Automobile : les marques Premium en plein boom

 |   |  612  mots
Les ventes de Mercedes se sont envolées de 15% sur les quatre premiers mois de l'année.
Les ventes de Mercedes se sont envolées de 15% sur les quatre premiers mois de l'année. (Crédits : reuters.com)
Le marché automobile européen est bien meilleur que prévu, la tendance se confirme en avril avec une hausse de 9,1% des immatriculations. Les marques Premium sont les premières bénéficiaires d'un marché essentiellement tiré par les flottes d'entreprises.

Les analystes et les constructeurs s'attendaient à un marché européen peu dynamique en 2016. Les performances du mois d'avril prouvent qu'ils se sont trompés. Au cours de ce mois écoulé, les immatriculations ont en effet augmenté de 9,1%, confirmant la tendance constatée depuis janvier : sur quatre mois, la performance s'est élevée à 8,5%. Rien à voir, cette fois, avec le mois de février quand le marché avait grimpé de 14,3%, phénomène que les analystes avaient expliqué par la présence d'un 29 février, année bissextile oblige. La dynamique positive du marché européen est donc bien réelle.

Tous les pays sont en hausse, mais certains plus que d'autres. Ainsi, l'Italie enregistre une hausse de 18,6% sur les quatre premiers mois, l'Espagne poursuit son rattrapage (+10%). Même le Royaume-Uni, dont on pensait qu'il avait achevé son rattrapage d'après-crise, affiche une progression de 4,4%.

Les marques françaises manquent la marche

Pourtant, les disparités sont criantes entre les marques. On constate ainsi que les marques généralistes ne profitent pas pleinement de cette dynamique. Les marques françaises par exemple sont en hausse mais bien moins que ce que permettrait le marché. Ainsi, PSA enregistre une hausse de 5,7% depuis le début de l'année dont 6,3% pour Peugeot, 5,8% pour Citroën.

Le groupe Renault est pénalisé par sa marque Dacia dont les ventes n'ont augmenté que de 2,7%. La marque au losange, en revanche, est proche de la performance du marché avec une envolée de 8% sur quatre mois.

Pour d'autres raisons, la marque Volkswagen se casse littéralement les dents avec une hausse de seulement 0,4% de ses immatriculations, auxquelles il faut ajouter la baisse de Seat (-2,1%). Et les bonnes performances de Skoda (+9%) et Audi (+11,8%) n'y ont rien fait, la part de marché du groupe allemand a perdu 1 point à 23,8%.

Fiat et Opel tirent leur épingle du jeu

Seule exception, le groupe Fiat qui continue à profiter du succès des Fiat 500X (la version SUV de la Fiat 500) et du Jeep Renegade (bien que les volumes de ce dernier soient encore légers). Mais le groupe italien profite surtout de la vigueur de son marché domestique. Les immatriculations du groupe italien ont ainsi explosé de 16% sur quatre mois, soit deux fois la performance du marché. La marque Fiat fait encore mieux avec une progression de 16,5%.

Au chapitre des généralistes, notons également Opel qui ne démérite pas avec une hausse de 10,2% de ses immatriculations depuis le début de l'année.

     | Lire aussi: Comment les flottes ont changé la donne du marché automobile

Pour Hadi Zablit, directeur associé au Boston Consulting Group spécialiste de l'industrie automobile, "le marché est encore tiré par la dynamique des flottes automobiles". Traditionnellement, les flottes d'entreprises sont davantage tournées vers les marques Premium, et, celles-ci encaissent largement les fruits de la situation.

Les marques Premium en plein boom

Après Audi cité plus haut, c'est aussi Mercedes et BMW qui engrangent respectivement des hausses de 15,4% et 12,2% de leurs immatriculations sur quatre mois. Les marques britanniques de luxe ne sont pas en reste avec Land Rover (+21,3%) et Jaguar (+110%).

Le groupe Toyota illustre très bien cette dichotomie du marché. Les ventes de la marque Toyota, marque généraliste japonaise, ont augmenté de seulement 5,7%, tandis que celles de la filiale haut-de-gamme, Lexus, ont progressé de 16%.

Notons toutefois la très mauvaise performance de DS qui voit ses ventes baisser de 2,8% sur quatre mois largement pénalisées par un mois d'avril fatal : -13,6%. Cela montre que la marque Premium du groupe PSA a encore des progrès à faire sur le marché des flottes d'entreprise, un marché devenu résolument incontournable en Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2016 à 18:39 :
Faut-il rappeler que le haut de gamme a des volumes minuscules ? Je me contenterai d'ajouter que la croissance des voitures allemandes est tirée par la consommation germanophone en Europe. Les Allemands ont soutenu la production de VW, réflexe nationaliste oblige.
Réponse de le 14/05/2016 à 20:51 :
Encore faut-il observer la réalité qui s' impose dans les chiffres, les allemands et les européens n' ont pas soutenus VW qui perd presque 1 % de part de marché europe sur 4 mois.

Et doit se contenter plus précisément d un + 0,4 % au quadrimestre quand RENAULT s' envole à contrario de 8 % !

http://www.acea.be/uploads/press_releases_files/20160513_PRPC_1604_FINAL.PDF
a écrit le 14/05/2016 à 10:39 :
Les généralistes s' en tirent bien aussi avec des volumes très supérieurs au premium lequel offre des résultats contrastés selon les marques, Mercedes signant en effet le plus gros développement France avec 22 % en avril soit le double d' Audi.
a écrit le 14/05/2016 à 7:48 :
+9,1% pour les voitures neuves avec un prix d'achat moyen de 25 000 euros, l'immobilier neuf et ancien qui repart plein pot... La crise ne concerne pas tout le monde...
Réponse de le 14/05/2016 à 9:04 :
Peut-on parler d'accroissement criante des inégalités en se basant sur le seul marché automobile?
Vous avez 4h. Calculatrice interdite.
a écrit le 13/05/2016 à 19:07 :
Les marques de luxe vont bien. Voilà qui va contre l'idéologie socialiste égalitariste. La France préfère le médiocre solidaire et républicain. Elle roule en petites caisses boites de conserve très morales....
Réponse de le 14/05/2016 à 7:45 :
Commentaire politique très partial ... A contrario, on pourrait aussi argumenter que la situation économique de l'Europe et de la France s'est améliorée puisque les marques premium augmentent fortement leurs volumes (tirés par les entreprises).
a écrit le 13/05/2016 à 17:26 :
correction: la marque VW perd 0,4% (-0,4%) , dans le periode Jan-April, entre 2016 et 2015.
a écrit le 13/05/2016 à 17:16 :
Il faut relativiser, Mercedes est descendu dans la catégorie d'en bas généraliste moyen de gamme,

Mercedes n'est plus Premium avec les mêmes moteurs que Dacia fournis par Renault.
Réponse de le 14/05/2016 à 9:10 :
"Mercedes n'est plus Premium avec les mêmes moteurs que Dacia fournis par Renault.": Voila encore un beau commentaire stupide fait par une personne n'y connaissant rien. Audi à des moteur de VW un generaliste et pourtant ca marche. Renault fait des moteur reconnus depuis toujours alors merci d'arreter ce genre de commentaire.
Pour le complement d'info, Mercedes garde ses moteur sur les versions les plus puissantes et ceux Renault pour les entrée de gamme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :