En pleine polémique sur Flamanville, EDF se prépare à abandonner le modèle EPR

Si la mobilisation est absolue pour continuer l'EPR de Flamanville, EDF ne tient pas à poursuivre ce modèle. Le groupe travaille avec Areva et les Chinois à un nouveau réacteur.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

 

EDF, dont une partie des équipes a toujours été hostile au réacteur EPR, développé par Areva et Siemens, propose une porte de sortie à l'affrontement entre Verts et PS sur l'EPR de Flamanville, en affichant sa volonté de laisser tomber ce modèle. Hervé Machenaud, membre du comité exécutif d'EDF, en charge de la production et de l'ingénierie, a commencé à dévoiler cette ligne lors d'une conférence de presse jeudi sur le chantier de Flamanville (Manche). "

Un réacteur, quel qu'il soit, n'est jamais la fin d'une histoire technologique. L'EPR est le modèle dont on dispose en ce moment, que nous construisons ici et en Chine, bientôt j'espère en Grande-Bretagne, mais aussi en Pologne et en République tchèque. Mais cela ne veut pas dire qu'il faille s'arrêter dans la réflexion sur le modèle suivant." En clair : EDF propose l'EPR tant qu'il n'aura pas un autre modèle dans ses cartons.

Et l'électricien y travaille déjà. "Ce n'est pas grave. C'est comme dans l'automobile, il y a des modèles qui marchent plus ou moins", relativise-t-on chez EDF. L'électricien planche avec son partenaire, l'électricien chinois CGNPC, sur un autre réacteur, plus petit (1.000 MW contre 1.700 MW pour l'EPR). "Et celui-ci n'aura pas grand-chose à voir avec l'EPR", affirme un proche du dossier. Chez Areva, on s'affiche persuadé du contraire. "Nous travaillons avec EDF et les Chinois au développement d'un nouveau réacteur, pour lequel l'Atmea (version de l'EPR en 1.000 MW) servira de base", affirme Claude Jaouen, directeur réacteurs et services chez Areva.

"En aucun cas. L'Atmea est un réacteur dessiné par des vendeurs, pas par des exploitants", rétorque-t-on chez EDF. "On remet tout à plat avec CGNPC. La première phase de conception est en cours, le basic design devrait être terminé fin 2013", ajoute-t-on chez l'électricien. Ce développement franco-chinois a été décidé il y a un an par les deux présidents de la République, qui en ont confié la responsabilité aux deux électriciens EDF et CGNPC. Pour tenter d'apaiser les tensions avec Areva, l'Elysée a chargé le CEA de superviser le tout. La tâche ne s'annonce pas aisée.

La pression des verts

En renonçant à bâtir une vaste série d'EPR, EDF ne cède pas à la pression des Verts. Une partie des équipes nucléaires de l'électricien juge depuis le début trop coûteux et trop sophistiqué ce réacteur, conçu sans eux. La conception de cet "European Power Reactor" a été lancée par Framatome (ex-Areva) et Siemens au début des années 1990 dans le cadre du rapprochement franco-allemand mené par Mitterrand et Kohl. Pragmatiquement, il s'agissait de préserver le savoir-faire des équipes d'ingénierie françaises au moment où le programme nucléaire hexagonal se terminait, et où l'Allemagne hésitait, déjà, sur le sort du sien. "L'EPR a été conçu principalement en Allemagne, sur le modèle du réacteur allemand Konvoi, deux fois plus cher que les centrales françaises", souligne un spécialiste du secteur. Tenu à l'écart, EDF ne l'a jamais digéré.

Le ressentiment a tourné à la franche animosité au début des années 2000 lorsque l'EPR, fraîchement dessiné, est venu représenter les couleurs françaises en Chine contre l'AP1000 de l'américain Westinghouse. Un casus belli sur un terrain où EDF, pionnier du programme nucléaire chinois, régnait en maître « En 2003, les Chinois étaient au bord d'opter pour la généralisation de la dernière génération de centrales françaises, dites N4, lorsque les Américains ont fait le forcing et surtout Anne Lauvergeon est venue s'opposer au N4 pour vendre son EPR », se souvient un ancien d'EDF en Chine. Le bilan des deux chantiers d'EPR en France et en Finlande, où délais et facture ont doublé, passant de quatre à huit ans et de 3 à 6 milliards d'euros, ont achevé de sceller le sort de l'EPR chez EDF. Accessoirement, chez l'électricien, on veut croire qu'une promesse du style "on finit Flamanville, mais on ne construit pas d'autres EPR" pourrait fournir un terrain d'entente entre Verts et PS, et préserver le futur du nucléaire en France.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 95
à écrit le 29/05/2012 à 15:24
Signaler
Flamanville 7 Milliards au lieu de 3 prévu à la base, va-t-il falloir subventionner cette centrale comme pour le solaire?

à écrit le 19/11/2011 à 7:58
Signaler
A part dans "Science & Vie", nulle part on ne parle de la filière à base de thorium ou à "sels fondus". Pourquoi ce silence assordissant?

à écrit le 17/11/2011 à 23:23
Signaler
Cela fait plusieurs jours que je surveille les différents forums ayant rapport avec le nucléaire. Schématiquement voici ce qu?on y trouve ; Les Pro-nucléaires avec comme seuls arguments ou inepties : « Les anti nucléaires sont des rêveurs, ont ne va...

le 18/11/2011 à 10:34
Signaler
Ben justement y'aura plus rien à faire ! Et notre Etat drogué au nucléaire ne comprend pas que la parité réseau va arriver très vite, d'ici moins de 10 ans. En attendant notre République Dct Follamour fait de son mieux pour ralentir le développem...

le 21/11/2011 à 10:16
Signaler
simplement les jours de pluie sans vent nous resterons sous la couette ... Où se logent les inepties ?

à écrit le 17/11/2011 à 18:36
Signaler
Peut-être serez-vous intéressés par la réponse détaillée rédigée par la commission énergie EELV en réponses aux assertions fantaisistes de M. Proglio ? Elle se trouve ici : http://tinyurl.com/82n6k6v Concernant cet article, nous nous permettons d'att...

le 07/06/2012 à 22:32
Signaler
C'est pas parce que l'ecran est design style iphone que c'est fiable (voir l'electornique low cost des voitures par example)

à écrit le 17/11/2011 à 17:35
Signaler
Nous devons prendre nos responsabilité et ne pas laisser à nos descendant un monde contaminé. Il faut s'engager vers un scénario négawatt (sobriété, efficacité énergétique et énergies renouvelalbel). Le nucléaire est beaucoup trop dangereux pour nous...

le 17/11/2011 à 20:21
Signaler
Tu as raison, comme les allemand qui reconstruisent des centrales au charbon !!!! Quel inovation, je prefere encore le nucléaire, au moin, il n'y a pas de gaz à effet de serre, et il ne faut pas se voiler la face, nous ne somme pas près de réduire no...

le 20/11/2011 à 20:12
Signaler
Cet argurment on l'entend souvent mais il est maheureusement faux! Aller toujours plus dans le nucléaire conduit à une impasse...pour les gaz à effet de serre. L'Allemanne ou d'autres pays du Nord investissent dans les énergies renouvelables et la SO...

le 20/11/2011 à 21:11
Signaler
Il est important de continuer la R&D dans le nucléaire, ET dans les EnR. La fusion est totalement propre et se développe (les tokamak, fusion froide, etc sont en ce moment même en développement, pour un aboutissement prévu dans les années 2050 - long...

à écrit le 17/11/2011 à 17:23
Signaler
Le nucléaire présente les mêmes défauts que tous les autres mode de production "KW"avec les risques d'accident en plus. Il faut produire le courant à proximité des sites de consommation en tension ad hoc. Le transport par lignes à haute tension gén...

le 20/11/2011 à 21:14
Signaler
attention, c'est 5 à 7%, pas 50 à 70%... je joue sur les chiffres, tu vas me dire, mais bon, ne désinformons pas. Tes histoires de basse tension ne veulent rien dire non plus, actuellement avec notre réseau tout marche pareil, il faut transporter. Et...

à écrit le 17/11/2011 à 17:07
Signaler
Le nucléaire est dans une position similaire au "pool charbon acier - charbonnages de France" lorsque le lobby nucléaire "leur a fait la peau" (56 64 +où-) Ne pas avoir anticipé cette mutation est une erreur fatale de politique industrielle. Pas un...

le 17/11/2011 à 20:26
Signaler
C'est sûr, mais faire bouillir de l'eau grace à "l'atome" en toute sécurité, c'est pas comme sur une gazinière ...

à écrit le 17/11/2011 à 15:38
Signaler
"L'Atmea est un réacteur dessiné par des vendeurs, pas par des exploitants" Cette petite phrase est ce qui me choque le plus dans cet article! Attendez-vous à des réacteurs low cost avec tout ce que cela va impliquer (prix faible et coûts de de conce...

le 17/11/2011 à 16:51
Signaler
En fait les industriels Allemands sont trop contents de voir nos énergéticiens s'entretuer pour un os sans viande qu'est le marché nucléaire désormais réduit désormais à peau de chagrin . C'est toujours ça en moins comme concurrents sérieux dans le...

à écrit le 17/11/2011 à 12:37
Signaler
Bravo et merci à La Tribune d'avoir osé publier cet article, malgré le risque - connu car d'autres l'ont déjà subi - de retrait du budget publicité d'EDF. On reconnaît là deux choses : le courage de La Tribune, et la conception qu'a EDF de la démocra...

le 17/11/2011 à 20:28
Signaler
C'est bien, mais je crois que ton super fournisseur n'est pas près de pouvoir alimenter ne serait ce que la france en electricité ...

le 20/11/2011 à 21:38
Signaler
désolé de te décevoir, Deosfa, mais Enercoop te vend du pipeau : ils n'ont aucun moyen de "séparer" dans le réseau l'électricité selon son origine, jusqu'à preuve du contraire ils ne font qu'acheter de l'électricité en gros à EDF et te la revendre e...

à écrit le 17/11/2011 à 11:58
Signaler
Y'en a même qui osent réfléchir et agir pour sortir du pétrole et du nucléaire. Vite Mr Pro-glio-sarkomique, envoyez leur la Garde Républicaine ! www.transitionfrance.fr

à écrit le 17/11/2011 à 10:49
Signaler
Vous souvenez vous du surgénérateur "Superphenix" dont le caloporteur était du sodium liquide à 550° ; une vraie bombe quoi, avec Lyon et Genève dans un rayon de 100 kms. Abandonné!

à écrit le 17/11/2011 à 10:36
Signaler
Exemple d'une habitation ou les habitants on décidé de dire non à l'Atom'cratie en montrant l'exemple d'un batiment passif à énergie positive: www.habitat-et-environnement.net

à écrit le 17/11/2011 à 10:21
Signaler
Titre racoleur mais qui n'est pas fidèle au contenu de l'article. Quel cliché. Evidemment que les équipes de recherche travaillent sur le futur modèle. C'est le cas de n'importe quelle industrie. La période de temps dans le cas du nucléaire est simpl...

le 17/11/2011 à 20:31
Signaler
Voilà au moins quelqu'un qui dit des choses concrètent !!!! Il est clair que les energie reouvelable n'ont aucun avenir sans possibilité de stockage.

le 17/11/2011 à 20:43
Signaler
Commencer donc par travailler sérieusement à des solutions de stockage de l'énergie nucléaire, comme ça vous pourrez allumer vos clim pendant les après-midi de canicules et vous chauffer les nuits de grand froid l'hiver sans l'aide des allemands. Vo...

à écrit le 17/11/2011 à 10:05
Signaler
Il doit y avoir du vrai dans cet article, puisque Proglio a fait suspendre le contrat pub d'EDF avec la Tribune. Hou, le petit cachottier susceptible !

à écrit le 17/11/2011 à 10:02
Signaler
La petite clique qui dirige notre administration Diktat'omique est parfaitement au "courant" que les énergie renouvelables sont déjà compétitives (éolien) ou vont le devenir d'ici moins de 5 ans (solaire). D'autre part les scénarios type négaWatt d...

à écrit le 17/11/2011 à 9:32
Signaler
Bonjour, Il est certain que mondialement, il serait plus facile de vendre des centrale non EPR moins chères! Mais on doit se poser la question des pertes à venir concernant lEPR! L' EPR finlandais sera pratiquement livré à un prix zéro, considérant l...

à écrit le 17/11/2011 à 5:10
Signaler
Un EPR c'est environ 7 milliards d'euros plus des coûts de combustible, entretien, démantèlement, stockage etc énormes sur toute la durée de vie, quand il n'y a pas d'accident majeur (en moyenne 1 tous les 22 ans dans le monde) . Déjà avec 7 milliard...

à écrit le 16/11/2011 à 20:49
Signaler
Merci pour votre courage de publier cet article.

le 17/11/2011 à 9:30
Signaler
rotgun a raison: merci à La Tribune et aux journaux / journalistes d'avoir le courage de publier des enquêtes sans se soumettre au diktat de notre Atom'cratie !

à écrit le 16/11/2011 à 20:24
Signaler
Pourquoi, que ce soit La Tribune ou Capital, vous montrez une salle de commande d'un réacteur de 1300MW soit la dernière génération en service ? L'EPR aura une salle de commande beaucoup plus informatisée ...

le 17/11/2011 à 7:55
Signaler
Et ca devrait nous rassurer ? Il y a aura du Windows et des écrans bleus partout c'est ça ?

à écrit le 16/11/2011 à 13:22
Signaler
ça commence à bien faire les écolos , les forts en gueule , qui savent tout sur tout et qui font tout mieux que tout le monde ,les prétendus sauveurs de l'humanité qui ne sont pas plus écolos que çà , qui consomment comme les autres voire plus,qui l...

le 16/11/2011 à 21:14
Signaler
+1 Bravo.

le 16/11/2011 à 21:31
Signaler
la démagogie et les clichés, ça vous connait aussi vous inquiétez pas

le 17/11/2011 à 5:55
Signaler
Toutes les études montrent que l'éolien est très rentable et compétitif, y compris souvent par rapport au gaz qui n'est pourtant pas toujours cher selon les pays (voir appels d'offres remportés par l'éolien au Brésil et autres pays d'Amérique latine ...

le 17/11/2011 à 9:43
Signaler
l'énergie produite par les éoliennes doit être complétée pour les 85% du temps restant où celles-ci ne peuvent pas fonctionner par les industries fossiles. Je rappelle que l'électricité ne se stocke pas .....

le 17/11/2011 à 20:52
Signaler
Heureusement que les éoliennes ne fonctionnent pas que 15% du temps parce qu'elles ne pourraient pas être compétitives. Au Danemark l'électricité provient pour 80% de l'éolien.

le 20/11/2011 à 22:10
Signaler
@ rotgrün : Les éoliennes en France ont un taux de charge de 24% (en général entre 20 et 25% selon les années). Effectivement c'est quand même bien mieux que 15%. Par contre au Danemark les éoliennes fournissent 19.2% de la consommation finale d'élec...

le 21/11/2011 à 10:32
Signaler
l'éolien n'est rentable que parce que l'électricité est rachetée à un prix scandaleusement élevé payé par nos impôts !!!

le 24/11/2011 à 20:39
Signaler
Merci jacko, en effet j'ai inversé les chiffres, cela dit 20% de production électrique d'origine éolienne c'est déjà énorme.

à écrit le 15/11/2011 à 12:59
Signaler
Le pire avec le nucléaire c'est qu'il y a une clique d?élitistes qui se prennent pour des génies et qui chient sur les gens qui font de la maintenance des centrales, en restant dans leurs bureaux dorés et en disant que çà les concerne pas quand il y ...

le 16/11/2011 à 20:31
Signaler
Il faudrait arrêter de dire trop de con....ies ! Vous croyez qu'en tant que technicien EDF en centrale nucléaire, j'ai envie que çà pète? Je serai aux premières loges car de permanence pour intervenir en cas de coup dur, pour essayer de sauver les cu...

le 17/11/2011 à 6:33
Signaler
et vous croyez que les techniciens de Fukushima avaient envie que ça pète ? et ceux de Tchernobyl ? le ratio gain-risques est nettement défavorable au nucléaire. Regardons l'avenir et les sources d'énergie inépuisables que sont le solaire et de l'éol...

à écrit le 15/11/2011 à 12:31
Signaler
Même EDF renoncerait à l'EPR ? Un réveil tardif mais bienvenu ! C'était idiot de persister dans cette impasse. En plus, ça a le mérite de règler le différend PS-Verts !

à écrit le 15/11/2011 à 10:42
Signaler
Enorme erreur !! Quand vos factures exploseront, faudra pas venir pleurer. Le nucléaire français est maitrisé et est le plus sur au monde car il n'est pas bradé au niveau de la sécurité. Quand il n'y aura plus de vent, ni de soleil on fera comment ?

le 15/11/2011 à 11:15
Signaler
... quand il n'y aura plus de soleil? Eh ben pardi, ce sera la fin de l'humanité!

le 16/11/2011 à 21:10
Signaler
D ici que l on n est plu de soleil on aura rejoint une nouvelle galaxie!!!on a encore le temps!!

le 17/11/2011 à 6:08
Signaler
Les reportages sur le nucléaire et la multiplication des incidents que confirme H. Proglio lui-même devant les commissions du Sénat ne traduisent pas du tout cette pleine sécurité des 58 réacteurs de moyenne d'âge 26 ans pour une durée de vie initial...

le 17/11/2011 à 10:39
Signaler
oui il va falloir préparer les bougies.

à écrit le 15/11/2011 à 7:03
Signaler
Mais pourquoi François Hollande déciderait-il d'arrêter le chantier de Flamanville?

le 17/11/2011 à 7:58
Signaler
Pour ne pas prendre une décision contraire à la volonté de 77% des francais par exemple ? Sinon, pourquoi n'a t-il pas dit aux Verts "pour nous mettre d'accord laissons le peuple décider" ?

à écrit le 14/11/2011 à 17:22
Signaler
Sidérant cet article ! On découvre que toute le classe politique française biberonnée au nucléaire (sauf les Verts) nous ment au sujet de l'EPR. Ce machin n'a aucun avenir économique et on nous fait croire que c'est 1 millions d'emplois (dixit progl...

à écrit le 14/11/2011 à 14:36
Signaler
La filière des centrales à l'Uranium est révolues depuis Fuckushima. Trop de risques. Trop peu abondant sur la terre. Et comme nous le montre l'Iran un risque non négligeable d'application militaire. C'est la filière au Thorium qui a le vent en poupe...

le 17/11/2011 à 4:31
Signaler
La filière thorium ne fonctionne pas seule sans la filière uranium.

à écrit le 14/11/2011 à 12:28
Signaler
Deux points : à chaque fois que nos dirigeants n'ont pas de plus hautes ambitions que de se mettre à la remorque de l'allemagne, l'euro, les débuts d'eads (alors qu'auparavant du temps d'aerospatiale tout allait bien), et maintenant cet EPR ..., ça p...

le 17/11/2011 à 8:00
Signaler
La voiture électrique est le cheval de troie des industries nucléaires. Mais il a une patte cassée, il est peu probable qu'il tienne jusqu'aux portes de la cité !

à écrit le 14/11/2011 à 11:40
Signaler
c'est du chantage, EDF s'invite dans la campagne présidentiel

à écrit le 14/11/2011 à 11:18
Signaler
après le charles de gaulle......

à écrit le 14/11/2011 à 9:55
Signaler
A la lecture de cet article , il est plus aisé de comprendre pourquoi cet EPR est si compliqué à construire. Il a été pensé par les allemands, qui (malheureusement )en limites technologiques fabriquent des usines à "gaz". Siemens "dépassé" a abandonn...

le 15/11/2011 à 13:10
Signaler
Absolument pas ! La conception de l'EPR est bien ici à Paris, c'est une technologie à la fois allemande et française donc la réflexion a lieu entre collègues français et allemands qui sont toujours là, pas de désertion ! Les ingénieurs areva-siemens ...

le 15/11/2011 à 13:11
Signaler
Absolument pas ! La conception de l'EPR est bien ici à Paris, c'est une technologie à la fois allemande et française donc la réflexion a lieu entre collègues français et allemands qui sont toujours là, pas de désertion ! Les ingénieurs areva-siemens ...

à écrit le 14/11/2011 à 9:50
Signaler
Cher "Dr" RADA, expliquez moi pourquoi la centrale SUPERPHENIX dans l'Ain n'a pas été démantelée alors qu'elle n'a jamais fonctionné ? Et sa voisine du Bugey qui a 30 ans et que les fans du nucleaire souhaitent prolonger de 20 ans ... C'est cela avoi...

le 15/11/2011 à 7:51
Signaler
N'importe quoi. Superphénix a bel et bien fonctionné, et lorsqu'elle a été arrêté suite au chantage politique de Voynet sur Jospin, elle sortait d'une année où sa performance était la meilleure du parc nucléaire français. Par ailleurs, 40% du temps d...

le 17/11/2011 à 8:01
Signaler
Crime contra la nation ? Crime contre Areva oui... L'hôpital qui se fout de la charité !

le 17/11/2011 à 14:35
Signaler
Faux, Superphenix est situé dans l'isère. Son réacteur est exempt de combustible ( déchargé ) la majeur partie de son infrastruture ( est démantelée , comprendre déconstruite et revalorisée ( enfin feraillée... ). le fluide caloporteur , le sodium , ...

le 18/11/2011 à 21:26
Signaler
Pardon mais le démantèlement est prévu pour durer jusqu'en 2026 alors que la centrale a été arrêtée en 1996, j'invite votre cheptel à consulter des photos actuelles sur internet. 30 ans de démantèlement.. combien ça coûte ? qui paie ?

à écrit le 14/11/2011 à 9:42
Signaler
Bien sur, les ingénieurs peuvent produire "tous seuls comme des grands"... des catastrophes industrielles... notamment en situation ou la "concurrence librement faussée"... et la libre circulation des capitaux, (en clair la "libre prédation"...), re...

à écrit le 14/11/2011 à 9:35
Signaler
Quand on lit un tel article on est effrayé et, si c'est vrais, on comprend mieux le déclin de la France sur les marchés internationaux. Areva contre EDF à l'export, Dassault contre un cafouillage de première pour la vente des rafales... Bravo continu...

à écrit le 14/11/2011 à 9:06
Signaler
Merci Dr RADA enfin des paroles sensées, oui les Français sont des veaux, le programme Allemand sur les éoliennes n'a jamais été rentable, et équilibré, ils reviennent aujourd'hui au thermique, est ce que l'on veut, nos écologistes fringants n'en son...

le 14/11/2011 à 9:37
Signaler
oula, beau résumé de la propagande d'EDF/AREVA D'une part nous ne payons pas l'électricité la moins chère du monde mais l'une des moins chères d'europe, Américains, pays du golfe, Australiens, Chinois ont de l'électricité bien moins chère que la notr...

le 14/11/2011 à 9:51
Signaler
Et en plus, le retraitement des déchets, le stockage des déchets radioctifs, le démantèlement des vieilles centrales sont des poisons pour les générations actuelles et futures pour des milliers d'années

le 14/11/2011 à 10:07
Signaler
Propagande contre propagande?

à écrit le 14/11/2011 à 8:52
Signaler
Il est important qu'EDF se tienne à l'écart de la politique. L'EPR eszt une avancée qui ne tient sans doute pas toutes ses promesses.Ce n'était semble-t-il qu'une évolution des modèles précédents. Il a coûté fort cher, mais c'est cela la recherche. I...

à écrit le 14/11/2011 à 8:20
Signaler
Vous etes tous fou ? Vous partez tous du principe d'arreter le nucléaire pour des solutions alternatives qui ne sont pour l'instant ni crédibles ni raisonnables (écologiquement et économiquement). Contrairement a l'Allemagne, nous ne disposons par d'...

le 14/11/2011 à 10:00
Signaler
C'est le bon sens!

le 14/11/2011 à 10:36
Signaler
Bien au contraire d' après des études indépendantes, à capitaux investis égaux, les énergies renouvelables (uniquement dans le cadre des technologies actuelles) arrivent d' ores et déjà au double de production énergétique... La propagande française s...

le 14/11/2011 à 17:24
Signaler
Laurent 68 expliquez nous comment, avec autant de création de centrales polluantes, l'Allemagne est actuellement en avance sur ses objectifs de Kyoto et pourquoi ils prévoient de faire -35 % de rejet de CO2 en 2020, ce que ne fera jamais la France....

le 15/11/2011 à 15:24
Signaler
aux pays bas, le barrage marin fonctionne tres bien et n'a pas eu d'incidence...

le 15/11/2011 à 15:43
Signaler
Faux!!! RTE est bien incapable de gérer les éoliennes. Pas assez de vent lors du forte demande en électricité et c'est tout de suite la m.... Alors croire que les énergie renouvelable sont la solution de demain n'est que pure fantasme!

le 15/11/2011 à 16:21
Signaler
on va tous se mettre a pedaler ou koi ?

à écrit le 14/11/2011 à 8:17
Signaler
Si c'est le cas ... que de fric gaspillé !!!!! (nos impôts)

à écrit le 14/11/2011 à 7:06
Signaler
L'image d'EDF se dégrade tous les jours et la confiance aussi. Nucléaire ou pas le prix de l'électricité va grimper en flèche pour renflouer le gouffre financier généré par les mauvais choix d'investissements. Il y a bien longtemps qu'il aurait fallu...

à écrit le 14/11/2011 à 6:56
Signaler
L'EPR est une invention suicidaire qui devra être combattu par tous les Français et tous les citoyens du monde qui aspirent tout simplement à vivre. Henri Proglio a une attitude inqualifiable en voulant développer une filière aussi mortifère.

le 14/11/2011 à 10:49
Signaler
Vous semblez être ignorant du sujet. L'EPR n'est pas vraiment une technique nouvelle, ce n'est donc pas une "invention". C'est simplement l'évolution naturelle des techniques actuelles.

le 14/11/2011 à 12:19
Signaler
Contre-sens : proglio veut précisément ne plus développer l'epr, contre areva, relisez l'article.

à écrit le 13/11/2011 à 23:53
Signaler
Ça serait qu'EDF se décide à abandonner cette confusion permanente des rôles entre exploitant, concepteur et VRP international, pour tout miser sur la maîtrise de la sureté de fonctionnement et de la qualité d'exploitation. Retards de livraison à ré...

à écrit le 13/11/2011 à 22:41
Signaler
C'est clair que si l'EPR n'est qu'un ersatz de résidu de centrale Allemande maintenant abandonné par l'Allemagne et qui de surcroit coute toujours deux fois trop cher .. il est temps d'abandonner ce projet au plus vite !!

à écrit le 13/11/2011 à 21:31
Signaler
Tout ca pour ca, vive la France médiocre. En plus des 4 milliards d'euros de pénalité de retard à payer aux Finlandais pour leur EPR toujours pas en marche ... Maintenant on va se faire pomper par les chinois ... Fais bon d'etre expatrié !!!

le 14/11/2011 à 8:08
Signaler
@ Conscience , revolution.. Je suis toujours amusé de lire les gens bien pensants , informés avec un avis éclairé mais qui me rappellent une phrase du Général De gaulle. Les francais sont des veaux. Vous en faites partie, ne serait ce qu'à l'évocat...

le 14/11/2011 à 9:40
Signaler
vous avez raison, surtout pas de démocratie dans le nucléaire, tout cela est bien mieux quand le nucléaire est opaque et que tout se décide entre industriels et politiques conservateurs, ne surtout pas essayer d'aller vers un modèle propre et renouve...

le 14/11/2011 à 17:07
Signaler
tant qu'on en n' aura pas un qui nous pête a la gueule on changera rien il nous faut une bonne cata !!! malheureusement, il va falloir la faire cette révolution

le 14/11/2011 à 23:06
Signaler
Voila le résultat de l'économie dirigée .... une décision prise pour des raisons politiques, ni économiques ni industrielles et c'est toute une filière économique qui va disparaître, car une chose est sure, le monde ne nous attendra pas. Pauvre Franc...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.