Spoutnik V : incapable de produire assez de doses, Moscou signe des contrats à tour de bras avec l'Inde

 |  | 421 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : DADO RUVIC)
Pour accélérer la production de son vaccin qui a reçu la prestigieuse validation de la revue "The Lancet", la Russie multiplie les accords, via le Fonds souverain russe (RDIF), avec des sociétés pharmaceutiques indiennes. Aujourd'hui, c'est avec Virchow Biotech, vendredi, c'était Stelis, pour produire à chaque fois 200 millions de doses. Et auparavant, avec le groupe indien Gland Pharma, pour 252 millions de doses. Sans oublier les 100 millions de doses signées en novembre avec la firme indienne Hetero. Le Spoutnik V n'est cependant toujours pas homologué en Inde.

Le Fonds souverain russe (RDIF) a annoncé lundi avoir conclu un accord avec le groupe pharmaceutique indien Virchow Biotech pour produire en Inde 200 millions de doses du vaccin Spoutnik V contre le coronavirus.

Ce contrat, associé à deux autres signés ces derniers jours, porte à quelque 652 millions le nombre de doses pouvant être produites en Inde, selon RDIF qui dit qu'elles serviront à vacciner environ 300 millions de personnes, étant donné que le vaccin est constitué de deux injections.

Concernant le dernier accord en date annoncé lundi, "le transfert de technologie doit être achevé au deuxième trimestre 2021, et sera suivi de la mise en production commerciale à grande échelle", a indiqué dans un communiqué le Fonds russe qui a financé en partie le développement du vaccin et négocie les accords de production à l'étranger.

Cet contrat s'ajoute à celui annoncé vendredi avec une autre entreprise pharmaceutique indienne, Stelis, pour produire 200 millions de doses.

Dans un deuxième communiqué, le fonds russe a ajouté qu'un autre accord de production de 252 millions de doses avait été signé avec le groupe indien Gland Pharma ces derniers jours.

S'y ajoute un accord portant sur 100 millions de doses paraphé en novembre avec Hetero, également une firme indienne.

"Les partenariats (...) seul moyen de surmonter la pandémie"

"Les partenariats sur les vaccins sont le seul moyen de surmonter la pandémie. Le monde continue son combat contre le coronavirus, et nous voyons un intérêt croissant dans le Spoutnik V", a dit Kirill Dmitriev, à la tête du Fonds souverain russe, cité dans le communiqué.

Le fonds a indiqué dans un communiqué séparé qu'en tout "la capacité de production pour plus de 700 millions de personnes" avait été "assurée dans dix pays", sans préciser quels étaient ces pays et si la Russie en faisait partie.

Moscou veut compenser ses faibles capacités de production

Selon le RDIF, le vaccin russe est désormais autorisé dans 54 pays, couvrant 1,4 milliard de personnes. Le Spoutnik V n'est cependant pas homologué en Inde, où des essais cliniques sont en cours.

Moscou veut diversifier les sources de production pour son vaccin, ses propres capacités étant encore limitées et dédiées en priorité à l'approvisionnement de la population russe.

Le Spoutnik-V validé par la revue scientifique The Lancet

Le Spoutnik V avait été initialement accueilli avec scepticisme à l'étranger mais sa fiabilité a été validée en février par la revue scientifique The Lancet.

Sa demande d'homologation est examinée actuellement par l'Agence européenne des médicaments (AEM).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2021 à 20:20 :
C'est quoi cette "prestigieuse validation de la revue "The Lancet"? La revue est un simple éditeur et ne valide rien du tout hormis la qualité minimale de l'étude qu'évalue un de ses reviewer. Si la revue est prestigieuse c'est uniquement parce que comme toute maison d'édition bien dirigée elle a su retenir les études de qualité et rejeter les études douteuse, mais cela n'a rien non plus de systématique comme on a pu le voir avec la publication non seulement bâclée mais frauduleuse sur l’inefficacité et la dangerosité de l'hydroxychloroquine. Une fois publiée l'étude est examinée à la loupe par les spécialistes et des débats ou des prises de positions s'en suivent, tous ne seront pas forcément d'accord, ce sont les observations dans le temps qui permettront, ou pas, de fixer la véritable valeur, qualité et portée de l'étude.
Réponse de le 04/05/2021 à 18:50 :
le Lancet n'est pas un simple editeur! cette publication etait la conclusion d'une etude d'un groupe d'experts INDEPENDANTS !!!
Par ailleurs et à ce jour, l'efficacite,l'inocuité sont attestées par au moins 15 000 OOO personnes dans le monde.pfeizer et modena seraient responsables de...985 deces,chiffre a confirmer toutefois.
aus dernieres nouvelles spoutnicV est de 96,4%.
Enfin et pour enfoncer le clou dans la tete DES Ledriant,Spoutnic est une manipulation geopolitique, mais pas Pfizer!!!
Et pour finir, la cerise sur le gateau... vous avez raison,la russie n'a meme pas ateint l'utilisation de la fourchette...seulement le SPOUTNIC...GAGARINE...TERECHENKO.
je me contente des contrats de commandes signés pour 2 000 000 000 de doses conclus dans le monde.
il faut lire un peu.cela ne vous rendra pas plus intelligent,mais vous mourrez moins...
a écrit le 27/03/2021 à 17:06 :
J'aime bien le titre !!! Incapable de produire.... car nous nous sommes en effet de capable de concevoir et produire ?? Même pas capable de mettre en flacons les vaccins des autres et nous voudrions donner la leçon aux russes. Risible
a écrit le 23/03/2021 à 8:21 :
J ai lu un article sur google actualité il y a déjà quelques mois que Monsieur POUTINE avait demandé a Monsieur MACRON de l aide pour la fabrication du vaccin . Il semblerait qu'in n a été donné aucune suite à cette demande.
Réponse de le 04/05/2021 à 18:59 :
poutin a proposé une COLLABORATION! le mini macron n'a pas donné suite... en toute independance,le tonton americain n'aurait pas ete content!
a écrit le 22/03/2021 à 19:12 :
Le journaliste a oublié, sciemment ou non j'espère, l'accord Russe avec une société Italo Suisse pour produire 100 Millions de vaccins en Italie pres de Bergame.
San Marin vaccine déjà avec le Spoutnik et les italiens vont dans la principauté de San Marino pour se faire vacciner. Est ce que les membres de la commission européenne seront jugés pour avoir négligé, au nom d'idéologie et asservissement aux USA, ce vaccin et entrainés la mort de milliers de personne en Europe avec les retards de livraison que nous constatons. Ces retards servent notamment à alimenter le stock de sécurité, sic, USA dixit Biden, le bien aimé des biens pensants. Que n'aurons nous dit si cela avait été Trump. 30 Millions de dose depuis combien de temps? Un américain vaut bien plus qu'un Européen. Je ne parle pas des autres qui se tournent vers la Chine et les Russes.
Réponse de le 22/03/2021 à 19:45 :
Bravo, pas mieux!
Réponse de le 23/03/2021 à 8:22 :
Rien à ajouter... sauf qu'elles sont les motivations de certains de nos dirigeants sont aussi pécuniaires...
a écrit le 22/03/2021 à 15:07 :
Une bonne chose pour une fois, peut-on espérer qu'enfin qu'il soit distribué dans notre pays, que de temps perdu par l'Europe empêtrée dans des chicaillas . Les Chinois pourraient contribuer à l'effort sanitaire si on leur demande, mais ce n'est pas encore le moment vaut mieux voir le pays partir en lambeaux , en fin ce qui reste .
a écrit le 22/03/2021 à 14:19 :
C'est malin de le faire produire dans le futur eldorado même si étonnant, on aurait pu penser qu'ils le feraient faire en Chine d'un point de vue stratégie politique, Chine qui du coup semble être mise sur le banc de touche bien rapidement je trouve.

Pour l'UE par contre tout ceci est bien trop performant hein, bouh ça va trop vite et trop bien tout ça ! Il va encore pas falloir attendre longtemps avant que Thierry Breton fasse parler son coeur et là on va bien voir de ce qu'on va voir hein ! ^^

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :