Tesla et Consumer Report s'affrontent au sujet d'Autopilot

 |  | 493 mots
Lecture 2 min.
Tesla estime ne pas avoir sous-estimé la mise au point de son système de conduite autonome.
Tesla estime ne pas avoir sous-estimé la mise au point de son système de conduite autonome. (Crédits : © Lucas Jackson / Reuters)
Selon la revue de protection des consommateurs, le système Autopilot n'est pas suffisamment fiable et crée la confusion dans l'esprit des conducteurs. Tesla se défend d'avoir présenté Autopilot comme un dispositif de conduite en totale autonomie.

Tesla est en délicate posture... Avant les conclusions de l'enquête de la NHTSA - l'autorité américaine de la sécurité routière - sur l'accident qui a coûté la vie à un conducteur d'un Model S activé en mode Autopilot, la marque américaine de voitures électriques de luxe doit affronter celles de Consumer Report, une revue influente, équivalente au Que choisir français.

Un déploiement "agressif"

Dans son dernier numéro, le magazine aux 7 millions d'abonnés dézingue littéralement le système de conduite autonome mis au point par Tesla. Il reproche à la firme californienne d'avoir déployé trop "agressivement" son système Autopilot, créant la confusion auprès des conducteurs, alors même que les autres constructeurs se contentent pour l'instant de proposer des modes d'autonomie très restreints.

"C'est le seul constructeur qui permet aux chauffeurs de ne pas tenir le volant pendant des durées significatives, et la collision fatale a mis en relief les risques potentiels", écrit la revue. Ainsi, là où les marques concurrentes ne permettent pas au conducteur de lâcher le volant sur une période prolongée, le système Autopilot peut rester enclenché sans intervention du conducteur pendant plus de trois minutes.

Le conducteur regardait Harry Potter

Pour Consumer Report, le conducteur croit pouvoir rouler en autonomie absolue et relâche par conséquent ses réflexes et son attention. Dans le cas de l'accident mortel du 7 mai, des témoins rapportent que le conducteur était en train de regarder Harry Potter. La revue accuse Tesla de donner "un faux sentiment de sécurité" sur la base d'une "montagne de promesses sur des technologies non confirmées".

Par conséquent, Consumer Report demande à Tesla de désactiver le système le temps de le reconfigurer afin de contraindre le conducteur de garder les mains au volant. La revue demande également à Tesla de changer sa communication au sujet d'Autopilot (et d'ailleurs de ne plus l'appeler ainsi) en indiquant plus clairement les limites de ce système. Et enfin, de tester son système dans des situations très critiques et éviter le lancement de versions bêta.

"Nos clients ne sont pas des cobayes"

De son côté, Tesla a nié les accusations de négligence dans la mise au point d'Autopilot. "Nos clients ne sont pas de cobayes", écrit ainsi Tesla. La marque fondée par Elon Musk rappelle qu'il n'a jamais été dit qu'Autopilot était un dispositif de conduite autonome complet et que les clients sont parfaitement tenus au courant des limites du système.

C'est la NHTSA qui donnera ses conclusions et ses recommandations. Les constructeurs du monde entier ont les yeux rivés sur cet organisme dont le verdict sur cette affaire pourrait dicter le "droit" d'une technologie qui en est encore à sa préhistoire. Il y a peu de chances que les constructeurs se risquent sur une polémique avec la NHTSA...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/07/2016 à 20:58 :
Dans le cas particulier de Tesla, le conducteur en question relevait d'un cas particulièrement gratiné d’irresponsabilité, difficile d'en incriminer le constructeur.

Le problème des aides à la conduite reste néanmoins posé.

La plus grande cause de mortalité automobile en France en 2016, sur autoroute c'est l'assoupissement des conducteurs. Dans la majorité des cas le régulateur de vitesse est en cause, non qu'il ait empêche le véhicule de freiner, mais parce qu'il a retiré au conducteur la responsabilité du contrôle actif ne lui laissant que la manœuvre du volant. Et pour les véhicules du proche futur on prévoit encore pire avec des véhicules qui suivront automatiquement les voies. Il est évident que des drames sont à venir avec encore plus d'assoupissements.

La meilleure garantie de sécurité c'est encore et toujours d'avoir des conducteurs en pleine conscience du comportement de leur auto, avec des véhicules qui ne dévient que si on tourne le volant et qui ne freinent que si l'on appuie sur la pédale.

Les régulateurs de vitesse n'ont rencontré un tel succès que parce que les automobilistes se sont retrouvés confrontés à une répression aveugle et drastique qui les a plus qu'incité à les utiliser pour garder tous leurs points de permis.

La contrepartie ce sont des centaines de morts tous les ans.
Réponse de le 19/07/2016 à 10:43 :
Le regulateur, est un gage de sécurité accrue et de fluidité. Il n'y a qu'a voir la facilité et le non stress de rouler aux USA où tous utilisent des régulateurs.
Plus de régulateur = moins d'inconscients qui veulent doubler ou changer de files à tout prix pour gagner des places hypothétiques.
Le jour où tous les français utiliseront des régulateurs sur autoroutes , la conduite sera plus sûre et certainement moins stressante
a écrit le 18/07/2016 à 19:35 :
L'article oublie de parler du taux de mortalité particulièrement bas sur les voitures Tesla en mode autopilote. Oui, un mort est un mort de trop, mais c'est beaucoup beaucoup beaucoup plus bas que le taux de mortalité moyen en voiture aux USA.

https://www.theguardian.com/commentisfree/2016/jul/17/self-driving-car-crash-proves-nothing-tesla-autopilot

On notera aussi que le mode autopilote est désactivé par défaut, et quand on l'active manuellement, il est bien écrit que c'est un mode beta et que le conducteur doit garder les mains sur le volant et faire attention à la route.

Enfin, le camion n'avait rien à faire là sur la route, la voiture ne l'a pas vu et ne l'a pas évité, alors qu'un humain qui ne lit pas Harry Potter au volant aurait réussi à faire.
Réponse de le 19/07/2016 à 11:55 :
vu qu il y a aussi peu de tesla qui roulent, c est assez normal qu on ait peu d accident mortel

Mais a partir du moment ou vous avez un systeme nomme autopilot (pilote automatique) qui vous permet de lacher le volant pendant 3 h, il est pas etonnant que des gens le font !
ET si vous n avez plus rien a faire a part surveiller, vous allez rapidement faire quelque chose d autre, que ca soit vous assoupir ou regarder harry potter ...
a écrit le 18/07/2016 à 18:57 :
Que la conduite automatisée soit perfectible ne fait aucun doute.
Mais quels progrès par rapport à l'immense responsabilité humaine dans les centaines de milliers de morts sur les routes de la planète.

Toutes les forces rétrogrades se mobilisent face à cet accident, et défendent ainsi l'inconscience des chauffards, les rentes de situations, la pollution ....
Réponse de le 19/07/2016 à 11:58 :
une voiture polluera autant que ca soit avec un systeme auto ou manuel ...
Un pilote automatique evitera certain accident mais en generera d autres, soit a cause de bugs (ou capteur defficient) soit simplement situation non prevue (ce qui semble etre le cas pour tesla)
Vous avez le droit de ne pas aimer l automobile et de souhaiter son abolition mais jusqu a present, votre position est heureusement ultra minoritaire
a écrit le 18/07/2016 à 17:35 :
Oui il est évident que Tesla ou bien son service juridique avait tout prévu à l'alinéa 253 de son article K du petit b du chapitre 58 de son contrat, c'est même certain. Maintenant il est aussi évident que des gens complètement autoguidés vont se déconcentrer à un moment ou a un autre à moins bien entendu d'être payés pour cela mais tesla préfère utiliser des cobayes bénévoles.

La seule raison qui pourrait soulager la responsabilité de tesla c'est que les médias avec la retenu qu'on leur connaît, nous ont tous vendu ce système comme étant entièrement autonome avec témoignages en pagailles ultra enthousiastes et autres niaiseries spectaculaires médiatiques.

Et les autorités qui ont laissé se projet évoluer prouvent que la destruction des états au service des intérêts privés des milliardaires et des multinationales c'est vraiment particulièrement et totalement irresponsable.
Réponse de le 18/07/2016 à 20:28 :
retrograde dites vous ah non pire c est bien connu on traverse une autoroute les yeux fermés en ecoutant du vivaldi a fond le tout en roller mais ou se loge la bêtise....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :