Biotech : Pourquoi Valeant a perdu 80 milliards de dollars en Bourse en un an

 |   |  1001  mots
Premier événement ayant secoué l'action Valeant: less attaques des hommes politiques américains sur les prix des médicaments.
Premier événement ayant secoué l'action Valeant: less attaques des hommes politiques américains sur les prix des médicaments. (Crédits : © Christinne Muschi / Reuters)
Entre avertissement sur résultats, erreurs de comptabilité et défiance de la justice et des politiques américains, Valeant a perdu la confiance de nombreux investisseurs. En douze mois, La valorisation boursière de la biotech canadienne a été divisée par 11.

Publié le 28/07/2016 à 17:30. Mis à jour le 29/07/2016 à 18h33.

Il faut croire que pour Valeant, l'une des plus importantes biotechs en termes de revenus, une bonne nouvelle ne dure jamais bien longtemps. Le 20 juillet, la société a obtenu l'autorisation de mise sur le marché du Relistor, un opioïde qui pourrait être un blockbuster avec un potentiel de ventes pouvant atteindre le milliard d'euros par an. L'action progressait de 4% ce jour-là. Mais deux jours plus tard, le titre de Valeant perdait ce qu'il avait engrangé. [Contrairement à ce qui a été écrit initialement par La Tribune, "la lettre de la FDA ne fait état d'aucun commentaire quant à l'efficacité ou à la sécurité de la solution ophtalmique de latanoprostène bunod" comme le précise le communiqué du 22 juillet 2016 de la société Valeant, relatif à la réception d'une lettre de réponse de la FDA].

Au plus haut, le 28 juillet 2015, la biotech canadienne atteignait 88,42 milliards de dollars de valorisation boursière. Un an plus tard, celle-ci tombe à 7,85 milliards de dollars, au  plus bas depuis juillet 2009. Avec des victimes de renom. Le célèbre milliardaire Bill Ackman par exemple a vu fondre son investissement dans le groupe pharmaceutique canadien Valeant dont son fonds est le deuxième gros actionnaire avec 6,3% du capital. "Bien sûr que je regrette l'investissement initial" a-t-il lancé interrogé par CNBC, estimant pouvoir remonter la pente. Il est par ailleurs entré au Conseil d'administration de la biotech fin mars.

Pour se retrouver à un tel niveau boursier, la société canadienne a cumulé fautes stratégiques, erreurs comptables et mauvaises nouvelles financières, de quoi refroidir brutalement les investisseurs.

18 septembre 2015 : L'action Valeant est secouée par un tweet d'Hillary Clinton

Le lundi 18 septembre est un jour noir pour les biotech américaines qui perdent 15 milliards de dollars en Bourse, suite à des propos menaçants d'Hillary Clinton, candidate démocrate, menaçant de s'en prendre radicalement aux médicaments onéreux. Valeant est particulièrement touchée. Sa capitalisation boursière passe de 83 milliards de dollars à 78,50 milliards.

28 septembre: Des hausses de prix fixées par Valeant sont dans le collimateur des politiques américains

Dix-huit élus démocrates de la Chambre des représentants somment le président de Valeant de baisser le prix de deux de ses médicaments permettant de soigner des problèmes de cœur, le 28 septembre. Ces derniers ont été augmentés de 525 et 212% le jour de leur acquisition par la société. La société canadienne perd 16,5% en séance ce jour-là. Sa capitalisation tombe à 57 milliards de dollars à la clôture.

15 octobre: Valeant dans le viseur de la justice américaine

Après quelques jours d'accalmie sur le marché, Valeant indique être la cible d'enquêtes judiciaires qui concernent le prix de ses molécules, le 15 octobre. Les procureurs du district du Massachusetts et de celui du sud de New York lui adressent des assignations à comparaître. Le 19 octobre, la capitalisation boursière du groupe touché tombe à 56,21 milliards de dollars contre 60,83 milliards de dollars le 14 octobre.

23 octobre: Valeant accusé de comptabiliser dans ses ventes des médicaments non vendus

Le vendredi 23 octobre, le titre Valeant tombe brutalement à 39,85 milliards de dollars. Valeant s'est alors effondré de 35% en Bourse depuis le lundi 20 octobre.

Le 21 octobre, le rapport de Citron Research, un courtier spécialisé dans les ventes à découvert, dirigé par Andrew Left, accuse Valeant de comptabiliser dans ses ventes des médicaments non vendus, et seulement stockés par son distributeur Philidor, afin de gonfler ses chiffres et donc ses prix de vente.  Le rapport est intitulé "Valeant peut-il être le prochain Enron de la pharmacie ?", en référence au conglomérat américain qui a fait faillite en 2001 et dont la direction avait diligenté des malversations comptables ; des milliers de personnes s'étaient retrouvées au chômage et les actionnaires de la société avaient perdu des sommes mirobolantes. Une des plus grosses faillites frauduleuses de l'histoire économique américaine.

Quelques mois plus tard, Valeant détaille les erreurs comptables. Dans le détail, des ventes ont été enregistrées à tort pour 58 millions de dollars en 2014. Des médicaments avaient été simplement livrés à son ancien distributeur américain Philidor, mais non vendus aux clients.

15 mars 2016: défaut sur une partie de la dette de Valeant ?

Après plusieurs mois, où la biotech chute régulièrement en Bourse, sa valorisation connait un nouveau et terrible coup de butoir, le 15 mars. Valeant annonce ce jour-là des prévisions plus basses que prévues et un défaut potentiel sur une partie de dette. L'action plonge de 50% et sa capitalisation boursière passe de 23,68 milliards à 11,49 milliards de dollars.

21 mars: le départ du PDG Pearson, une nouvelle chaudement accueillie en Bourse

Le 21 mars, le PDG de Valeant Michael Pearson annonce quitter la direction de Valeant faisant bondir l'action de 10%, mais celle-ci ne prend qu'un dollar. La valorisation boursière de la biotech atteint alors 10,94 milliards de dollars.

Un message acerbe des investisseurs à l'entreprise en quelque sorte. Des personnalités ont en effet reproché à ce dernier une gestion déplorable la biotech. Parmi ceux-ci, Warren Buffet a lancé à CNBC: "Je ne pense pas que vous voudriez que votre société grandisse et soit dirigée dans la façon où Valeant l'a été". Selon le Wall Street Journal, Michael Pearson a poussé pour l'augmentation brutale des prix de plusieurs médicaments, mettant Valeant dans la tourmente boursière.

7 juin: un avertissement sur résultat

Le 7 juin, Valeant publie un avertissement sur résultat. Ce jour-là, la biotech chute de plus de 17% et sa capitalisation boursière de la société tombe à 8,2 milliards de dollars. Valeant a abaissé sa prévision de bénéfice par action (BPA) annuel entre 6,60 et 7,00 dollars, contre 8,50 à 9,50 dollars auparavant, et dit tabler désormais sur un chiffre d'affaires annuel de 9,9 à 10,1 milliards de dollars, contre 11 à 11,2 milliards auparavant. Sans surprise, le nouveau directeur général Joseph Papa, attribue ses mauvais résultats du premier trimestre à l'impact de "perturbations importantes" des derniers mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :