Les micro-citadines sont-elles menacées par le filtre à particule ?

La Commission européenne veut imposer le filtre à particule sur les motorisations essence à injection directe. Cette technologie avait condamné le diesel sur les micro-citadines en raison de son coût proportionnellement trop élevé par rapport au prix de production. En réalité, ce segment est déjà soumis à un examen approfondi qui a déjà conduit certaines marques à l'abandonner...
Nabil Bourassi

4 mn

Le filtre à particules permet de retenir les particules fines, et est obligatoire sur les motorisations diesels.
Le filtre à particules permet de retenir les particules fines, et est obligatoire sur les motorisations diesels. (Crédits : DR)

Le filtre à particule bientôt obligatoire sur les motorisations essence à injection directe ? C'est l'orientation que semble prendre l'Union européenne après une réunion menée mardi 20 décembre à la Commission européenne. Celle-ci avait réuni experts et représentants des États membres pour décider d'une panoplie de mesures pour lutter contre la pollution aux particules fines, et améliorer son contrôle. Elle a ainsi décidé d'un nouveau protocole de tests laboratoires.

Des particules très fines passent encore

Bruxelles veut également imposer un filtre à particules aux motorisations essences à injection directe. Celles-ci sont réputées plus émettrices de particules fines, bien qu'elles soient moins consommatrices de carburant.

"Les particules émises sont devenues de plus en plus petites et invisibles à l'oeil. Ces particules petites, mais toujours cancéreuses existent autant pour les véhicules diesel ordinaires que pour les véhicules essence avec une technologie à injection directe", explique toutefois la Commission dans son communiqué.

"Pour être précis, la Commission veut imposer un plafond d'émissions de particules pour novembre 2018, et compte tenu de l'objectif, il n'y a guère que le filtre à particule qui permette d'atteindre ce niveau de performance", nous explique un porte-parole de Renault.

Jusqu'ici, le filtre à particules était obligatoire pour les motorisations diesel. Ce carburant émet beaucoup plus de particules fines qu'un moteur essence. Les constructeurs automobiles font valoir que le filtre à particules, associé à d'autres technologies comme le SCR par exemple, a permis de baisser les émissions de particules fines de plus de 90% entre un modèle datant d'avant 2000 et un modèle actuel.

Mais les associations environnementales estiment que si le filtre à particules a effectivement permis de limiter grandement les émissions de particules fines, celui-ci est néanmoins inefficace sur les particules les plus fines, considérées les plus dangereuses. De plus, elles jugent qu'on ne dispose d'aucune donnée sur la formation de particules fines une fois que le gaz a quitté le pot d'échappement et qu'il est en contact de l'air.

Rien ne changera pour Twingo, 108 et C1 ont anticipé

L'obligation du filtre à particules fines sur les motorisations diesel avait contraint les constructeurs à abandonner cette technologie sur les voitures de segment A dit des micro-citadines, de type Twingo, 108 ou C1. Celles-ci sont soumises à un modèle économique trop précaire pour supporter un tel surcoût. La perspective d'un filtre à particules sur les motorisations essence pourrait modifier le mix sur ce segment.

Chez Renault, on n'est pas inquiet puisque Twingo ne dispose pas de motorisations à injection directe. Ni la Clio d'ailleurs puisque les TCE75 et TCE90 sont des essences à injection indirecte. Chez PSA, c'est une autre histoire. Le groupe emmené par Carlos Tavares dispose bien de motorisations essence à injection directe sur ses petits modèles. Mais, le groupe avait de toute façon annoncé qu'il équiperait dès 2017 toutes ses essences à injection directe d'un filtre à particules, y compris les petits modèles. "Nous avons anticipé la réglementation européenne", admet-on au siège du groupe.

PSA s'inscrit dans sa politique de se championnes de la transparence et des meilleures technologies environnementales. Il avait ainsi abondamment communiqué sur le choix du SCR, qui permet de neutraliser les Nox, tandis que Renault s'empêtrait dans un défaut de calibrage de son NoxTrap, une technologie moins cher et moins efficace.

Nissan et Ford ont abandonné

Mais l'arrivée du filtre à particule interroge la solidité du modèle économique des micro-citadines. Comme expliqué, l'obligation du filtre à particule avait sonné le glas du diesel sur les voitures de segment A. Plus que cela, certains constructeurs ont totalement abandonné le segment, à l'image de Nissan qui a fait évoluer sa Micra sur la catégorie supérieure, comme Ford avec sa Ka d'ailleurs.

Chez PSA, on assure avoir travaillé sur des gains de coûts suffisants pour intégrer le filtre à particule sans impacter le modèle économique.

En réalité, les micro-citadines souffrent déjà d'une conjoncture peu dynamique. Depuis le début de l'année, leur progression est quatre fois moins élevée que la hausse du marché. En part de marché, elles représentent moins de 8% des ventes en Europe, un niveau historiquement bas.

Vers un repositionnement...

La montée en puissance des flottes d'entreprises sur le marché du neuf a favorisé le segment supérieur. Côté particulier, les acheteurs se sont détournés d'une catégorie contraignante (petit coffre, places arrières très étroites, usage quasi-exclusivement urbain...) pour chercher le segment des citadines (Clio, 208, C3...) réputé plus polyvalent, et qui a fait l'objet d'un plan produit plus ambitieux et plus soigné de la part des marques automobiles. Ces dernières y voient effectivement une source de profits plus importante.

Autrement dit, l'arrivée du filtre à particule pourrait marginalement impacter le segment. Mais celui-ci est d'ores et déjà soumis à un examen minutieux de la part des constructeurs. Les micro-citadines ne sont pas condamnées mais elles n'échapperont pas à un travail de repositionnement ou de reconceptualisation. Les constructeurs ont déjà montré qu'ils en étaient capables. La prime ira au plus imaginatif...

Nabil Bourassi

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 26/12/2016 à 0:11
Signaler
Les émissions CANCERIGENES des centrales électriques A CHARBON, sur tout le territoire Allemand, après abandon du nucléaire, restent sages et figées dans les seules frontières Allemandes.

à écrit le 23/12/2016 à 16:21
Signaler
Avec 300km d'autonomie la Zoe et une citadine parfaite.Renault! faite une tout éléctrique au gabarit Twingo limitée a 100km/h 300 bornes d'autonomie réelle!

le 24/12/2016 à 7:51
Signaler
Une voiture électrique de 1500kg, avec seul le chauffeur à bord, consomme 16kW.h sur route départementale vallonnée, de jour, en novembre. Donc au moins 30kW.h en février avec 3 personnes à bord, de nuit, sur une route légèrement montante. donc en ...

le 24/12/2016 à 16:48
Signaler
On est tous Manipulé, c'est devenus le maître-mot de notre Civilisation ou de notre Société actuel..? Elle devenus l'arme ultime et silencieuse maniée dans les coulisses des pouvoir à des fins Politique, Commerciales, Scientifiques, Historiques et Fi...

le 25/12/2016 à 10:36
Signaler
@ Lenestor. Avec vos pseudos calcul vous écrivez n"importe quoi. Si vous aviez une ZOE vous sauriez que ça consomme au pire 18 kW.h à 4 personne en hiver. En été on est à 13 kW.h

à écrit le 23/12/2016 à 11:29
Signaler
C'est ce qui arrive quant les politiques s'en mêlent. On sait depuis des années que l'objectif de réduction de Co2 vs autres polluants sont antinomiques. Le gouvernement (Français, surtout) a privilégié le Co2. Maintenant, on va persister et cherch...

à écrit le 23/12/2016 à 11:26
Signaler
Vous êtes désolants du peu de culture technique que vous avez! Ce qui condamne surtout le diesel en petites voitures, ce n'est pas tant le FAP que le système de-NOx. Le FAP seul n'aura pas ou peu d'incidence sur les petites citadines essence.

à écrit le 23/12/2016 à 11:10
Signaler
S IL ARRIVENT A METTRE UN FILTRE A TOUTE LE VOITURES LES CAMIONS ET LES AVIONS LES CHEMINEES QUI CRACHENT DES PARTICULES ON AURAS FAIS UN GRAND PROGRES/ MAIS LE MIEUX C EST D ACELERER LES V L LEGER ET LOURD ELECTRIQUES CHARGE AVEC DES PANNEAUX SOLAIR...

à écrit le 23/12/2016 à 9:48
Signaler
Ceux qui ont de la mémoire se rappelleront que les motorisations essence devaient être favorisées car moins polluantes, en particulier pas de particules fines. Il est annoncé maintenant que les motorisations essence produisent des particules fines......

à écrit le 23/12/2016 à 8:58
Signaler
Il faut arrêter avec cette hypocrisie et cette comédie, alors que l'on vend partout dans le monde en zone de combat des engins énormes pollueurs et à consommation énorme. Il suffit d'observer l'équipement les fabuleux engins de guerre dans ces zone...

le 23/12/2016 à 13:39
Signaler
C'est claire, en France on compte au moins autant de char Leclerc, Véhicule blindé léger, de VAB sur nos routes que de voitures particulières tout segments !!

le 23/12/2016 à 14:58
Signaler
On peut ajouter les navires de croisières rejetant des dizaines de tonne de gasoil à l'heure pour promener les retraités, navires fabriqués à Saint-Nazaire, et on vient pinailler pour 3 litres de gasoil.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.