Tesla rassure les marchés malgré les pertes

 |   |  545  mots
Le groupe d'Elon Musk a par ailleurs dégagé une marge brute légèrement positive au deuxième trimestre pour le Model 3.
Le groupe d'Elon Musk a par ailleurs dégagé une marge brute légèrement positive au deuxième trimestre pour le Model 3. (Crédits : Jason Lee)
L'action Tesla flambe jeudi à Wall Street, gagnant près de 10% à plus de 330 dollars dans des échanges très nerveux, étant ainsi bien partie pour enregistrer sa meilleure performance depuis le début juin. L'action affiche un gain de plus de 4,4% depuis le début de l'année, alors qu'elle était encore en recul de 3,4% à la clôture de mercredi.

Le constructeur américain de voitures électriques Tesla, qui tente de résorber d'importants retards de production de son Model 3, a plus que doublé sa perte au deuxième trimestre, à 717,5 millions de dollars, pire que prévu.

Le titre bondissait cependant de 4,87% à 315,50 dollars vers 20h45 GMT dans les échanges électroniques après la clôture de Wall Street, les investisseurs semblant apprécier une légère amélioration de ses flux de trésorerie et des prévisions optimistes sur sa production.

Ajustée et rapportée par action, référence en Amérique du nord, la perte s'élève à 3,06 dollars, contre 2,92 anticipés par les analystes en moyenne. L'an dernier à la même époque, la perte avait atteint 336,4 millions de dollars.

Un chiffre d'affaires qui rassure

Le chiffre d'affaires ressort en revanche un peu au-dessus des attentes, à 4 milliards de dollars (+43%), quand les analystes tablaient sur 3,92 milliards en moyenne

Le groupe d'Elon Musk a par ailleurs dégagé une marge brute légèrement positive au deuxième trimestre pour le Model 3 et a dit s'attendre à de nouvelles améliorations: 15% au deuxième trimestre puis 20% au quatrième.

La marge brute, tous modèles confondus, est ressortie à 20,6%, en repli par rapport à l'an dernier (27,9%) mais meilleure qu'au premier trimestre de cette année (19,7%). Il a livré 18.449 Model 3 sur le trimestre.

Atteindre une meilleure production de masse

Le groupe a dit aussi s'attendre à produire 50 à 55.000 Model 3 au troisième trimestre et a redit espérer dégager son premier bénéfice d'ici la fin de l'année. Son but est aussi de produire 6.000 Model 3 par semaine d'ici fin août, contre environ 5.000 actuellement.

Le Model 3, dont le prix de base est de 35.000 dollars (environ 30.000 euros), est censé permettre à Tesla de pénétrer le segment moyen de gamme et d'atteindre une production de masse au moment où les constructeurs automobiles américains classiques, à l'instar de Ford, se désengagent du marché des voitures compactes.

Le groupe, qui a des légions de fans allant de l'acteur oscarisé Leonardo diCaprio au rappeur Kanye West, avait évoqué il y a deux ans viser une production de 500.000 voitures par an en 2018, alors que celle-ci n'atteignait même pas 100.000 en 2017.

Un patron habitué aux scandales

Tesla, qui s'est démarqué en transformant la voiture en un "gadget" électronique avec des technologies très avancées, est régulièrement malmené en Bourse, souvent à cause des frasques de son très médiatique patron, le tumultueux Elon Musk.

En effet, le patron de Tesla s'en était pris à Vernon Unsworth, un spéléologue britannique venu en aide à des jeunes coincés au fond d'une grotte inondée en Thaïlande, l'accusant de pédophilie. Pour rappel, le sauveteur avait accusé Elon Musk de "s'être offert de la pub" à travers cette dramatique affaire en proposant  d'envoyer un sous-marin miniature pour aider à sortir les enfants de ce calvaire.

Cet écart de conduite avait fait réagir plusieurs actionnaires de Tesla afin de s'entretenir sur les conséquences de ce nouveau coup de tonnerre qui avait impacté l'action de Tesla le 16 juillet dernier. Elon Musk a quand même tenu à présenter ses excuses mercredi aux analystes expliquant que ce serait le manque de sommeil qui l'aurait rendu "irritable".

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2018 à 11:11 :
Il y a encore quelques semaines, on avait droit sur La Tribune à un super article expliquant que Tesla n'était pas encore un vrai constructeur automobile... ils produisent désormais 5000 vehicules par semaine. Pour référence le site PSA à Rennes à produit 1800 vehicules de moyenne par semaine (96k vehicule sur l'année) en 2017. Donc est-ce que Tesla doit maintenant être considéré comme un vrai constructeur, de niche soit, mais un vrai constructeur automobile tout de même ?
a écrit le 03/08/2018 à 10:50 :
Plus Tesla produit et vends de voitures et plus Tesla s'enfonce dans le rouge (dettes). Comment font-ils à trouver des financiers/investisseurs pigeons? Surtout que tous se mettent et vont se mettre à l'électrique; les chinois, VAG, Porsche, etc.
Réponse de le 03/08/2018 à 12:07 :
Le truc, c'est que la différentiation Tesla n'est pas que "electrique". Qui a un pilote semi-auto qui rivalise avec Tesla? Mercedes est le seul à s'en approcher mais ils sont tous encore loin. Quel constructeur propose des upgrade logiciel sans passer par le garage? aucun. Quel constructeur offre une berline 7 places? Personne. Quel constructeur propose des vehicules 7 places, 4x4, qui accelerent plus fort qu'une 911 991 turbo? aucun. Quel constructeur vend 100% en direct sans passer par des concessionnaires? aucun. Quel constructeur a des plans pour un camion électrique? aucun. etc. etc. Si seulement Tesla n'avait pour seul avantage l'électronique...
a écrit le 03/08/2018 à 8:45 :
Un gars malin qui a parié sur la bêtise des financiers, pari gagné ! Pas difficile mais osé quand même, chapeau.

"S vous avez un découvert de 100 dollars à la banque c'est votre problème mais si vous avez un découvert de 100 millions de dollars c'est le problème de la banque."
a écrit le 02/08/2018 à 22:29 :
Et qui est derrière Tesla , Space X , le gouvernement américain qui lui soutient ses entreprises ... et comprend la stratégie économique , pas comme nos politiciens et certains pantouflards totalement ignares dans ce domaine malgré les brillantes médailles obtenues durant leurs jeunes années.
a écrit le 02/08/2018 à 22:11 :
Ils vont nous bouffer tout cru car cette finance d'hypercroissance , nous ne l'avons pas car nos politiciens sont des billes en stratégie et les emplois qualifiés de demain nous passeront sous le nez...
Il faut donc copier l'attitude chinoise en bloquant l'IT prédatrice US sur le marché européen de manière à créer nos propres GAFAM et pas dans 10 ans , tout de suite ...
Le point de départ serait de lancer un grand plan d'investissement européen pour passer au logiciel libre , le tout soutenu par l'armée , les écoles d'informatique et les entreprises europénnes car j'affirme que la plupart des services offerts par les GAFAM sont facilement réplicables car déja existants pour partie dans le monde libre .
La où il faudra bcp travailler , c'est dans le marketing , domaine où ils excellent ...
Réponse de le 03/08/2018 à 9:40 :
D'ailleurs l'UE devrait concevoir un OS pour smartphone, techniquement ça ne pose aucun soucis, les compétences sont là, l'obstacle majeur serait le manque d'applications, après tout pourquoi ne pas taxer lourdement les autres OS et subventionner les applications pour le nouvel OS.
Les chinois étaient à la traine mais ont empêché les USA de prendre le monopole et ça a marché.
a écrit le 02/08/2018 à 17:45 :
Décidément avec Tesla tout peut arriver, sauf les bénéfices.
Réponse de le 03/08/2018 à 17:03 :
Mais c'est assumé dans une stratégie industrielle à moyen et long terme qui a sa cohérence.

Ça nous change des plans à la petite semaine des autres constructeurs qui veulent gagner de l'argent avant même d'avoir un véhicule qui roule.

Tesla est entrain d'investir lourdement pour les futurs bus et poids lourds électriques tout en gardant le contrôle absolu de la fabrication des batteries.

La model 3 me semble être tout a fait désirable et ce qui se fait de plus abouti en matière de véhicule électrique. Si elle est réellement vendue à 36 000€ TTC bonus déduit, elle cartonnera en France et en Europe parce qu'il n'y a aucune concurrence à ce prix, même avec 8 mois d'attente.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :