Philippines : Sanofi lance une campagne géante de vaccination contre la dengue

 |   |  443  mots
a stratégie avancée par le géant pharmaceutique en novembre 2015 pour 2020 est de maintenir son leadership dans les vaccins et de croître plus vite que le marché.
a stratégie avancée par le géant pharmaceutique en novembre 2015 pour 2020 est de "maintenir son leadership dans les vaccins" et de croître plus vite que le marché. (Crédits : © China Stringer Network / Reut)
Le géant pharmaceutique démarre un programme lundi pour vacciner un million d'élèves philippins. Chaque injection rapportera 20 euros au groupe qui espère à terme empocher plus d'un milliard de dollars par an grâce au Dengvaxia.

C'est le jour J pour le Dengvaxia de Sanofi, premier vaccin contre la dengue. Le vaccin, dont le développement a duré 20 ans et coûté 1,5 milliard d'euros, est lancé officiellement, lundi 4 avril aux Philippines dans un programme public de vaccination.

Ce programme concerne un million d'élèves dans 6.000 écoles publiques de trois régions du pays où la dengue est hautement endémique. Le laboratoire pharmaceutique est sûr et certain d'engranger 20 millions d'euros grâce à cette campagne, car chaque injection coûte 20 euros, justifiant le prix par "l'investissement colossal".

Espoir sur les marchés brésilien et mexicain

Le Dengvaxia a été enregistré aux Philippines le 22 décembre 2015. Mais Sanofi attend d'autres marchés prometteurs, notamment le Mexique et le Brésil où son vaccin est déjà enregistré. Ce dernier a enregistré une augmentation de 550% du nombre de cas de dengue l'année dernière (67.253 contre 7.819 en 2014). Le vaccin est également enregistré au Salvador. A terme, avec l'arrivée dans ces marchés, Sanofi espère empocher un milliard d'euros par an avec ce seul vaccin.

Par ailleurs, Sanofi a lancé en février un projet de vaccin contre le virus Zika.  Le laboratoire pharmaceutique espère profiter de ses recherches sur la Dengue pour développer un produit rapidement. "Il y a 60% de similarités entre la dengue et Zika", explique au Financial Times Guillaume Leroy, à la tête qui gère le business autour du Dengvaxia.

Objectif: progresser plus vite que le marché dans les vaccins

La stratégie avancée par le géant pharmaceutique en novembre 2015 pour 2020 est de "maintenir son leadership dans les vaccins" et de croître plus vite que le marché. Le laboratoire pharmaceutique français mise également sur un vaccin contre la grippe, des vaccins pédiatriques et des rappels.

Le marché des vaccins est lucratif et est amené à progresser très rapidement. Selon le cabinet de conseil Alcimed, le marché du vaccin grimpera à 80 milliards de dollars en 2025. En 2011, il représentait "seulement" 26 milliards en 2011 et 32,3 en 2014. Car outre le Dengvaxia, moteur annoncé de l'activité, des vaccins contre des "maladies pandémiques telles qu'Ebola sont attendus dans un futur plus ou moins proche", rappelle Alcimed.

Avec ce secteur en fort développement, Sanofi espère pallier les mauvais résultats de son activité diabète, qui génère cependant le plus gros chiffre d'affaires du groupe. Elle a généré 7,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit une baisse de 6,8% en un an. L'activité vaccin sous la coupe de Sanofi Pasteur a engrangé 4,74 milliards d'euros de revenus avec une croissance de 7% qui s'est accélérée au 4e trimestre à 15%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :