Hors Dieselgate, Volkswagen réalise un bénéfice d'exploitation en hausse

 |   |  325  mots
Malgré un bénéfice d'exploitation en hausse en 2015, Volkswagen reste plombé par le scandale des moteurs truqués.
Malgré un bénéfice d'exploitation en hausse en 2015, Volkswagen reste plombé par le scandale des moteurs truqués. (Crédits : © Toby Melville / Reuters)
Le constructeur automobile allemand a annoncé une perte annuelle d'exploitation de 4,1 milliards d'euros en raison d'une provision de 16,2 milliards d'euros consécutive au scandale des moteurs truqués. Le groupe enregistre néanmoins un chiffre d'affaires en hausse de 5% et un bénéfice d'exploitation en hausse de près de 20% par rapport à l'année précédente.

C'est un exercice étrange que Volkswagen détaille ce vendredi. Le deuxième groupe automobile mondial a annoncé une perte annuelle de 4,1 milliards d'euros, conséquence de 16,2 milliards de charges exceptionnelles liées au scandale du trucage des tests anti-pollution sur ses modèles diesel.

Mais le bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels est ressorti à 12,8 milliards d'euros, soit beaucoup plus que les 10,8 milliards engrangés en 2014 et qui accusaient déjà une hausse de 20%. Le groupe a également annoncé une hausse de 5,4% de son chiffre d'affaires pour l'exercice 2015 à 213,3 milliards d'euros. Autrement dit, Volkswagen reste un groupe industriel aux performances solides. Le constructeur anticipe néanmoins une baisse de 5% de ses ventes en 2016.

"La crise actuelle représente un poids financier très important pour Volkswagen", a déclaré vendredi son patron Matthias Müller, lors d'une conférence de presse au siège du groupe à Wolfsburg (nord) qui se tenait à l'issue d'une réunion du conseil de surveillance.

M. Müller s'est aussi dit "convaincu que nous avons la volonté et les moyens de surmonter par nous-mêmes les défis actuels".

Le dividende fond, l'action plonge

Le constructeur automobile allemand, numéro un européen du secteur, avait repoussé la publication de ses résultats annuels, initialement prévue en février, en raison des incertitudes sur l'impact financier du dossier.

Jeudi, il a annoncé être parvenu à un accord avec les autorités américaines concernant près de 600.000 véhicules vendus aux Etats-Unis.

A la Bourse de Francfort, l'action Volkswagen était en forte baisse après les résultats, cédant 5,39% à 120,20 euros vers 13H20 GMT. Le recul de l'action s'est toutefois tempéré en fin de séance à -1,30%.

Les investisseurs ont été échaudés par la fixation du dividende nettement plus bas que celui de l'année précédente. Volkswagen a ainsi fixé le dividende à 0,17 euro par action de préférence, contre 4,86 euros un an plus tôt.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2016 à 9:50 :
C'est a cause du dieselgate que Audi VW fait des bénéfices a cause du grand manque d'investissement par le passé !
a écrit le 23/04/2016 à 20:01 :
C 'est sûr qu' en n' intégrant pas les conséquences du dieselgate, l' affaire aurait pu être sympa pour Volkswagen mais là, on en est plus tout à fait là ..
a écrit le 23/04/2016 à 9:23 :
Les "soldats" allemands ont acheté plein de VW ces derniers mois, notamment les entreprises qui ont renouvelé leur flotte. Ces chiffres n'ont aucun sens, il faudrait donner les résultats "monde", c'est-à-dire en dehors de la zone germanophone.
a écrit le 23/04/2016 à 9:12 :
Tricher et gagner
a écrit le 23/04/2016 à 9:10 :
C'est a cause du dieselgate que VW fait des bénéfices par manque flagrant d'investissements, ce serait plus logique de dire cela !
a écrit le 22/04/2016 à 18:12 :
ce n'est pas aux allemands de juger
les pollutions diesel eux feront tout pour justifie leur carence
ils ne sont en aucun cas neutre
deja le groupe vw aurais du etre interdit de competition auto
qui plus est avec des diesels

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :