Spie cédé 2,1 milliards d'euros à un consortium

 |   |  272  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : spie)
PAI Partners a annoncé ce mardi avoir vendu le groupe spécialiste d'ingénierie électrique Spie au consortium Clayton, Dubilier et Rice associé à AXA Private Equity et à la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Le fonds de capital-investissement PAI Partners a engagé la cession pour 2,1 milliards d'euros du groupe d'ingénierie électrique Spie à un consortium de financiers composé d'Axa Private Equity , de Clayton, Dubilier & Rice et de la Caisse des dépôts du Québec. PAI Partners avait  déjà annoncé fin mars qu'elle envisageait cette cession mais elle avait également évoqué la possibilité d'un introduction en Bourse de Spie.

"Parmi les marques d'intérêt présentées à PAI Partners, le projet stratégique que Clayton, Dubilier & Rice et AXA Private Equity ont élaboré avec l'équipe de management est apparu comme la meilleure solution", a déclaré ce mardi PAI dans un communiqué. Le fonds a accordé une exclusivité au consortium et précise que la direction de Spie engagera d'ores et déjà le processus d'information-consultation avec les comités d'entreprise.

Le montant de 2,1 milliards d'euros est supérieur aux attentes. Il pourrait conforter les observateurs qui veulent croire à un dynamisme du secteur du capital-investissement en France.

PAI est devenu le principal actionnaire de Spie en 2006 (avec 87% du capital environ) dans le cadre d'un rachat par effet de levier (LBO) qui avait valorisé l'entreprise à environ un milliard d'euros. Le fonds s'est illustré ces derniers mois en lançant des processus de vente pour toute une série d'entreprises en portefeuille comme Yoplait, l'équipementier pneumatique Kwik Fit ou la Compagnie européenne de prévoyance (CEP).

Ces ventes interviennent alors que PAI prépare le lancement d'un nouveau fonds en fin d'année. Il tire ainsi un trait sur des péripéties managériales qui faillirent causer sa perte.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2011 à 14:14 :
Tombera un beau matin dans la poche de Bouygues/Alstom. Nouveau super géant.
a écrit le 31/05/2011 à 13:58 :
Le LBO est de retour, comme si de rien n'était, avec son régime fiscal en France particulièrement favorable aux fonds, et la complaisance de certaines banques qui prêtent des montants aberrants à des taux incompréhensibles.

France Energies

http://www.france-energies-2012.fr/xwiki/bin/view/Socracy/Arreter-de-vivre-a-credit
Réponse de le 02/06/2011 à 5:11 :
Les salariés ont été associés à l'opération et vont pouvoir toucher une belle plus value. Ca ne se passe pas forcement comme ca dans toutes les entreprises et pour une fois qu'il n'y a pas que l'actionnaire et les banques qui se gavent c'est plutot bien en ces temps ou le pouvoir d'achat diminue !
Réponse de le 13/08/2011 à 7:06 :
Effectivement, c'est une chance d'être chez SPIE, rendez-vous dans 3 ans.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :