Covid-19 : l'OMS homologue en urgence le vaccin chinois Convidecia

Au moment où Pékin se bat contre une résurgence de la pandémie en Chine, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé jeudi l'homologation en urgence du vaccin anti-Covid à dose unique des laboratoires chinois CanSino Biologicsc.

3 mn

Le vaccin Convidecia de CanSino Biologics est le seul vaccin à dose unique approuvé en Chine. (Handout / Latin America News Agency via Reuters Connect.)
Le vaccin "Convidecia" de CanSino Biologics est le seul vaccin à dose unique approuvé en Chine. (Handout / Latin America News Agency via Reuters Connect.) (Crédits : Reuters)

Un nouveau vaccin chinois vient de recevoir la validation de l'Organisation mondiale de la santé. Après Sinovac l'an dernier, l'OMS a donné jeudi son feu vert en urgence à l'homologation du vaccin chinois anti-Covid Convidecia, des laboratoires CanSino Biologicsc. Cette décision intervient alors que la Chine affronte depuis plusieurs mois un regain épidémique qui touche à des degrés divers plusieurs endroits du pays. Le pays, qui applique une stratégie "zéro Covid", voit son économie perturbée par par ces mesures drastiques.

Lire aussi 6 mnFace à un "net affaiblissement" de son économie, la Chine veut continuer à "s'ouvrir au monde"

 « Le protocole d'utilisation d'urgence (EUL) vise à rendre des médicaments, des vaccins et des outils de diagnostic disponibles le plus rapidement possible pour faire face à une situation d'urgence, tout en respectant des critères stricts d'innocuité, d'efficacité et de qualité », rappelle l'OMS.

Ce certificat est donc une indication importante pour les autorités sanitaires de certains pays, qui n'ont pas les moyens de faire eux-même une évaluation sérieuse. Il permet aussi au système international Covax de l'utiliser le cas échéant pour la vaccination, en particulier dans les pays pauvres.

Vaccin efficace contre les formes sévères

Le vaccin est basé sur un adénovirus humain modifié, il est administré en une seule dose et l'OMS le recommande pour tous les groupes d'âge à partir de 18 ans, précise un communiqué de l'OMS. Le vaccin est efficace à 64% pour la forme symptomatique du Covid-19 et à 92% contre les formes sévères.

Depuis le début de la pandémie, la Chine n'hésite pas à confiner des agglomérations géantes pendant de longues semaines. Toutefois, compte tenu de la contagiosité du variant Omicron et de ses sous-variants, ces mesures draconiennes, contre lesquelles la population commence d'ailleurs à se rebiffer, ne parviennent pas à stopper l'épidémie. L'OMS estime d'ailleurs que la politique de zéro Covid « n'est pas soutenable » face à Omicron.

____

A Shanghaï, les mesures de confinement s'assouplissent

Les autorités sanitaires de Shanghaï font face à une pression pour éviter une recrudescence des infections dans cette métropole de 25 millions d'habitants. Alors que la levée des restrictions définitives (en vigueur depuis deux mois) est prévue le 1er juin dans cette ville le plus peuplée de Chine, davantage d'habitants ont été autorisé à sortir jeudi pour faire leurs courses.

D'après l'adjoint au maire, Zhang Wei, l'activité économique s'est redressée et les entreprises sont en mesure de fonctionner avec des travailleurs résidant sur place. « Le rythme de la reprise du travail » sera basé sur la l'évolution de l'épidémie, a-t-il dit, ajoutant que pour le reste du mois de mai les restrictions de travail sur site resteraient en place. À l'aéroport de Pudong, le volume de fret a atteint 70% du niveau de l'année dernière et le trafic quotidien de conteneurs à Shanghaï 90%.

Shanghaï a signalé moins de 800 nouveaux cas dont aucun en dehors des zones en quarantaine. La capitale, Pékin, n'a pas imposé de confinement strict, mais a progressivement renforcé les restrictions pour contenir une épidémie limitée mais persistante de quelques dizaines de nouvelles infections par jour. Elle a signalé 55 nouveaux cas le 18 mai, contre 69 précédemment.

 (Avec AFP et Reuters)

3 mn