Corruption : Sanofi veut collaborer avec la justice américaine

Le laboratoire français soupçonne des faits de corruption en interne au Moyen-Orient et en Afrique. Il s'est mis à la disposition de la justice américaine qui est compétente dans la mesure où Sanofi détient une activité sur son sol.
Siège de Sanofi à Paris. Le groupe pharmaceutique français veut lutter contre la corruption de ses filiales à l'étranger.
Siège de Sanofi à Paris. Le groupe pharmaceutique français veut lutter contre la corruption de ses filiales à l'étranger. (Crédits : DR)

Sanofi lance la chasse aux pots-de-vin! Le groupe pharmaceutique français a confié avoir des soupçons de corruption visant des professionnels de santé.

"Sanofi a reçu des allégations anonymes concernant des actes répréhensibles liés à des paiements inappropriés en faveur de professionnels de santé dans le cadre de la vente de produits pharmaceutiques", écrit dans un communiqué le laboratoire français.

La justice américaine apte à enquêter

Ses filiales du Moyen-Orient et en Afrique de l'Est seraient visées par ces pratiques qui auraient duré entre 2007 et 2012 d'après Sanofi. Dès lors, le groupe a informé les autorités américaines (le département de la justice et le gendarme de la Bourse) en vertu de la loi sur la corruption à l'étranger des citoyens et entreprises américaines ou non-américaines. Les juridictions américaines sont compétentes pour enquêter sur Sanofi dans la mesure où celui-ci a des activités sur son sol.

"Sanofi prend ces allégations au sérieux et ne tolère pas les actes répréhensibles, ne serait-ce que d'un seul de ses employés", a réagi Dante Beccaria, responsable juridique auprès du groupe, cité dans le communiqué.

"Sanofi attend de l'ensemble de ses collaborateurs qu'ils se conforment à ses politiques ainsi qu'à l'ensemble des lois et réglementations" en la matière, ajoute le responsable.

De l'argent et des cadeaux...

Sanofi indique se mettre à la disposition des autorités compétentes dans le cadre d'investigations. Le groupe précise avoir mis en place des procédures et des contrôles stricts "pour empêcher et détecter des conduites" qui pourraient enfreindre la loi. Il estime néanmoins que les investigations pourraient être longues, les faits remontant à sept ans.

Si l'on en croit le Wall Street Journal qui affirme avoir eu accès aux courriels, Sanofi aurait payé des médecins pour qu'ils assistent à des conférences à l'étranger et leur aurait donné de l'argent ou fait des cadeaux. En échange, ils prescrivaient des médicaments fabriqués par le groupe français. Des médecins au Kenya sont cités en exemple par le journal financier.

Chasse aux pots-de-vin en Chine

Les groupes pharmaceutiques sont particulièrement visés par une série d'enquêtes de corruption. La Chine se montre la plus en pointe dans cette chasse aux pots-de-vin. Mi-septembre, le groupe britannique GlaxoSmithKline a été reconnu coupable de corruption. Il a été condamné à une amende "record" de 3 milliards de yuans, soit l'équivalent de 378 millions d'euros, considérée comme la pénalité "la plus élevée" jamais infligée par la justice chinoise à une entreprise.En outre, Novartis a lancé une enquête interne après des accusations portées par la presse chinoise sur sa filiale Alcon.

Les États-Unis ne sont pas en reste dans la lutte anti-corruption des groupes pharmaceutiques. En début d'année, le gouvernement a porté plainte contre Novartis pour ses pratiques.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 28/10/2014 à 11:37
Signaler
La Corruption NE DOIT PAS Etre Tolérer !! En cas de Délit, Ces Stes. Doivent Etre Lourdement sanctionner !!! Il est temps que les multinationales françaises deviennent beaucoup plus éthique et citoyennes honnêtes du monde ;)))!!!!

à écrit le 07/10/2014 à 14:49
Signaler
Une entreprise francaise qui livre ses salaries a la justice americaine, ca ressemble fort a une parties a plusieurs coups. Reste a savoir qui sera le dindon de la farce!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.