Kiev bloque le retour du gaz russe en Europe

 |   |  280  mots
Selon les images de la télévision russe, Gazprom a testé à nouveau les robinets pour la livraison de gaz vers l'Europe via l'Ukraine. A condition que cette dernière n'en ponctionne pas une partie. Kiev a d'abord confirmé la reprise des livraisons avant d'avouer qu'elle les bloque.

La chaîne de télévsion russe NTV a diffusé ce mardi matin des images montrant que le géant énergétique russe Gazprom a ordonné ce mardi la reprise des livraisons de gaz vers l'Europe via l'Ukraine. Le  groupe gazier aurait donné l'ordre de relancer les livraisons vers la Turquie, les Balkans et la Moldavie. "J'ai bien reçu l'ordre, nous le mettons en oeuvre", a indiqué un technicien de Gazprom de la station gazière de Soudja (ouest de la Russie, près de la frontière ukrainienne). Le PDG de Gazprom, Alexeï Miller avait indiqué lundi soir qu'à partir de mardi matin serait à nouveau testé le système de transit gazier via l'Ukraine.

 Kiev, notamment la société énergétique nationale Naftogaz, a confirmé la reprise des livraisons de gaz russe... avant d'admettre qu'elle bloquait son transit en raison de "conditions inacceptables" imposées par Gazprom. De fait, l'Union européenne a iniqué ne pas recevoir le gaz russe prévu ou alors en quantité infime.
 

L'opération devait se faire sous haute surveillance puisque des observateurs de l'Union européenne étaient censé suivre le processus. Mais leur déploiement ne s'est pas fait comme prévu.

Moscou avait averti que si l'Ukraine ponctionnait de ce gaz destiné à l'Europe, ces quantités seraient retirées du total livré vers l'Europe.

La guerre du gaz n'est donc pas terminée d'autant que le coeur du problème n'a pas été réglé : le prix auquel Moscou entend facturer Kiev pour le gaz, avec une forte augmentation même s'il reste nettement inférieur aux tarifs pratiqués par Gazprom à l'égard des pays de l'Union européenne.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le chantage est celui de l'Ukraine - c'est bien l'Ukraine qui vole le gaz destiné à l'Europe. Mais bon, si vous êtes assez naifs pour payer l'Ukraine pour son incapacité à éliminer la corruption, le gaspillage - alors payez!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le chantage de Gazprom va se reproduire chaque hiver et il serait urgent de prendre les mesures qui conviennent : isolation des maisons, énegies de substitution,et surtout réduction des volumes à chauffer
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la reprise de livraison de gaz en europe par gazprom est un soulagement pour les pays de l europe.Mais,comment lme gaz va transiter par l Ukraine sans qu'il ne le ponctionne? L'Europe est tres dependante de la Russie,elle le sera encore plus vue que la production en Mer Nord decline.L Ukraine devra payer le gaz au prix international car l Europe pourra faire pression si la guerre du gaz recommence;ce qui apparait comme une evidence.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis ravi de la décision prise par GAZPROM bien que n'étant moi-même pas consommateur de gaz.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les ukrainiens doivent payer le gaz comme les autres pays, pas de raisons objectives pour que les europeens subissent les comportements malhonnetes des ukrainiens
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
EVITEZ LE GAZ DE TOUS LES DANGERS - Hors quelques exceptions, les principaux pays producteurs sont très instables et totalement imprévisibles. Les risques liés aux conflits géostratégiques sont très grands pour les 10 ans qui viennent - RAISONNABLEMENT, abandonnez vos projets Gaz et tournez vous vers d'autres énergies cela dynamisera les nouvelles industries.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'ai plus confiance dans les Russes. C'est la deuxième fois que cela se produit. Il faut qu'on réduise notre dépendance.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ou est la démocratie en russie? c'est seul poutin qui décide et il sait que les européens meurent de froid!tu es président aujourd'hui demain premier ministre quel dictature mafia!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
N'était-il pas question, à une époque, de construire un gazoduc sous-marin reliant directement la Russie à l'Europe et permettant de s'affranchir des caprices des pays instables ? Bah... Toujours est-il que les embrouilles liées à l'énergie ne font que commencer et que, en France, ces prochaines années ne seront pas celles des énergies écologiques mais d'abord celles qui permettront l'indépendance de notre pays...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'Offre et la Demande , Libre Marché , sont t' ils de concepts "universels" pour l'Europe ?
Pourquoi l'Ukraine paye 179 dollars le 1000 m3 et le reste de l'Europe + de 400 ? s'il ne veulent pas du gaz ruse à 450 dollars
il faut qu'ils achètent ailleurs mais il doivent assurer le transit du gaz !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y en a beaucoup qui parlent sur l'Ukraine sans savoir de quoi ils parlent !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui,
Il y a un nouveau gazoduc en construction, passant plus au nord, pour s'affranchir de risques géopolitiques.

Par ailleurs, les approvisionnements français sont géopolitiquement très bien diversifiés : Algérie, Mer du Nord, Russie ...
Seulement 15% restent 15%, et les Gaziers ne peuvent se permettre de prévoir de telles sécurités de stock sans faire porter aux consommateurs des surcouts démesurés, en temps normal.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le gros problème de l'Ukraine, encouragé par la CIA, c'est la corruption générale. Il y a trop d'argent en jeu!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est anormal que l'Ukraine bloque ce gaz. L'Europe n'a pas à souffrir des mauvaises relations bilatérales entre les deux gouvernements. Sur le fond, il paraît normal que les Russes refusent les ponctions incontrôlées de gaz et veuillent faire payer le prix du marché à l'Ukraine. Quant au transit, il existe je crois un contrat qui doit stipuler qui fournit le gaz technique. Il suffirait de l'appliquer. Les Ukrainiens seraient bien inspirés de se calmer car leur futur adhésion à l'UE et à l'OTAN (très mauvaise idée !) est en jeu.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
nul c nunuche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :