L'Etat sort du capital de PSA et engrange une énorme plus-value

 |   |  228  mots
L'Etat réalise une plus-value de 1,12 milliard d'euros en revendant sa participation dans PSA.
L'Etat réalise une plus-value de 1,12 milliard d'euros en revendant sa participation dans PSA. (Crédits : © Vincent Kessler / Reuters)
L'Etat cède à la Banque publique d'investissement sa participation de 13% dans le capital du groupe automobile français. Il était entré dans le capital de PSA en 2014 en grandes difficulté pour 800 millions d'euros. Le produit de la vente s'élève à 1,9 milliard d'euros.

Carlos Tavares voulait le statu quo sur le partage du capital de PSA c'est-à-dire un noyau dur divisé à parts égales (13%) entre la famille Peugeot, l'Etat français et le chinois DongFeng. On savait néanmoins que l'Etat français voulait sortir du capital afin de récupérer du cash. La difficulté était de sortir sans chambouler cet équilibre précaire qui aurait pu favoriser une montée de DongFeng dans le capital.

Une plus-value de plus d'un milliard d'euros

Bercy a donc opté pour une cession à la Banque publique d'investissement, le bras armé de l'Etat en matière d'investissement. Celle-ci va débourser 1,920 milliard d'euros pour s'emparer de 12,7% du capital et de 18,5% des droits de vote. Pour l'Etat, il s'agit d'une plus-value de 1,12 milliard d'euros.

"Le produit abondera le compte d'affectation spéciale des participations financières de l'État et servira donc à financer les investissements de l'État actionnaire", écrit l'Agence de participation de l'Etat dans un communiqué.

La Banque publique d'investissement juge que "cette acquisition s'inscrit dans sa stratégie d'investissement dans des entreprises leaders, innovantes et incarnant l'industrie française du futur". La BPI insiste sur le fait que cette opération s'inscrit également dans la continuité de l'esprit dans lequel l'Etat était entré dans le capital : "A travers Bpifrance, le secteur public demeurera un actionnaire de référence du groupe PSA".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2017 à 13:59 :
C'est une blague ou quoi? le gouvernement à dépensé pour PSA non par choix mais par obligation. si psa va mieux c'est grace à PSA et non l'état, cette plus value est tant mieux mais pas du fait du gouvernement (et puis c'est pas son role). Qd à NS lui a connu la crise mondiale alors que FH lui a connu la reprise. Merci de nous éviter vos commentaires habituels sans fondement, en comparant l'incomparable etc...
a écrit le 28/03/2017 à 10:42 :
L'état fait une plus value en se vendant des actions à lui même. BPI appartenant à l'état, en consolidation la plus value s'annule. Il n'y a que les géniaux technocrates de Bercy pour croire à leurs manipulations comptables afin d'obtenir leurs primes d'objectif.
Réponse de le 28/03/2017 à 12:11 :
L'état américain a nationalisé General Motors pour le sauver de la faillite en 2009. Une fois l'entreprise remise sur pied, il a revendu ses actions sur le marché et non pas à lui même. La plus value a directement contribué au budget de l'état. C'est la différence entre une économie qui connait le plein emploi et une économie marxisante à la française qui se complait dans le chômage de masse dont la cause serait l'ultra libéralisme.
a écrit le 28/03/2017 à 8:47 :
Tandis que sarkozy vendait le quart des stock d'or français au cours le plus bas hollande vend peugeot au cours le plus haut, même là dedans hollande aura été bien meilleur que son prédécesseur.

Je repense à Jospin et je me dis que pour une bonne politique de droite décidément il faut un socialiste on se demande juste pourquoi ils se disent de gauche ces gens là.
Réponse de le 28/03/2017 à 9:23 :
La BPI étant une structure étatique, vendre à la BPI ne rapporte pas un kopeck à l'état, c'est un simple jeu d'écritures comptable. Ceci étant quand on qualifie la Banque publique d'investissement de bras armé de l'Etat en matière d'investissement, on frémit car ce sont les mots exacts qu'on employait pour le Crédit lyonnais d'avant 1993, dont on sait trop bien ce qu'il a coûté au pays.
Réponse de le 28/03/2017 à 9:34 :
Faites attention votre naturel prend le pas sur votre posture et du coup vous êtes en train de me harceler.

Je parle de savoir vendre là et pas de votre permanente obsession lié à vos puissants ressentiments dont je n'ai absolument rien à faire, je ne sais pas comment vous pouvez continuer à me trolelr alors que vous savez très bien que je ne vous lis jamais.

Oui vous apprenez beaucoup en me lisant c'est une certitude mais rien ne vous interdit d'apprendre en silence, c'est plus efficace.

Bref, allez vous trouvez une autre jambe svp, merci.
Réponse de le 28/03/2017 à 21:27 :
"alors que vous savez très bien que je ne vous lis jamais."
d'ailleurs vous me lisez si peu que vous éprouvez systématiquement le besoin de me répondre...
Réponse de le 29/03/2017 à 17:18 :
"d'ailleurs vous me lisez si peu que vous éprouvez systématiquement le besoin de me répondre..."

Celle là vous me l'avez déjà faite, il est évident que je vais lire les réponses sous mes commentaires, je suis bien élevé moi.

Votre trollage est encore signalé
Réponse de le 09/01/2018 à 13:56 :
On vous reconnait bien là.
Hollande a investi dans une entreprise pour éviter des licenciements en masse et non dans un plan rentable sur le futur.
Sarkozy a chercher des revenus où il pouvait car il a subit la crise de plein fouet et voulais éviter (au mieux) que ca ce ressente sur des gens comme vous.
Mais bon peut importe car je vois plein d 'autres commentaires de personnes n'y comprenant rien genre "ben en fait l'état se revends à lui meme c'est ridicule".
Bref si vous voyez pas la différence et surtout l’internet cherchez sur internet des réponses
a écrit le 28/03/2017 à 8:35 :
BPI n'est-elle pas financée par l'état ? Ne tourne-t-on pas en rond ?
a écrit le 28/03/2017 à 8:20 :
il faut taxer cette plus value a 15.5 de csg et 45% comme a l'irpp et me reverser ca sur mon compte dans un grand cadre de solidarite juste
( et traiter celui qui a revendu les titres de sale patron actionnaire negrier, pour faire bonne mesure a un mois de l'election)
hey, ca serait dommage de perdre les bonnes habitudes heritees des premiers gouvernements ayrault, pas vrai?
Réponse de le 28/03/2017 à 10:55 :
Je suis totalement de votre avis ! Heureusement qu'Hollande voulait combattre la finance ! Ils s'en moquent, ils ne payent pas de taxe sur cette belle plue-value. Essayez de faire pareil, et il ne vous reste que les yeux pour pleurer...😂
a écrit le 28/03/2017 à 6:09 :
Holand ramasse le pognon avant d'être viré !!
a écrit le 28/03/2017 à 4:58 :
BPI = ETAT parce que la BPI appartient a l 'état donc l'état c'est vendu les actions a lui mème CQFD
a écrit le 27/03/2017 à 22:43 :
Très bonne démarche car ce ne sont pas des fonds d'Etat contrairement à ce que l'on peut lire. La BPI se finance telle une banque. Les fonds dont elle dispose proviennent des entités existantes dont elle est composée: le Fonds stratégique d'investissement (FSI) qui a des financements privés comme étrangers, qui prend des participations dans des sociétés françaises stratégiques, la banque publique des PME et de l'innovation Oséo et CDC Entreprises, filiale de la Caisse des dépôts. Cà permettra de vendre des parts à de meilleurs moments et actionnaires stratégiques. Le rachat d'Opel par PSA devrait permettre d'enregistrer des gains supplémentaires à terme. Ce n'est en aucun cas de l'argent en moins pour les PME puisque ce type d'investissement permet des emprunts et avec les taux d'intérêt bas l'argent mondial ne manque pas.
a écrit le 27/03/2017 à 21:05 :
Ca va surtout faire 1,8 millards d € en moins pour les PME PMI !?🤷‍♂️💨💨💨 donc pour l emploi !
a écrit le 27/03/2017 à 21:05 :
Ca va surtout faire 1,8 millards d € en moins pour les PME PMI !?🤷‍♂️💨💨💨 donc pour l emploi !
a écrit le 27/03/2017 à 21:04 :
Ca va surtout faire 1,8 millards d € en moins pour les PME PMI !?🤷‍♂️💨💨💨 donc pour l emploi !
a écrit le 27/03/2017 à 19:53 :
On se fiche de nous !! Ça sort d'une poche pour rentrer dans l'autre, mais c'est toujours le même actionnaire : l'Etat et surtout le contribuable...
Réponse de le 28/03/2017 à 6:18 :
C'est du bonneteau !!!!
a écrit le 27/03/2017 à 18:58 :
Chouette! Une plus-value de plus d'un milliard d'euros. Le gouvernement va pouvoir rembourser les automobilistes qui roulent au diésel et qui paient le milliard du scandale de l'écotaxe de Hollande - Royale !!
Réponse de le 27/03/2017 à 21:15 :
Le scandale de l'écotaxe d'Hollande et Royal, vous plaisantez j'espère? C'est plutôt le scandale de l'équipe de bras cassés précédente qu'il faut mettre en cause, car c'est parce qu'ils avaient très mal ficelés leurs affaires à la base, que le gouvernement qui a suivis à dû boucher les trous, et je vous l'accorde, pas de la meilleure des manières... M Hollande aurait dû tenir bon et ne rien céder aux lobbys du tout bagnole, car in fine c'est bien tous les automobilistes qui casquent.
Réponse de le 27/03/2017 à 23:42 :
D'accord avec Thomas.On a des gouvernants pusilamines
Réponse de le 28/03/2017 à 1:37 :
Faut arrêter de tout mélanger...
Réponse de le 28/03/2017 à 7:02 :
Je vous rappelle juste que l'eco taxe a été signée dans l'urgence par FILLON juste avant de quitter Matignon. Il faudrait au regard des derniers événements le concernant chercher pour quoi d'ailleurs cette précipitation à signer dans l'urgence cette eco taxe!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :