Tesla au coeur d'une nouvelle enquête

 |   |  236  mots
Le 3 juillet, un dimanche veille de la fête nationale américaine, Tesla a dit avoir livré 14.370 véhicules au deuxième trimestre, en-deçà de son objectif qui était à 17.000
Le 3 juillet, un dimanche veille de la fête nationale américaine, Tesla a dit avoir livré 14.370 véhicules au deuxième trimestre, en-deçà de son objectif qui était à 17.000 (Crédits : Reuters)
Le constructeur fait l'objet d'une enquête de la Securities and Exchange Commission (SEC). L'objectif est de savoir si le constructeur a délibérément tardé à informer les investisseurs d'un accident mortel survenu en mai dernier à bord d'un véhicule qui roulait en mode "Autopilot".

Le constructeur de voiture électrique de luxe Tesla, qui fait l'objet de deux enquêtes relatives à des accidents survenus à bord de ses véhicules est également dans le collimateur de la Securities and Exchange Commission (SEC), révèle le Wall Street Journal.

Le 7 mai dernier, Joshua Brown, un automobiliste de 40 ans, trouvait la mort dans sa Model S alors qu'il roulait en mode "Autopilot" (l'assistance d'aide à la conduite permettant aux voitures Tesla d'effectuer seules des manœuvres comme le freinage d'urgence). Actuellement l'accident fait l'objet d'une enquête de l'autorité fédérale de sécurité routière (NHTSA), prévenue le 16 mai, soit neuf jours après l'accident. Mais la SEC quant à elle n'avait pas été informée.

Les investisseurs informés trop tard de l'accident?

Or, les 18 et 19 mai, le groupe automobile procédait à une levée de fonds importante de 2 milliards de dollars. Pour certains analystes, si les investisseurs avaient eu connaissance de l'accident, ils n'auraient peut-être pas réservé un bon accueil à cette transaction, relate l'AFP.

Le 1er juillet, un autre accident est survenu dans une Model X de Tesla. Actuellement la NHTSA, cherche à savoir si la fonction Autopilot était activée. Alors que la startup est impliquée dans plusieurs enquêtes et fait face à des résultats décevants, le 10 juillet dernier, Elon Musk a annoncé sur Twitter travailler sur "un grand plan secret".

(Avec l'AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/07/2016 à 11:53 :
On enquête de la même manière sur tout accident d'une voiture des autres marques ? J'ai l'impression que la marque est sous surveillance extrême. Elle ne plaît pas aux gros anciens de l'automobile. Leur influence permet-elle cette mise en lumière du moindre accident. Va-t-on faire un article dès qu'une mercedes E équipée d'un autopilot assez proche va avoir un accident ?
Réponse de le 12/07/2016 à 13:59 :
"Va-t-on faire un article dès qu'une mercedes E équipée d'un autopilot assez proche va avoir un accident ? "

En europe aucune chance mais aux états unis certainement...

Dans ce cas précis l'enquête est liée aux intérêts des financiers, c'est tellement important l'intérêt des financiers en néolibéralisme que je ne pense pas que ce soit lié directement aux constructeurs, parce que les milliardaires ayant des actions un peu partout, sinon indirectement cela peut-être une possibilité pour certains.

Mais le financier n'aimant pas être pris pour ce qu'il est bien souvent, à savoir un con, quand on se moque de lui ou qu'on le trompe il faut immédiatement faire un exemple.

Hé oui ce sont eux qui dirigent le monde et ils le font régulièrement savoir de la sorte.
Réponse de le 12/07/2016 à 15:45 :
Il y a dans cette affaire, deux affaires distinctes. La première, c'est la question de la "voiture autonome" : après les premiers enthousiasmes, on en arrive forcément aux questions qui fachent, sont-elles finalement si sûres, et comment seront faits les programmes de décision d'évitement d'accidents (en clair, face à deux piétons qui traversent, une voiture pourra-t-elle précipiter son conducteur dans le décor et... à la morgue ?). La deuxième, c'est la question financière : Tesla n'a jamais gagné d'argent ! Alors cette société a-t-elle un réel avenir ou s'agit-il d'un puit sans fonds. Ces deux questions ne se posent pour aucun autre constructeur...
Réponse de le 13/07/2016 à 11:24 :
Vu les amendes records que s'est ramassé GM, je doute que l'on puisse soupçonner les autorités d'inéquité. Le régulateur US est juste beaucoup plus rapide et dur avec les sociétés que nous le sommes de ce coté de l'atlantique (voir le dieselgate). On ne plaisante pas avec les dollars et le consommateur / investisseur US

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :