General Electric : jusqu'à 30 milliards de dollars pour des acquisitions

 |   |  253  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le conglomérat géant américain va continuer à augmenter son dividende et à racheter ses propres actions.

General Electric pourrait investir jusqu'à 30 milliards de dollars (23,4 milliards d'euros) dans des acquisitions au cours des deux ou trois prochaines années tout en continuant à augmenter son dividende et à racheter ses propres actions, a déclaré mercredi l'un de ses principaux dirigeants.

Mais John Rice, vice-président du plus important conglomérat américain, a précisé que l'évocation de ce montant ne représentait pas un engagement à l'investir.

"Cela ne veut pas dire que nous allons dépenser cet argent; cela ne veut pas dire que nous ne ferons pas davantage en matière de dividende ou de rachats", a-t-il dit lors d'une réunion d'investisseurs à New York.

"Si nous parvenions à la conclusion qu'il n'y a pas d'opérations ayant du sens, nous pourrions faire moins. Nous n'allons pas nous engager dans de mauvaises opérations simplement parce que nous avons dit que nous allions dépenser X milliards en M&A."

La direction de GE, qui a privilégié ces dernières années la préservation de la trésorerie du groupe face à la crise économique et financière, a changé de ton depuis le deuxième trimestre, marqué par un redressement des bénéfices du groupe après neuf trimestres consécutifs de baisse.

En juillet, le groupe avait annoncé que son dividende, réduit pendant la récession, augmenterait de 20% au troisième trimestre, et que ses rachats d'actions, suspendus en septembre 2008, allaient reprendre. Le conseil d'administration a autorisé jusqu'à 11,6 milliards de dollars de rachats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :