Chiffres critiques du Covid-19 : une incroyable amélioration au Royaume-Uni, au contraire de la France

 |  | 136 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : PHIL NOBLE)
Alors que seulement 6,35 millions de Français ont reçu une dose de vaccin contre le Covid-19, le Royaume-Uni a réussi à vacciner 28 millions de Britanniques: de fait, les chiffres de la situation sanitaire britannique sont très encourageants avec un nombre de décès quotidiens dus au Covid-19 qui n'a jamais été aussi bas depuis six mois.

Le nombre quotidien de décès attribués au coronavirus au Royaume-Uni est tombé lundi à 17, le bilan le plus faible depuis environ six mois. En France, il est de 344 décès en 24h (chiffres du 22 mars à 14h).

Face au Royaume-Uni, la France très en retard

S'agissant des nouvelles contaminations au Covid-19, les autorités sanitaires britanniques en ont enregistré 5.342 nouvelles, soit le niveau observé depuis plusieurs jours. En France, hier à 14 heures, Santé Publique France en avait comptabilisé 15.792 de plus que la veille.

Selon les données officielles, quelque 28 millions de personnes ont maintenant reçu une première dose de vaccin dans le pays et 2,3 millions ont reçu deux doses. En France, seulement 6,35 millions de Français ont reçu la première dose de vaccin.

(avec Reuters et Santé Publique France)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2021 à 0:47 :
Les Britanniques ont choisi d'administrer un maximum de premières injections sans en réserver suffisamment pour la deuxième injection. S'ils n'arrivent pas à se procurer suffisamment de vaccins pour faire la deuxième injection dans les délais prévus, ça se passe comment ?
Il faut tout recommencer ?
a écrit le 24/03/2021 à 13:14 :
Vu qu'on en a pour 10 ans et qu'il faudra se faire à nouveau vacciner tout les 6 mois, étant entendu qu'à chaque réplication du sous-variant du sous-variant du variant est plus " compétitif ", attendons la fin de la foire pour compter les bouses.
a écrit le 24/03/2021 à 12:01 :
"Capitalisme et cupidité, terreau du succès de la campagne britannique de vaccination" selon Johnson (déclaration de ce jour !!)
il le dit lui même. C'est vrai que vu comme ça on comprend mieux la stratégie des anglais.
Je pense que le mot qui manque après est corruption. Grace aux Brexit l' angleterre peut s'affranchir de toutes les règles commerciales. C 'est que demande les tenants de la sortie de UE. Dérégulation, filoutage, et autres compromissions, beau programme.
Réponse de le 24/03/2021 à 13:32 :
Bien dit.
a écrit le 24/03/2021 à 9:42 :
On est vraiment minables, nous les Français, c'est bien connu, et son gouvernement encore plus.
Merci de nous le rappeler : heureusement qu'on a cette presse merveilleuse.
Qui ne survit que grâce aux subventions de l'argent public, mais c'est un autre problème.
a écrit le 24/03/2021 à 8:42 :
La liberté rend plus efficace maintenant les chiffres sont là et ce sont les plus de 80 ans et les gens en état de cobormodité qui meurent toujours du covid. De quoi parle t'on svp ?

Pour ma part si je devais être en train d'agoniser sur un lit d'hopital j'aimerais fortement qu'une grippe mette un terme à une vie de souffrance mais voilà notre mdédecine ne nous soigne pas elle nous fait vivre toujours plus longtemps afin d'alimenter financièrement des gens déjà bien trop riches.

Cette humanité là n'a aucun avenir.

"Mais vous avez peur de mourir ?" Nietzsche
a écrit le 23/03/2021 à 20:51 :
La vaccination anglaise un succès, c' est une blague ?

Rapport du gouvernement britannique. Effets indésirables du vaccin Pfizer. Date d'exécution: 4 mars 2021 * Troubles sanguins: 2.033 * Troubles cardiaques: 1,032 * Troubles congénitaux: 3 * Troubles auditifs: 713 * Troubles endocriniens: 10 * Troubles oculaires: 1,242 (12 aveugles) * Troubles gastro-intestinaux: 9 360 * Troubles généraux: 26391 * Troubles hépatiques: 17 * Troubles du système immunitaire: 466 * Infections: 1 863 * Blessures: 393 * Poursuite des enquêtes: 965 * Troubles métaboliques: 525 * Troubles du tissu musculaire: 11565 * Néoplasmes: 20 * Troubles du système nerveux: 16107 * Associé à la grossesse: 29 * Troubles psychiatriques: 1235 * Troubles rénaux / urinaires: 187 * Syst. Reproductif: 338 * Troubles respiratoires: 3,575 * Trouble cutané: 6042 * Troubles vasculaires: 992 * Mort: 212 * Procédures médicales et chirurgicales: 45. "Ce qui est dérangeant, c'est qu'il s'agit d'un rapport hebdomadaire"..

Site GOV.UK Lire : "Research and analysis Coronavirus (COVID-19) vaccine adverse reactions"..
Réponse de le 24/03/2021 à 2:27 :
Vous nous sortez des chiffres de l'ordre des centaines (ou quelques milliers au max) pour des effets secondaires....comparés à des CENTAINES DE MILLIERS DE MORTS évités (le RU a stoppé net l'épidémie, alors qu'il y avait encore 1500 morts par jours il y a 3 mois)
Vous préférez quoi...9 360 troubles gastro-intestinaux ou 100.000 morts supplémentaires?
La balance bénéfice risque vous connaissez? Cette balance est incontestablement positive pour la vaccination au RU.
Il faut être de très mauvaise foi pour ne pas le reconnaître.
Réponse de le 24/03/2021 à 9:51 :
L'information ça commence et ça finit par les chiffres, tout les chiffres.
Le propre du désinformateur, c'est de ne garder que les chiffres qui l'arrrangent.
"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées".
(prétendument de W. Churchill).
Réponse de le 24/03/2021 à 11:09 :
C'est pas fini :


Les enfants britanniques commenceront à être vaccinés contre le COVID-19 dès le mois d'août, selon un projet de plan gouvernemental visant à développer l'immunité collective, rapporte mardi le Telegraph.
Selon deux sources citées par le journal, cette prévision interviendrait bien plus tôt qu'espéré initialement.
Le gouvernement attend les résultats d'une étude menée par l'université d'Oxford sur le vaccin qu'elle développe en coopération avec le laboratoire AstraZeneca avant de prendre une décision définitive.
Selon le Telegraph, les conclusions de l'étude, menée sur plus de 300 volontaires âgés de 6 à 17 ans, devraient être publiées en juin ou juillet. L'université d'Oxford n'avait pas annoncé de date pour la fin de son étude lorsqu'elle l'a lancée le mois dernier.
Le département britannique de la Santé et l'université d'Oxford n'ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaire de Reuters.
Réponse de le 26/03/2021 à 21:52 :
@Samuel Tous ces morts pour une fausse épidémie qui tue 0,5 % de la population mondiale essentiellement des âgés en fin de vie, qu' on vaccine avec moins de 60 % de protection selon les vaccins et vous trouvez ça normal, court te casher Samuel court..
a écrit le 23/03/2021 à 19:48 :
Euh le brexit ça devait pas être la fin du Royaume uni ? Pourquoi j'ai l'impression que c'est tout le contraire ?
Réponse de le 23/03/2021 à 20:58 :
Parce que c'est la réalité, mais ils ont une arme pour le brexit qu'on a pas garde, ils ont pas prit l'euro... Et avec les cotisations pour paye les députés européens et xotisations (ou impôts europeens) qu'ils donnent plus leur donne aussi un énorme souffle monetaire...
Mais aujourd'hui qu'ils s'en sortent plutôt bien plus aucun commentaire sur leur chute rapide qu'ils devaient subir par le brexit...
Réponse de le 24/03/2021 à 2:53 :
Mouais... le Brexit a peut-être été bénéfique pour accélérer la vaccination anglaise.
Mais tout n'est pas que vaccination...les imports exports souffrent énormément des droits de douane.
Personnellement les produits que je commandais en Angleterre j'ai arrêté: entre la TVA qui se rajoute (la TVA était exonérée avant pour moi en tant qu'entreprise euro) et la douane ....cela n'est plus du tout intéressant.
Ceux qui prédisent un avenir un avenir économique sombre au RU ont sans doute raison.
Enfin le succès de la vaccination à l'anglaise ...AstraZeneca ne rempli pas ses promesses de livraisons à l'Europe, par contre livre tout à l'Angleterre...(notamment les usines européennes AstraZeneca)
Avec des méthodes malhonnêtes...on passe devant.
Mais attention si les usines Européennes décident de ne plus livrer l'Angleterre, la campagne de vaccination anglaise risque de subir un sérieux coup de mou...
Quand à l'Europe, une grosse accélération est prévue dans les semaines à venir (vaccinodromes, vaccins moderna et pfizer commencent à être produits sur place et non aux US etc.) la tortue risque de rattrapper le lièvre
L'Europe est un gros paquebot loin d'être parfait...mais lui assigner tous les défauts c'est ridicule..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :