EnergieSprong veut massifier la rénovation à énergie zéro

 |   |  639  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Porté en France par la société Greenflex (filiale de Total), le programme EnergieSprong, venu des Pays-Bas, vise à accélérer la rénovation énergétique des logements en mettant autour de la table tous les acteurs, privés et publics.

Né aux Pays-Bas il y a cinq ans et financé par la Commission européenne, le programme EnergieSprong vise à atteindre le concept de rénovation à énergie zéro garantie dans l'habitat. En clair, il s'agit de transformer des maisons énergivores en maisons « passives », c'est-à-dire qui produisent autant d'énergie qu'elles en consomment. En France, appuyée par l'Ademe, la Caisse des Dépôts et l'UE, la société d'assistance à la maîtrise d'ouvrage et de tiers financement Greenflex (rachetée par Total en 2017) porte cette initiative depuis 2016. Elle joue les intermédiaires entre les différentes parties prenantes, fournit des énergies renouvelables, signe des contrats de performance énergétique et passe des marchés avec des groupements d'entreprises.

Lauréate à l'été 2018 du programme Certificats d'économie d'énergie (CEE) du ministère de la Transition écologique et solidaire, Greenflex veut adopter une approche « radicale » en finançant trente premiers démonstrateurs de logements collectifs. « Il faut que tous les habitants aient le même niveau d'ambition pour produire un effet volume et industrialiser les solutions », assure ainsi son directeur conseil, Sébastien Delpont.

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2019 à 8:35 :
" et financé par la Commission européenne," "vise à accélérer la rénovation énergétique des logements"

Non, vise à fournir une pompe à subvention massive, une de plus, pléthore en néolibéralisme. On aimerait bien que nos entreprises démontrent un minimum de compétence de temps en temps hein sans l'aide de nos politiciens corrompus...
Réponse de le 21/06/2019 à 14:09 :
Et sinon vous proposez quoi pour la rénovation thermique et énergétique des vieilles baraques des bailleurs ? Malheureusement l'agrafage d'une couche de plainte de mauvaise foi ne fonctionne pas en terme de thermique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :