Le "nuage" de Fukushima angoisse près de la moitié des Français

Selon un sondage OpinionWay, 47% de la population française se se disent inquiets d'un "possible passage du nuage provoqué par l'accident" de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon. Les femmes plus que les hommes.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Ho New / Reuters/DigitalGlobe)

Comment les Français appréhendent-ils les risques de contamination découlant de la situation au Japon dans l'Hexagone ? Selon un sondage OpinionWay, basé sur les réponses d'un échantillon de 1001 personnes, près de la moitié de la population -47%- se dit inquiète ("très" ou "plutôt") d'un "possible passage du nuage provoqué par l'accident" de Fukushima. Les femmes se montrent plus anxieuses - 57% - que les hommes - 43%.

Alors que que l'ISRN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) a indiqué il y a quelques jours avoir repéré en France des traces d'éléments radioactifs rejetés émis par la Centrale de Fukushima, à un niveau " ne représentant aucun danger environnemental ou sanitaire", les sondés sont également interrogés sur le crédit donnés aux informations délivrées par les différentes instances s'exprimant sur le sujet. Résultat : les entreprises EDF et Areva ne sont guère jugées dignes de confiance, seuls 34% des Français déclarant les croire ("tout à fait" ou "plutôt". Mais la population se défie encore plus du gouvernement. Seul 30% des Français disent lui faire confiance pour "dire la vérité sur les conséquences de l'accident". Sur ce sujet, les sympathisants PS (17%) et Verts (11%) donnent moins de crédit à l'éxécutif que les sympathisants FN (23%). Les sympathisants UMP se singularisent, qui disent à 66% juger le gouvernement crédible.

Les sondés ont également été interrogés sur leur perception de la capacité de la France à se détourner du nucléaire, une question souvent soulevée depuis l'accident de Fukushima. 58% d'entre eux répondent que le pays ne peut pas abandonner "à moyen terme" ce mode de production. Les supporters les plus ardents du nucléaire sont les sympathisants UMP, qui répondent non à 73%. Globalement, les sympathisants PS n'y croient pas non plus, à 55%. Les plus convaincus de la possibilité pour le pays de s'affranchir du nucléaire sont les Verts (56%) mais aussi les sympathisants FN, dans la même proportion.
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 29/03/2011 à 19:26
Signaler
Voilà la preuve de l'absence de connaissances des français. C'est ce qui alimente les verts.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.