Sanofi et Regeneron : échec des essais d'un anticancéreux

Un traitement expérimental contre un certain type de cancer du poumon produit par le français Sanofi-Aventis et l'américain Regeneron Pharmaceuticals échoue aux tests cliniques de dernière phase. A la suite de cette annonce, Regeneron chutait de 6% à 37 euros en après-Bourse à New York.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le français Sanofi-Aventis et l'américain Regeneron Pharmaceuticals échouent sur l'élaboration d'un anticancéreux. Les deux groupes pharmaceutiques ont annoncé jeudi que leur traitement expérimental contre un certain type de cancer du poumon n'avait pas atteint le principal objectif des essais cliniques de dernière phase.

Les données des essais de phase III ont montré que l'ajout du traitement expérimental, l'aflibercept, à un agent chimiothérapique, le docétaxel, n'améliorait pas les chances de survie globale du patient par rapport à l'association entre le docétaxel et un placebo, précise le communiqué publié par les deux groupes.

Des événements "indésirables" conduisant à l'arrêt du traitement sont apparus chez 27,2% des patients recevant l'aflibercept comparé à 14,6% dans le cas de l'association avec le placebo, précisent Sanofi et Regeneron.

Les deux laboratoires disent leur intention de mener une analyse détaillée des données d'efficacité et de tolérance de l'étude, dont le nom est Vital. L'étude a porté sur 913 patients.

En après-Bourse, le titre Regeneron chutait de 6% à 37 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.