Sanofi-Aventis : le titre baisse après l'arrêt de l'Acomplia

 |   |  377  mots
Le laboratoire français n'écarte pas une suspension mondiale de son médicament anti-obésité après la demande des autorités européennes de le retirer du marché.

Sanofi-Aventis n?exclut pas une suspension mondiale de l?Acomplia, son médicament anti-obésité, après la demande des autorités sanitaires européennes de le retirer du marché. Ces dernières ont effet décidé d'interdire "temporairement" et "immédiatement" la vente du produit "dans toutes les pharmacies des 18 pays de l'UE (Union européenne) qui le distribuent", a précisé à l'AFP, l'Agence France Presse, un porte-parole du groupe. (Retrouvez le communiqué de Sanofi-Aventis).

"Nous estimons que l'impact total de cet évènement sur les résultats 2008, incluant le déficit de ventes pour les mois de novembre et en décembre, sera de moins de 50 millions d'euros net", a précisé Sanofi-Aventis. "Cet évènement n'a pas d'impact sur les objectifs 2008", a-t-il encore déclaré. Les coûts liés à cette interdiction seront "provisionnés sur le quatrième trimestre 2008",

Malgré cette interdiction, le numéro quatre mondial de la pharmacie va poursuire certaines études cliniques du médicament, "pour les patients diabétiques ou atteints de maladies cardiovasculaires", précise un communiqué. L'Acomplia est actuellement commercialisé dans 32 pays dont 14 hors Union européenne.

Le groupe n'a pas évoqué les raisons de la suspension de ce médicament autorisé en juin 2006 dans l'Union européenne pour le traitement des patients obèses ou en surpoids.

Sanofi-Aventis misait sur ce médicament pour contrer la concurrence croissante des médicaments génériques. Il devait dégager à terme au moins un milliard d'euros de ventes annuelles dans le monde. Cependant, le groupe français n'a jamais pu le commercialiser aux Etats-Unis. La Food and Drug Administration (FDA), l?agence américaine qui autorise la commercialisation d?un médicament, avait jugé en juin 2007 qu'il pouvait entraîner une augmentation des pensées suicidaires.

Si le médicament avait été autorisé plus tôt par l'Union européenne, en revanche ses ventes dans la région peinaient à décoller, atteignant aujourd'hui seulement quelques dizaines de millions d'euros. De plus, son remboursement a été limité à certaines catégories de patients, et dans certains pays, comme en Allemagne, les autorités sanitaires ont refusé le remboursement, en le classant dans la catégorie des "médicaments de confort".

En Bourse, le titre a baissé ce vendredi de 2,82% à 43,91 euros. 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 15:03 :
Pour des informations indépendantes sur les raisons de la suspension, vous pouvez consulter :
La brève mais trop longue vie d?un médicament inutile et dangereux
http://tinyurl.com/58rr73
et [Formindep] Acomplia° c'est fini !
www.formindep.org/spip.php?article197
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Voilà peut être un médicament qui pourrait aider les obèses diabétiques (dont je fais partie)pour des raisons mercantiles il sera probablement enlevé du marché.
j'aimerai pouvoir en bénéficier mais comment faire ????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tant mieux pour l arret de la commercialisation de ce medicament qui m a causer de gros problemes de santé
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Pour ' le taureau '.

Que votre médecin contacte Sanofi et il aura le produit !

JP SCHMITT

===============================================================
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
en ce qui me concerne je l'ai pris pd + de 6 mois et rien de tout cela m'est arrivé sauf une satisfaction sur l'efficacité de ce produit....dommage pour une fois que j'etais bien dans ma peau et dans mon esprit aussi..

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'ai utilisé Acomplia par périodes de 6 mois avec des résultats qu'aucun autre médicament m'avait procuré. C'et plutôt de ne plus pouvoir me le procurer qui me désespère, aucun problême suicidaire, perte de 10cm de tour de taille.
Quand un nouveau produit efficace..?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :