AstraZeneca va-t-il fusionner avec Gilead ?

 |   |  286  mots
AstraZeneca a contacté Gilead le mois dernier et n'a pas précisé les termes d'une éventuelle transaction, indique Bloomberg. Une porte-parole d'AstraZeneca a déclaré que le groupe ne commentait pas les rumeurs ni les hypothèses.
AstraZeneca a contacté Gilead le mois dernier et n'a pas précisé les termes d'une éventuelle transaction, indique Bloomberg. Une porte-parole d'AstraZeneca a déclaré que le groupe ne commentait pas les rumeurs ni les hypothèses. (Crédits : Reuters)
Le groupe britannico-suédois aurait proposé ce rapprochement au laboratoire américain, selon l'agence Bloomberg. Le premier travaille sur un vaccin contre le Covid-19 et le deuxième produit l'antiviral remdesivir utilisé pour traiter les patients atteints par le coronavirus.

Le laboratoire pharmaceutique AstraZeneca a approché Gilead Sciences en vue d'une potentielle fusion, rapporte dimanche l'agence Bloomberg, citant des sources proches du dossier. Ces deux groupes sont à la pointe des efforts du secteur pharmaceutique pour trouver des traitements ou des vaccins contre le COVID-19, la maladie provoquée par le nouveau coronavirus apparu en décembre en Chine, qui a fait près de 400.000 morts à travers le monde.

AstraZeneca a contacté Gilead le mois dernier et n'a pas précisé les termes d'une éventuelle transaction, ajoute Bloomberg. Une porte-parole d'AstraZeneca a déclaré que le groupe ne commentait pas les rumeurs ni les hypothèses. Gilead n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire. Selon les données Eikon de Refinitiv, Gilead a une capitalisation boursière de 96 milliards de dollars et AstraZeneca de 110 milliards de livres, soit respectivement 85 et 123 milliards d'euros.

Aucune décision n'a été prise

Si Gilead a étudié la possibilité d'une fusion avec ses conseillers, aucune décision n'a été prise sur la façon de procéder et aucune discussion officielle n'a été engagée, selon Bloomberg. Gilead n'a pas l'intention de se vendre ou de fusionner avec un autre grand laboratoire pharmaceutique et privilégie plutôt des partenariats et de petites acquisitions, poursuit l'agence.

AstraZeneca a annoncé jeudi avoir doublé sa capacité de production d'un éventuel vaccin contre le COVID-19 à deux milliards de doses. Le partenariat du laboratoire avec l'Université d'Oxford pour développer un tel vaccin fait partie des projets bénéficiant d'un appui de l'administration américaine.

L'antiviral remdesivir de Gilead est pour sa part le premier traitement à avoir amélioré la condition de patients atteints du COVID-19 dans le cadre d'essais cliniques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/06/2020 à 13:13 :
Gilead travaille depuis des décennies sur l'immunologie humaine, relativement au cancer et aux infections virales. Ce labo a la réputation d'être un prédateur : acquisitions agressives, distribution sélective, prix très élevés. La Covid19 a été une opportunité qui lui a permis, grâce au remdesivir de voir son cours de bourse croître de 33%. Cela pourrait être l'opportunité de conquérir plus gros que lui. Le principe économique "anti-trust" fonctionne-t-il encore?
a écrit le 08/06/2020 à 20:11 :
Gilead, c’est pas celui qui produit des antiretroviraux pour le VIH ? Un virus que personne n’a jamais vu, purifié ou isolé ? Un virus qui choisi sa clientèle ? Un virus de 40 ans pour lequel on n’a jamais fourni le moindre vaccin ?

AstraZeneca devrait réfléchir à deux fois... c’est lui la valeur ajoutée au mariage et non pas la pièce rapportée !
a écrit le 08/06/2020 à 10:48 :
Le Remdesivir à surtout l'avantage de coûter 40 fois plus cher que l'hydroxichloroquine. Quant à un hypothétique vaccin (dont le niveau d'efficacité ne dépassera pas celui de la grippe), les lobbies ne se priveront pas de le présenter comme une solution radicale...qui ameliorera radicalement les bénéfices des entreprises "pharmaceutiques" au détriment des comptes sociaux.
a écrit le 08/06/2020 à 9:38 :
Gilead hahahaha le labo qui veut fourguer ça grosse daube, achète les décideurs ... etc .. le vaccin hahaha, ce pipo qui sauvera l'humanité de la grippe 2020 oups c'est déjà finit pas de bol ! bon ça ne peut pas être pire alors ce sera juste pire en plus gros !
Toujours ce besoin de plus gros, plus gras, plus nulle, ils ne peuvent pas juste faire leur job, chercher, guérir des vrais maladies ... être en concurrence ??!!!
Réponse de le 08/06/2020 à 9:56 :
Entièrement d’accord avec vous. On nous prend vraiment pour des c...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :