Valeo plonge en Bourse après des perspectives décevantes

 |   |  371  mots
Jacques Aschenbroich estime que les perspectives de croissance 2018 sont en ligne avec les objectifs du groupe.
Jacques Aschenbroich estime que les perspectives de croissance 2018 sont en ligne avec les objectifs du groupe. (Crédits : Reuters)
L'action de Valeo chute d'environ 10% à la Bourse de Paris au lendemain de la publication de ses résultats financiers. Si le chiffre d'affaires augmente, la marge opérationnelle, elle, s'effrite, et le bénéfice net ressort en baisse. De plus, les investisseurs semblent déçus par les perspectives de croissance sur l'année 2018.

L'action de l'équipementier automobile français Valeo chutait de plus de 9% vendredi matin à la Bourse de Paris, le marché se montrant déçu des résultats annuels du groupe et inquiet des perspectives pour 2018.

A 10H44 (09H44 GMT), l'action perdait 9,37% à 55,88 euros, signant la plus mauvaise performance du CAC 40, dans un marché à l'équilibre. La publication du groupe pour 2017 "est plus que décevante" ont jugé les analystes du courtier Aurel BGC.

Charge exceptionnelle

L'équipementier français a publié jeudi un bénéfice net en baisse de 4% pour l'année 2017 à 886 millions d'euros, en raison d'une charge exceptionnelle liée à la réforme fiscale américaine. Hors cette charge, le bénéfice aurait progressé de 8% à 1 milliard d'euros, soit 5,4% du chiffre d'affaires, selon le groupe.

La marge opérationnelle a augmenté de 11%, à 1,5 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires a de son côté crû de 12% à 18,6 milliards d'euros, ce qui est assez proche du consensus, qui tablait cependant sur un chiffre légèrement supérieur, à 18,7 milliards d'euros, a précisé Aurel BGC.

Pour leur part, les analystes de Bryan Garnier ont évoqué dans une note "de mauvaises performances commerciales et opérationnelles en 2017, comme prévu".

Une évolution qui s'explique selon eux par "des réductions de production exceptionnelles chez Hyundai et Nissan sur le second semestre et l'intégration" du japonais Ichikoh.

Perspectives 2018 décevantes

Mais au-delà de ces résultats annuels, ce sont les perspectives qui suscitent l'inquiétude des investisseurs. Aurel BGC relève ainsi une "incertitude concernant le profil de croissance et de rentabilité du groupe sur la période 2018-2021". Et pour l'exercice 2018 plus particulièrement, c'est même "un peu la douche froide", selon le courtier.

"Le faible profil de croissance du groupe" a été "surprenant", tout comme "l'évolution négative de la marge par rapport à 2017, en raison de l'augmentation des pertes" de la coentreprise Valeo Siemens eAutomotive créée fin 2016, détaille Bryan Garnier.

Par exemple, souligne le courtier, Valeo table sur une croissance des ventes de 8% pour l'exercice en cours, alors que le consensus s'attendait à une hausse de 12%. Pour Jacques Aschenbroich, ce rythme de croissance s'inscrit pourtant en ligne avec les objectifs, et voire au-delà concernant le portefeuille des commandes.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :