit le 29/10/2021 à 10:36
Signaler
Les francais vont-ils se reveiller un jour ?

à écrit le 29/10/2021 à 10:04
Signaler
Le suicide de la civilisation occidentale, sous l'impulsion de ses élites dirigeantes puritaines et bien pensantes, continue...

à écrit le 29/10/2021 à 9:31
Signaler
C'est le moment de sortir de l'UERSS empire prévu pour durer mille ans commencé en 1936 ça fait déjà beaucoup.

le 29/10/2021 à 10:05
Signaler
Honteux , scandaleux , perfide

le 29/10/2021 à 10:05
Signaler
Honteux , scandaleux , perfide

le 30/10/2021 à 10:14
Signaler
Entièrement d'accord, d'avoir construit l'Europe sur les bases du troisième Reich tout en s'inspirant du régime soviétique est une véritable honte.

à écrit le 29/10/2021 à 8:46
Signaler
Chouette, enfin un article avec un complot, ça fait du bien. Le gouvernement est bien gentil de vouloir défendre l'industrie automobile française, mais elle est assez massivement a l'étranger et je crois bien que globalement on est importateur net de...

à écrit le 29/10/2021 à 0:19
Signaler
Rouler en voiture électrique coûte 2,5 plus cher qu’en voiture thermique Regarder attentivement sa facture Belib ! Avis aux amateurs de voiture électriques!!!

le 29/10/2021 à 9:40
Signaler
Bonjour, une réponse relativement valable, je peux louer une Zoé 9 € par jour plein compris dans le village, chez hyper U une fiat 500 25€ plein pas compris.

à écrit le 28/10/2021 à 20:48
Signaler
Un véhicule fiable et économique la Tesla, on oublie les autres.

le 29/10/2021 à 8:29
Signaler
Tout à fait ! Dans la dernière enquête de fiabilité de l’organisme J.D. Power, Tesla se classe en fond de classement, à la 30e place sur 34.

à écrit le 28/10/2021 à 20:29
Signaler
Des voitures électriques dont l'électricité sera fournie, en Allemagne, par des centrales au charbon ! Génial !

à écrit le 28/10/2021 à 19:53
Signaler
Qu'attendent Renault et PSA pour sortir 2 autres modèles avant 2025 ?

le 29/10/2021 à 0:24
Signaler
renaukt et Psa se fournissent chez CATL, le construteur de batteries ,chinois qui s installe au coeur de l Allemagne il fournit aussi BMW,volkswagen et audi)

à écrit le 28/10/2021 à 18:51
Signaler
L'Europe se ridiculise de plus en plus chaque jour, avec son obsession pour le réchauffement climatique. Je suis sûr que dans une décennie ou deux, quand on regardera en arrière l'acutalité d'aujourd'hui, on se dira "Comment a-t-on pu être aussi naïf...

à écrit le 28/10/2021 à 17:14
Signaler
Amusants ces Allemands. Il faut accélérer les voitures électriques mais surtout ne pas se presser pour sortir du charbon, l'énergie la plus polluante....

le 29/10/2021 à 10:09
Signaler
L'Allemagne d'abord , cher monsieur , et on se fait enfumer comme des gros naïfs !!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.