Total associé à une découverte historique de pétrole en Guyane

 |   |  401  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Total annonce deux découvertes majeures. Du pétrole pour la première fois au large de la Guyane française, et du gaz en mer Caspienne.

C'est historique. Pour la première fois, du pétrole a été découvert au large de la Guyane française par le britannique Tullow Oil, opérateur (27,5 %), associé à Shell (45 %), Total (25 %) et Northpet (2,5 %). Les pétroliers n'ont pas encore évalué l'ampleur des réserves mises à jour. Mais la seule précision donnée (72 mètres de réservoir imprégné) est jugée « très encourageante » par le directeur de la géologie à l'institut de recherche IFP Energies Nouvelles, Rémi Eschard. « C'est considérable. Même s'il faut ensuite voir quelles seront les conditions de mises en production, l'intérêt de l'ensemble des pétroliers pour cette zone va croître de façon très importante. ». La découverte a été faite en eaux profondes (sous plus de 2.000 mètres d'eau) sur le puits « Zaedyus » à environ 150 kilomètres au nord-est de Cayenne.

Analogie géologique

Tullow Oil a eu l'idée de forer dans cette région en misant sur l'analogie géologique entre le bord du continent sud-américain et celui d'Afrique de l'Ouest, lesquels bords formaient une seule et même plaque il y a 100 millions d'années, avant la formation de l'océan Atlantique.

Le même Tullow Oil avait déjà trouvé une vaste réserve de pétrole au Ghana (Jubilee). « Il y a des milliards de barils de potentiel dans ces champs au Ghana. Et pour les opportunités de la Guyane française, c'est la même chose, voire plus », a déclaré Angus McCoss, le directeur exploration de Tullow Oil.

C'est rare que soit découverte ainsi une nouvelle « province » pétrolière. Pour l'heure, Tullow Oil est le titulaire du seul permis de recherche attribué au large de la Guyane française. Le pétrolier britannique, associé cette fois à l'espagnol Repsol, doit lancer un autre forage en octobre dans les eaux de l'État voisin du Guyana. Les espoirs sont grands également dans la zone offshore au nord du Brésil.

Total a par ailleurs annoncé vendredi une autre découverte conséquente : du gaz en mer Caspienne, au large de l'Azerbaïdjan, avec un fort potentiel estimé. La major française met ces succès au crédit de « sa nouvelle stratégie d'exploration plus audacieuse visant notamment des prospects à fort enjeux, dans des bassins prolifiques et frontières, plus particulièrement dans des réservoirs très enfouis ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2012 à 23:59 :
bravo il faut exploiter ce pétrol que font les pays du golfe il avance et nous , le contraire avec ses arriérés d écolos ; 2 pcent aux dernieres élections , pas de quoi a faire bander un cerf ; exploités et sauvez la france de la merde et sans depardieu r a b de ce gros l
a écrit le 21/06/2012 à 21:08 :
Il aura fallu quelques jours au nouveau gouvernement pour faire éclater sa totale incompétence en matière industrielle et énergétique. heureusement que les écolos ne comptent plus pour rien après l'élection du chambre rose. Bravo aux élus de Guyane. Pour une fois qu'on peut trouver du pétrole dans un pays administré et pas hyper corrompu...
a écrit le 15/09/2011 à 18:22 :
chic,chic,chic: on va pouvoir pourrir les côtes de la guyanne avec une petite marée noire d'ici quelques temps!
a écrit le 15/09/2011 à 13:45 :
Bravo, extraordinaire, merveilleux; quel superlatif utiliser, quel cocorico à faire éclater les tympans? Mais,si le coté face est important pour le proche avenir que dire du futur au regard du passé de cette société qui refuse de remplir ses obligations pour les dommages qu'elle a causés. A terme il faudra bien étudier et mettre en lace une autre énergie, qui sera moins polluante, le nucléaire ne semble pas la solution tant que nous n'aurons pas trouvé la solution de réduire la radio-activité, solution qui semblait proche dans les années 1975 avec une fission- fusion continue maîtrisée. Les accidents successifs nous confirment qu'il est temps d'arrêter de développer cette source d'énergie tout en continuant la recherche. Pour le pétrole, comme pour d'autres activités, la rétribution des actionnaires passe avant la réparation des préjudices. Les grandes entreprises "multinationales" ont su créer des filiales pour diluer leur responsabilités ou utiliser des sociétés dépendantes qui ne peuvent être poursuivies. c'est le l'ultra-libéralisme économique qui prime. Alors point positif, oui, mais négatif car tant que les règles ne changeront pas la population mondiale en souffrira au bénéfice de ceux qui pensent qu'ils vivent 80 ans dans d'excellentes conditions; les autres peuvent crever à 40 ans maxi. Que faire devant tant d'indifférence, d'égoïsme, d'ego sur-dimensionné? Pour beaucoup, trop certainement, il ne reste que le suicide car lorsqu'il n'y a plus d'espoir et que la lutte n'a servi à rien, le néant est un bon refuge. Que remarquons-nous actuellement? Les pays, comme la Chine, sont prêts à aider les pays dits "les plus riches" car ils ont, comme l'URSS" redevenue la Russie, pu accroître leurs réserves en devises et en or par une géo-politique favorable initiée par des financiers qui ne voyaient que leurs seuls profits immédiats. Aujourd'hui ils ne savent plus comment faire pour endiguer ce marasme qu'ils ont engendré. Aider les pays dits "émergents" n'étaient -ils pas de respecter, également ceux qui produisaient des richesses et de taxer ceux qui produisaient sans respect des autres. Nous, les "travailleurs" nous souffrons, mais ceux qui ont provoqué ce marasme le paierons cher, la Chine, l'Inde leur ferons payer. Dans ce monde , seule l'Afrique ne s'en sortira pas encore. Mais la terre tourne encore et ceux qui peuvent survivre à un cataclysme sont toujours ceux qui savent vivre et lutter avec peu de moyens et ces humains ne sont sûrement pas dans les pays développés.
a écrit le 15/09/2011 à 12:58 :
Bientôt la Guyane sera indépendante, suite à une rébellion qui recevra le soutien des état Unis, contre la "tyrannie de la France" , et Hop !
a écrit le 15/09/2011 à 11:22 :
Ce n'était pas la peine d'entrer dans l'OTAN, de faire la guerre en Afghanistan, la Libye, en plus, Kadafi envisageait de ne plus utiliser le dollar tout comme en Irak , Saddam Husayn (Hussein ? ) acceptait l'Euro plutôt que le dollar. On ne le sait pas par " C'dans l'air ", la propagande de Calvi ( ce n'est pas de l'info.) incite à aller voir ailleurs - L'UMP et socialistes font bon ménage : aucune solution contre la dérive de la France. L'espoir, c'est le Franc souverain de Marine, Nicolas Dupont-Aignan, André Guérin, et les économistes ( prix Nobel ) plus distingués que ces Dessertine, Cohen et leur suffisance. Comment se sortir de ce carcan, quelles autres solutions ? Mr. Calvi, par honnêteté envers vos engagements journalistiques, INVITEZ LES PERSONNES CITEES ! Ce qui n'empêcherait pas de parler de TOTAL.
a écrit le 15/09/2011 à 11:09 :
La seule chose de bien c'est que Total paiera des taxes en Guane et pourra ainsi soulager le centre spatial qui croule sous les charges et les impôts puisque seul moteur économique viable dans ce département.
Mais je ne doute pas que nos chers politiciens véreux de Guyane en profiteront pour s'en mettre plein les poches. La Guyane est malheureusement corrompue (ex de Vinci et Léon Bertrand qui ont souvent échangé des dessous de table !)
Mais bon cela n'intéresse pas la métropole, qui espère bien vite se débarrasser de ce beau département
Réponse de le 15/09/2011 à 20:55 :
la guyane est un pays d'assiste, avec 90% de glandeurs, merci a quelques courageu pour aller relever un peu le niveau de la terre du diable... du petrole? enfin!
a écrit le 15/09/2011 à 10:48 :
Ce qui bien entendu signifie qu'une part des bénéfices sera reversé aux citoyens (tout a l'exemple de la Norvége), une autre investie dans le dévelopement et l'éducation, et ... Ahhhhh oui, c'est vrai, nous parlons de Total :(
a écrit le 15/09/2011 à 8:26 :
Non mais c'est pas possible ça hein, tout le monde ne pense qu'au fric. C'est fou comme l'homme peut-être pourri !!! Et la nature alors..on s'en fou tant que ça rapporte n'est-ce pas ???!! N'oublions pas ce qui s'est produit avec la plate-forme pétrolières dans le Golf du Mexique et ailleurs aussi. D'ailleurs MERCI BP..., merci à toutes ces groupes pétroliers qui empoisonnent la planète et en plus, nous sommes complices !!! Quel honte !
a écrit le 12/09/2011 à 18:53 :
La Guyane va-t-elle suivre le chemin économique des pays du golfe type ghana ou celui des pays du golfe type quatar????????????
Réponse de le 15/09/2011 à 9:49 :
qu est que des opérateurs anglais viennent fiche dans cette histoire ??? Total peut surement se debrouiller sans eux
Réponse de le 15/09/2011 à 14:50 :
C'est eux qui ont mis les sous-sous
a écrit le 12/09/2011 à 15:16 :
si on vend la moitié sud de la Guyane, soit au Brésil ou au plus offrant, cela rembourserai surement une bonne partie de la dette de la France.
Ce serait un nouveau pays, la France serait plus petite mais cela n'est pas bien grave, quand au pétrole il est au nord est alors......
Réponse de le 12/09/2011 à 17:28 :
Il faudrait plutôt vendre l'ile de France, comme ca on laisserait la polution aux autres!
Réponse de le 14/09/2011 à 9:10 :
et puis quoi encore? Pourquoi voulez-vous vendre la moitié de la Guyane, comme cela sans tenir compte de l'avis des guyanais? Prenez vous les guyanais ou les brésiliens pour des imbéciles. Croyez-vous qu'ils vont acheter la partie où le pétrole ne se trouve pas. Votre réflexion est bien désinvolte et méprisante pour la population guyanaise. D'autre part que faites-vous de la protection de l'environnement et des réserves forestières du sud de la Guyane
Réponse de le 14/09/2011 à 9:20 :
Pourquoi vendre la moitié de la Guyane? Quel mépris pour les guyanais de proposer de vendre ainsi la moitié de leur pays!Prenez vous les brésiliens ou autres pour des imbéciles pour leur vendre le sud du pays composé essentiellement de forêts et notamment de réserves écologiques alors que le pétrole se trouve au nord comme vous le dites si bien?
Si vraiment il y a du pétrole au large de la Guyane il doit au moins être exploité au profit de la Guyane et bien sûr par une compagnie française
a écrit le 12/09/2011 à 12:08 :
Et ils vont en profiter pour encore augmenter le prix du carburant histoire de financer les investissements, qui sont les couillons dans l'histoire ?
a écrit le 12/09/2011 à 11:12 :
j'espère qu'avec cetet découverte, le trou du budget français va être comblé !
Réponse de le 12/09/2011 à 12:28 :
Non, ce seront les bénéfices montres de Total qui seront encore plus gros.
a écrit le 12/09/2011 à 9:01 :
La France pourra enfin distribuer 850 euros net par personne et ce, dès la naissance et à vie aux citoyens français. Ceci est une copie conforme de la générosité des pays arabes.
Réponse de le 15/09/2011 à 5:02 :
BIEN SUR
a écrit le 12/09/2011 à 8:14 :
Mon commentaire Total c'est une question que je pose. ???
a écrit le 12/09/2011 à 8:12 :
Total profitera encore des avantages pour ensuite avoir le monopole et faire payer encore plus cher.
a écrit le 12/09/2011 à 6:54 :
ont a des idées en France, et bien maintenant ont du pétrole, mais je pense que cela ne changera rien à la pompe.
Réponse de le 12/09/2011 à 13:41 :
Ah, maintenant plus personne ne veut se séparer de la Guyanne ? c'est drôle....
Réponse de le 15/09/2011 à 8:52 :
C?est sûr ! La France se fout éperdument depuis toujours de la Guyane, de son centre spatial, de son plus grand département français, des 5 siècles d?histoires communes, de tous les Guyanés qui ont décidés de rester français, du plus grand territoire de l?UE hors d?Europe ! Et c?est pour ca que la Guyane ne bénéficie d?aucun avantages fiscaux entre les 22 juillet 2003 et le 31 décembre 2017. C?est évident ! Et aucun Guyané ne travaille ou fait des études actuellement France l?hexagone ! Je n?en ai vu aucun, si si je vous assure !
Réponse de le 15/09/2011 à 14:27 :
total'c'est des rapias
Réponse de le 15/09/2011 à 14:42 :
Ni la Guyane, ni la France ne verrons un centime de cette exploitation! C'est Shell et Total qui vont se partager le gateau, car les concessions publiques ont été cédées au privé! Adieu veaux, vaches, cochons, couvées...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :