Volkswagen risque 20 milliards d'amende aux États-Unis pour ses moteurs truqués

Les Etats-Unis ont annoncé lundi avoir intenté une action judiciaire contre Volkswagen et ses filiales haut de gamme Porsche et Audi pour "violations" des lois américaines anti-pollution.

3 mn

La procédure a été ouverte dans le Michigan puis transférée en Californie, où sont déjà examinées des plaintes en nom collectif contre Volkswagen.
La procédure a été ouverte dans le Michigan puis transférée en Californie, où sont déjà examinées des plaintes en nom collectif contre Volkswagen. (Crédits : © Reuters Photographer / Reuter)

Publié le 05/01/2016 à 07:35. Mis à jour le 05/01/2016 à 18:19.

Les États-Unis se lancent dans la lutte judiciaire contre Volkswagen.  Une procédure au civil a été ouverte lundi 4 janvier par le département américain de la Justice au sujet de la manipulation par le constructeur allemand des émissions polluantes de ses véhicules.

"Les Etats-Unis épuiseront tous les recours appropriés contre Volkswagen pour obtenir réparation des infractions sur les lois relatives à la pollution de l'air dans notre pays", a déclaré John Cruden, responsable des services de l'environnement et des ressources naturelles au sein du département de la Justice.

La procédure a été ouverte dans le Michigan puis transférée en Californie, où sont déjà examinées des plaintes en nom collectif contre Volkswagen. Le département américain de la Justice se réserve la possibilité d'ouvrir aussi une procédure au pénal contre Volkswagen, a dit le responsable du ministère.

600.000 véhicules concernés

Les deux régulateurs demandent des dommages et intérêts pouvant s'élever à au moins 20 milliards de dollars et le remboursement de leurs frais de justice. Dans le détail, ils attendent de la justice qu'elle impose une pénalité d'au moins 32.500 dollars pour chaque véhicule affecté. A ceci s'ajouterait au moins 2.750 dollars par logiciel installé.

Pour mémoire, Volkswagen est soupçonné d'infraction à la législation sur la pollution de l'air (Clean Air Act) pour avoir installé des logiciels de manipulation sur 600.000 véhicules afin de déjouer les contrôles effectués par les autorités.

Volkswagen n'a pas de commentaire à faire dans l'immédiat, a déclaré une porte-parole du constructeur.

Volkswagen a perdu le tiers de sa capitalisation boursière

Volkswagen, qui a recruté un avocat de renom américain pour l'aider à gérer cette crise sans précédent, a déjà mis de côté 6 milliards d'euros en prévision d'éventuels amendes et accords. Le premier constructeur européen est confronté à la plus grave crise de son histoire depuis les premières révélations, en septembre, sur la manipulation des résultats des tests d'émissions polluantes de certains moteurs diesel.

Le scandale a fait fondre de jusqu'à plus d'un tiers la capitalisation boursière du groupe, l'a contraint à changer de président du directoire et risque de ternir durablement sa réputation de qualité et de fiabilité.

Le mastodonte aux douze marques a pour l'instant suspendu une poignée de cadres dirigeants et son patron de 2007 à 2015, Martin Winterkorn, a démissionné tout en affirmant n'avoir rien su de l'installation de logiciels truqueurs. Son successeur, Matthias Müller, a décidé de faire preuve d'humilité, de lancer un programme d'économies et de renoncer à la couronne de premier constructeur mondial, portée par le japonais Toyota, et que le groupe allemand aux 12 marques convoitait cette année. De fait, les ventes avaient avant cette annonce commencé à pâtir du gel de la commercialisation des modèles concernés.

En Bourse, l'action perdait 3,09% à 122,50 euros vers 9h00 GMT, la plus forte baisse de l'indice Dax-30 de Francfort.

>> Retrouver tous nos articles sur le Scandale Volkswagen

Nouvelle chute des ventes

Autre mauvaise nouvelle pour Volkswagen, mardi: ses ventes de véhicules ont plongé de 9,1% en décembre aux Etats-Unis. Et sur un an, elles ont chuté de 5% en 2015. Une tendance inverse de celles des autres grands constructeurs présent sur le marché, puisque ces derniers ont pour la plupart connu des hausses de ventes.

(avec Reuters et AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 07/01/2016 à 19:53
Signaler
La sanction est tombée, - 15 % en France n décembre...

à écrit le 05/01/2016 à 20:06
Signaler
Un copain américain estime que ce n'est pas assez pour ses poumons navrés, qui a raison, qui a tort..?

à écrit le 05/01/2016 à 13:00
Signaler
Les actionnaires vont trinquer pour des dirigeants qui quittent le navire avec de belles retraites chapeaux! Beau système que cette course à l'appât du gain.

le 05/01/2016 à 14:24
Signaler
Les actionnaires majoritaires, à savoir les plus fortunés, sont les dirigeants de l'entreprise, ensuite on peut bien entendu penser que la plupart d'entre eux sont là uniquement pour prendre l'argent qu'on leur donne sans demander quoi que ce soit en...

à écrit le 05/01/2016 à 12:58
Signaler
La France pourrait s'inspirer des américains pour accroître ses recettes budgétaires. Et l'Europe abandonner l'idée d'un traité commercial avec les USA qui lui ôterait les dernières plumes qui lui restent !

à écrit le 05/01/2016 à 11:23
Signaler
Ca en dit long sur l'Europe qui n'avait rien vu et ne sanctionne jamais vraiment Strauss-Kahn a été jugé en 1 an Les banques ont été sanctionnées Etc Apres on voit tous ces intellos nous dire qu'au USA c'est terrible

le 05/01/2016 à 16:11
Signaler
J' envoie derechef des lunettes à Madame Merkel..!

à écrit le 05/01/2016 à 10:54
Signaler
D'accord avec Michel a écrit le 05/01/2016 à 8:47 : à une nuance près : Après VW, comme pour les banques, tous les groupes automobiles européens japonnais coréens vont devoir passer à la caisse, ca s'appelle "jurisprudence" contre les pays ...

à écrit le 05/01/2016 à 10:51
Signaler
chez nous les dommages et intérêts ont un but de réparation du tort causé, c'est la seule utilité. Les américains utilisent le droit pour en faire un instrument de sanction

à écrit le 05/01/2016 à 10:16
Signaler
Il est réellement dommage que la crise d'austérité imposée aux peuples européens empêche à l'europe et ses états membres d'avoir des contrôleurs permettant de valider ou non les produits et autres marchandises de nos multinationales. Du coup cett...

à écrit le 05/01/2016 à 9:48
Signaler
Les banques américaines ont payé 90% des amendes infligées par la justice américaine. Faut dire la vérité, ce qui choque en Europe c'est d'admettre qu'il y a des pays comme les USA où les entreprises qui trichent sont punies. Les Européens n'ont infl...

à écrit le 05/01/2016 à 8:47
Signaler
Toyota et gm tuent des conducteurs et paient <1bn$ d amende VW pollue (moins que les gros SUV) et risque de payer 20bn€ Ils sont forts ces ricains (en plus des banques européennes passées a la caisse elles aussi) Qu attend on pour mettre une amende...

le 05/01/2016 à 9:46
Signaler
Indépendamment de la triche de VW qui est avérée, il est vrai que les Européens dans leur ensemble sont d'une naïveté confondante en ne sanctionnant aucun des tricheurs fiscaux que sont les groupes US ou environnementaux que sont les chinois

le 05/01/2016 à 10:21
Signaler
Ce n'est tout de même pas immérité, arrêtez de chougner svp..

le 06/01/2016 à 17:52
Signaler
Hey non, les Volkswagen TDI polluent beaucoup plus pour le dioxyde d'azote que les gros V8 essence américain. Puis on punit la triche honteuse de Volkswagen et Audi ! Les américains ont raison.

le 06/01/2016 à 17:52
Signaler
Hey non, les Volkswagen TDI polluent beaucoup plus pour le dioxyde d'azote que les gros V8 essence américain. Puis on punit la triche honteuse de Volkswagen et Audi ! Les américains ont raison.

le 06/01/2016 à 17:52
Signaler
Hey non, les Volkswagen TDI polluent beaucoup plus pour le dioxyde d'azote que les gros V8 essence américain. Puis on punit la triche honteuse de Volkswagen et Audi ! Les américains ont raison.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.