GlaxoSmithKline s'offre l'américain Stiefel

Le groupe pharmaceutique britannique va racheter son homologue américain pour près de 3 milliards de dollars.

2 mn

Décidément, les groupes pharmaceutiques ont choisi de repasser à l'offensive. Le britannique GlaxoSmithKline (GSK) vient de confirmer le rachat de Stiefel, comme l'annonçaient ce matin le Wall Street Journal et le Financial Times. L'offre se monte à 2,9 milliards de dollars (2,24 milliards d'euros) et GSK va assumer en plus 400 millions de dollars de dette. L'opération valorise l'américain à hauteur de 3,6 milliards de dollars (2,8 milliards d'euros).

Le groupe britannique va fusionner sa division Dermatologie avec les activités de Stiefel. Cela va donner naissance à une entité pesant plus de 1,5 milliard de dollars de chiffre d'affaires annuel et 8% de parts de marché mondial pour les traitements de la peau.

Stiefel est spécialisé dans les produits dermatologiques, comme les crèmes anti-démangeaison ou les traitements de l'acné, et réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ un milliard de dollars. Le groupe est contrôlé par la famille fondatrice allemande, mais le fonds d'investissement américain Blackstone y avait investi 500 millions de dollars en 2007 pour y prendre une part minoritaire. D'après les deux quotidiens des affaires, d'autres candidats étaient sur les rangs, dont le français Sanofi-Aventis, intéressés par le positionnement de Stiefel sur un marché porteur. Le groupe dit vouloir "améliorer la qualité de la vie humaine en améliorant la santé, l'apparence et le confort de la peau".

La crise financière n'a pas mis de frein aux acquisitions dans le secteur pharmaceutique, une industrie qui affiche des performances stables et perçoit toujours la concentration comme un moyen de survivre à la concurrence. L'américain Pfizer avait annoncé en janvier l'acquisition de son concurrent Wyeth pour 68 milliards de dollars, et en mars, l'américain Merck avait lancé le rachat de son concurrent Schering-Plough pour 41 milliards de dollars. Quant au français, Sanofi-Aventis, il a annoncé en un mois trois acquisitions, notamment dans les pays en développement, dans le secteur des génériques.

(retrouvez le communiqué de GlaxoSmithKline)
 

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.