L'automobile française creuse un peu plus le déficit commercial

 |   |  563  mots
La France est passée du 4eme rang mondial au septième en matières d'exportations d'équipements automobiles, au dixième rang sur les exportations de voitures.
La France est passée du 4eme rang mondial au septième en matières d'exportations d'équipements automobiles, au dixième rang sur les exportations de voitures. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
L'industrie automobile française affiche sur les premiers mois de l'année une balance commerciale déficitaire malgré le rebond de la production de l'Hexagone. Pour la première fois, le secteur des équipementiers automobiles bascule dans le rouge, pour l'essentiel à cause du marché du pneu.

Le déficit commercial du secteur automobile français se creuse sur les cinq premiers mois de l'année. D'après les chiffres publiés par Les Echos, et délivrés par les douanes françaises, ce déficit s'est élevé à 4 milliards d'euros. Un an auparavant, il n'était que de 2,5 milliards d'euros.

Si la tendance se confirme sur l'année, le secteur pourrait enregistrer sa dixième année d'exercice déficitaire. En 2015, le déficit avait atteint 7,7 milliards d'euros, loin des 3,8 milliards d'excédent enregistrés en 2006.

Des nouvelles voitures "made in France"

Pourtant, la production automobile française s'est récemment accrue, notamment avec la réaffectation de modèles et le lancement de nouveaux modèles sur les sites français. Les nouveaux Scenic, Espace et Talisman dans l'usine Renault de Douai, l'arrivée de la Micra à Flins, l'arrivée de nouveaux utilitaires dans l'usine SevelNord de PSA près de Valenciennes, idem à Sandouville pour les utilitaires Renault... Au final, la production a augmenté de 5% en 2015 en France, et devrait continuer à augmenter avec la montée en puissance des derniers modèles lancés sur le marché (3008, Scenic...). Ainsi, les exportations ont augmenté de 12,2% à 28 milliards d'euros.

Mais les importations ont atteint, elles, un niveau record à 37,4 milliards d'euros. Pas uniquement à cause des voitures allemandes qui, si elles sont moins nombreuses en volumes, sont beaucoup plus chers en valeur. Il y a aussi toutes les voitures de marques françaises fabriquées à l'étranger. Le rebond des ventes de Dacia a contribué au creusement du déficit. La Sandero s'est même hissée parmi les voitures les plus vendues en France.

Les équipementiers plongent dans le rouge

Ce qui est plus inquiétant encore, c'est que désormais, même les équipementiers automobiles contribuent à la détérioration de la balance commerciale de la France. Ce secteur bascule pour la première fois dans le rouge avec un déficit de 100 millions d'euros sur les cinq premiers mois de l'année. Un an auparavant, ce secteur était excédentaire de 400 millions d'euros. L'érosion de l'excédent commercial des équipementiers automobiles a commencé en 2010, son année record. Il est passé d'un excédent de 3,1 milliards à 700 millions d'euros seulement en 2015.

La note des douanes françaises observe que les équipementiers ont tendance à affecter leur production au plus près de leurs clients. "Les fabricants français privilégient l'implantation de filiales à l'étranger pour être présents sur les marchés dynamiques", peut-on y lire.

La dégradation de la balance commerciale des équipementiers s'explique, "pour l'essentiel", par le marché du pneu qui a enregistré un déficit de 600 millions d'euros en 2015 (600 millions d'excédent en 2005). "Cette progression relève à la fois d'une filialisation croissante des fabricants français et de la concurrence étrangère (Allemagne et Royaume-Uni)", écrivent les douanes françaises.

Des parts de marché en berne

En guise de conclusion, les douanes constatent que la situation de la France s'est également détériorée en matière de parts de marché. Ainsi, l'Hexagone est passé du 4ème rang mondial en 2004 aussi bien dans le domaine des véhicules que des équipements à la 7ème place dans les équipements, voire au 10ème rang concernant les voitures. Elle se fait ainsi largement distancée par l'Allemagne qui a su rester numéro un mondial dans ces deux domaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2016 à 11:41 :
En 2015 :
Renault Scenic un peu plus de 100 000 ex, la Clio un peu moins.
Deux modèles dépassent les 200 000 ex, la 308 avec 243 000 ex et la Yaris de Toyota 230 000 ex. (pour rappel véhicule le plus produite en France en 2012, 2013 et 2014). Si l'on excepte la 2008 (env. 180 000 ex) et C3 (env. 150 000 ex) toutes les autres se situent entre 50 et 100 000 ex. Renault en France c'est une goutte d'eau par rapport au Maroc, l'Espagne ou la Turquie par exemple.
a écrit le 20/07/2016 à 8:57 :
si , meme Dacia ..." contribue à creuser le deficit " commercial du secteur ...!
il serait peut etre tempsde ragarder les choses en face : le cout de m.o. ,en France , est trop elevé pour ce genre de productions .
a écrit le 19/07/2016 à 14:20 :
Wharf, wharf, wharf ! Une "production accrue" avec une "raréfaction des modèles". A mourir de rire. Que ceux qui se risquent à acheter ue bagnole "made in france" sachent tout de suite qu'ils n'auront pas besoin de gps : leur bagnole connaîtra très vite par coeur le chemin le plus court entre la maison (où elle ne sera pourtant pas souvent) et le garage le plus proche - à défaut d'être compétent (où elle restera logtemps). Acheter du "made in france" ? Juste pour gaspiller de l'argent pour de la qualité merdique, alors...
Réponse de le 19/07/2016 à 15:38 :
Encore une faible victime du marketing-intox germanique...
Réponse de le 20/07/2016 à 9:01 :
reponse pour @ volkmerden :
à moins que ce ne soit un " gros rouleur " ayant "essuyé des platres " ...? vous voulez mes stats sur + de 2 millions de kms ?
Réponse de le 20/07/2016 à 9:48 :
Vous rigolez ..? Pourquoi perdre son argent à acheter du groupe Volkswagen (volkkswage, audi, seat, skoda etc ...) qui nous a intoxiqué, menti, nous doit de l' argent et qui figure dernier du peloton européen en fiabilité ...!!

http://www.reliabilityindex.com/manufacturer
a écrit le 19/07/2016 à 13:20 :
Part de marche mondial? Importations de vehicules allemands? Donnez des chiffres plus precis. C'est honteux d affirmer des choses sans references aucunes.
Réponse de le 20/07/2016 à 9:59 :
C' est surtout Volkswagen groupe qui déguste en Europe avec cette incapacité à suivre, en perdant de belles parts de marché depuis l' affaire des logiciels truqués.
a écrit le 19/07/2016 à 13:14 :
En juin, la marque renault a vendu 140 000 vehicules en Europe et VW 160 000. Pourquoi ne pas ecrire un article sur ces chiffres qui montrent un rattrapage? Surtout quand on connait la taille du marche germanophone pour les VW.
Réponse de le 20/07/2016 à 12:40 :
Mais les allemands semblent aussi se détacher de VW..
a écrit le 19/07/2016 à 13:10 :
Si l'auteur veut, comme d'habitude, comparer la France et l'Allemagne, qu'il aille jusqu'au bout de sa comparaison. Combien d'equipementiers allemands? Combien d'importation allemandes des pays de l'est? Que nenni, c'est encore un parti pris allemand.
Réponse de le 20/07/2016 à 9:52 :
Et les françaisavec RENAULT en tête, tapent dans la butte allemande en juin, et alors que même les allemands n' achètent plus guère de Volkswagen ...!

http://effectifreduit.blogspot.fr/2016/07/ventes-juin-allemagne-marche-83-citroen.html
a écrit le 19/07/2016 à 11:51 :
Il faut tout simplement taxer les entreprises qui déséquilibrent la balance commerciale quand elles touchent des aides ou subventions de l'état. Et après on va dire que les salariés Français ne sont pas compétitifs, alors que leurs impôts partent en investissements à l'étranger...
a écrit le 19/07/2016 à 10:45 :
Il faut être fou pour continuer à produire en France :
- les entreprises vache à lait
- une complexité effarante (encore plus de complexité avec le nouveau code du travail)
- des Français qui n'investissent pas dans les entreprises mais dans la pierre ou les livrets
- des jeunes qui ne veulent pas travailler dans une usine
- des jeunes qui sortent nombreux de l'école sans connaissances, sans savoir faire, sans savoir vivre
- des syndicats qui se la jouent lutte des classes et confrontation permanente

Bref dans la plupart des usines en France on fait semblant de travailler en attendant les départs naturels et les importations massives de tout ce qu'on ne veut plus produire.
Réponse de le 19/07/2016 à 14:09 :
@condorcet : le tout géré par des salarié(e)s d'un Etat fainéant : 150 jours de "repos" sur 365 jours. Un État fainéant ? Les congés payés (27 jours), les RTT (10 jours), les "récupérations" (4 à 10 jours par an), les "congés spéciaux" (1 à 2 jours tous les 3 ans), les fins de semaine (104 jours), les "formations" (2 à 15 jours par an), soit environ 150 jours de "repos" sur 365 jours.
Nous aimerions d’ailleurs un démenti des secteurs de la santé, de la sécurité, de l’éducation, de l’énergie...Bonne chance à madame la contribuable !
a écrit le 19/07/2016 à 10:20 :
Exemple : dernier paragraphe, de quoi parle t on? Des parts de marche des constructeurs francais ?
a écrit le 19/07/2016 à 9:03 :
L'industrie automobile française fabrique 1 million de véhicules en moins en France qu'il y a 15 ans. Et pour cause : pendant des années, grâce à la dictature des services achats, les deux constructeurs nationaux ont pressuré leurs fournisseurs. Ce faisant, ils ont paupérisé leur métier, et créé des chômeurs. Les équipementiers auto français sont allés bosser pour les constructeurs allemands, qui raisonnent filières, et les deux s'en sont très bien portés. C'est aussi simple que cela.
a écrit le 19/07/2016 à 8:23 :
La Renault la plus vendue au monde est .... le Duster donc Dacia jamais produit en France. La clio est produite quasi exclusivement en turquie , la twingo à 100 % en slovénie ... la 208 en slovakie ... Les équipementiers suivent cette délocalisation .... derrière les beaux discours de pacte social avec les syndicats .
Réponse de le 19/07/2016 à 14:53 :
Pour l'instant, la 208 est fabriquée à Poissy,
Réponse de le 20/07/2016 à 11:37 :
La production de la 208 en France est de plus en plus marginale...avec environ 60 000 ex en 2015 soit une baisse de près de 20% par rapport à 2014.
a écrit le 18/07/2016 à 21:55 :
Trop de fautes inexcusables, M. Bourassi, svp, faites relire par une correctrice à lunettes ...
Réponse de le 20/07/2016 à 9:44 :
Aucun effort n' est fait pour la mise ne page !
a écrit le 18/07/2016 à 19:15 :
Les journalistes spécialistes de l'économie pour le secteur automobile découvrent l'eau chaude. Cela fait un an que M Tavares applique la méthode Renault pour les équipementiers: coupe dans les achats d'équipements en France, arret des commandes pour les équipementiers francais (j'ai en mémoire 2 exemples concrets) pour que les usines francaises de PSA s'approvisionnent en Europe de l'Est et low cost Tunisie. Idem pour les usines espagnoles au Magreb et non en France. Une méthode qui a permis de dire que les Renault sont vraiment nulles d'un point de vue qualité et bientot les Peugeot et Citroen. Mais prendre l'argent de l'etat (CIR et autres) ne génent Messieurs Tavares et Ghon ainsi que d'augmenter leurs salaires. Alors il ne faut pas s'étonner Messieurs les journalistes et vive notre fameux Macron (au travail et fini de raconter des sornettes).
Réponse de le 18/07/2016 à 21:25 :
"Une méthode qui a permis de dire que les Renault sont vraiment nulles d'un point de vue qualité"


Ach, comme c ' est amusant, RENAULT est le deuxième constructeur derrière DACIA à l' enquête fiabilité AUTO PLUS de janvier 2016 (comme d' habitude) et devinez qui se fait laminer par RENAULT, en France, en Italie, en Espagne et en ..Hallemagne en juin, qui ...???

http://effectifreduit.blogspot.fr/2016/07/ventes-juin-allemagne-marche-83-citroen.html
a écrit le 18/07/2016 à 18:49 :
L'Allemagne produit des voitures de luxes qui rapportent et des petites voiture Polo Golf produits a bas cout en Europe de l'est, il est temps pour PSA de monter en gamme made in France, 3008 et prochains modèles sur EMP2 hybride en 2018 pour relancer les usines en France !
a écrit le 18/07/2016 à 18:44 :
Les français ne veulent pas créer du travail pour leurs enfants et préfèrent rouler en voitures étrangères importées, on appel ça, individualisme !
Réponse de le 19/07/2016 à 14:58 :
Entièrement d'accord, ce qui prime c'est l'image qu'ils ont de leur voiture, (la frime, le m'as-tu vu),
Vive Citroën, vive la France...
a écrit le 18/07/2016 à 16:48 :
Si la balance commerciale automobile va très mal,

il faut souligner le cas de Renault (Dacia est "caché" dans les comptes de Renault) qui importe massivement des guimbardes en provenance de Maroc Turquie Roumanie Slovénie Grande Bretagne Espagne,

le point commun, c'est que les salariés de ces pays Turquie Maroc Roumanie Slovénie sont payés comme des miséreux esclaves modernes,

et en Grande Bretagne Espagne les ouvriers sont des travailleurs très pauvres.

C'est la pauvreté et la misère que les gouvernements SarkozyFillon et HollandVallsAyrault veulent instaurer en France ...

bref le déclin qui finit en massacre de la société civile française.
Réponse de le 18/07/2016 à 21:31 :
Comme vous dites ...!!!

Excellente analyse, voilà sûrement pourquoi audi ce constructeur ...hongrois se fait déborder au plan monde par MERCEDES tandis que la maison mère volkswagen boit le bouillon au semestre avec des ventes qui ne savent plus suivre le marché Europe quand RENAULT s' offre un plus 14 % ...!!!
http://pro.largus.fr/actualites/les-ventes-mondiales-de-renault-bondissent-de-134-au-1er-semestre-7957386.html
a écrit le 18/07/2016 à 16:21 :
Je dois avouer que je ne comprends rien à votre analyse sinon que Michelin est toujours number one ou two au niveau mondial et que les équipementiers fabriquent au plus près des constructeurs pour des raisons de coûts et de logistique donc pas chez nous . Le marché du pneu lui est extrêmement concurrentiel et il faut s'efforcer pour cela de privilégier le constructeur national.
Réponse de le 18/07/2016 à 20:56 :
Michelin ferme une usine en France tous les 2 ou 3 ans depuis 20 ans....

C'est des millions € d'exportations en moins
a écrit le 18/07/2016 à 15:13 :
Renault a compris très tôt qu'avec l'Etat Providence qui taxe 30% du PIB il fallait produire dans d'autres pays (parfaitement légal dans la zone euro). Les casseurs et les syndicats d’extrême gauche ont ajouté récemment d'autres arguments dans la même direction. Nos gouvernants viennent d'en rajouter une couche en admettant qu'ils étaient impuissants à maintenir l'ordre (ce qu'on savait déjà), c'est à dire l'Etat de droit.
a écrit le 18/07/2016 à 15:05 :
A lire la plupart de vos titres, heureusement que " cela va mieux, tout va mieux", autrement cela serait bien plus catastrophique ! !!!!
a écrit le 18/07/2016 à 14:02 :
"Les fabricants français privilégient l'implantation de filiales à l'étranger pour être présents sur les marchés dynamiques" = baisse du taux de profit en France.Recherche donc des pays à faible coût salarial pour rehausser momentanément le taux de profit.

Conséquences en France , le chômage haussera, le pouvoir d'achat baissera, le marché auto se rétrécie, crise de surproduction, marchandises invendables, et tout cela se termine par une magnifique une crise financière à la 2008.Fin de cycle.Et un nouveau cycle recommence mais pour produire encore plus de chômeurs.Regardez Espagne, avant 2008, le taux du chômage était à 7-8; après 2008 et depuis 5 ans ce taux est au dessus de 20.

Sans arrêter le capitalisme à temps, ce taux ira à 30, 40, voir 60 et là, la révolution devient évident pour chacun.

Le fait qu'au cours des années d'après guerre, le chômage était dû à la domination du marché mondial par les USA-Europe de l'Ouest-Japon mais maintenant cela est fini.Les trente glorieuses ne se reproduiront plus jamais.Maintenant c'est la descente aux enfers éternelle, à moins qu'on n'arrête ce mouvement par une révolution.

Lorsqu'on parle de révolution on pense à l'URSS.Mais l'URSS n'était pas communiste parce que la production des moyens de production y croissait plus vite que la production des objets de consommation, ce qui engendre non seulement la pénurie permanente mais un nouveau type d'exploitation des ouvriers, employés, techniciens et ingénieurs par la nomenklatura(dignitaires du parti)

Pour qu'une économie planifiée soit communiste et révolutionnaire, il faut que la production des objets de consommation y croisse plus vite que la production des moyens de production.
a écrit le 18/07/2016 à 13:51 :
les deux gros succès de Renault, Captur et Kadjar, sont produits en Espagne...
Réponse de le 18/07/2016 à 17:46 :
La Clio IV pour les version bas de gamme sont produites en Turquie. La Twingo est assemblée dans l'usine de Novo Mesto en Slovénie. La remplaçante de l'actuelle Peugeot 208 serait produite à Vigo en Espagne dommage pour Poissy. A Vigo (Espagne) : Partner, Berlingo, C4 Picasso. L'usine de Kolín (République Tchéque) abrite un site de production de véhicules commun à PSA Peugeot Citroën et à Toyota. Celleci produit les C1, 108 et Aygo. Et ainsi de suite
a écrit le 18/07/2016 à 13:29 :
L'Allemagne se sert de l'europe pour entretenir sa croissance, en plus vu le nombre de véhicules allemands que l'on voit un peu partout dans les films et autres séries ils investissent énormément dans la publicité indirecte ayant compris que la publicité normale est morte. Les allemands, avec l'exemple VW, ayant toujours eu un temps d'avance dans la propagande commerciale. Cela leur permet de rester à la mode alors que pourtant leurs véhicules sont moches et austères, Ford, Fiat et Citroën on su vraiment évoluer dans les designs concevant dorénavant de belles voitures, les allemands eux restent sur la même stratégie, peu d'évolution afin de ne pas perturber le client habitué à des formes sans surprises, rassurantes certainement pour lui car notre société inquiétante mène à cela.

Maintenant de part les politiques mondiales néolibérales d'austérité et donc de baisse des revenus des plus modestes, la consommation mondiale s'effondre dans le silence des experts médiatiques le plus total, il faut bien se douter qu'un jour ou l'autre tout va se casser la gueule d'une façon ou d'une autre.
Réponse de le 18/07/2016 à 23:52 :
Pourquoi donc VW est en baisse si marquée ..?
Réponse de le 19/07/2016 à 12:07 :
Vous n'avez jamais entendu parler de l'affaire des moteurs truqués sans rire ?

Suivez donc l'actualité je vous prie, c'est plus facile pour comprendre les phénomènes.

Respectez un minimum votre interlocuteur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :