Bilan électrique 2011 : consommation en baisse, facture en hausse

 |   |  247  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Selon le site notre-planete.info, la conjonction de différents facteurs a fortement diminué la consommation électrique française en 2011. Dans le même temps, la France se positionne de plus en plus comme un fournisseur d'électricité pour ses voisins européens. Extrait.

La consommation électrique du pays dépend de nombreux facteurs dont la météorologie. En effet, les vagues de froid et les canicules augmentent significativement la consommation électrique, respectivement à cause du chauffage et des systèmes de climatisation.

Or, 2011 fût une année exceptionnelle : l'année la plus chaude depuis 1900 pour le territoire métropolitain avec une température moyenne de 13,6°C (+ 1,5°C par rapport aux normales), selon Météo France. Pour autant, ce record de douceur s'est caractérisé par l'absence de vagues de chaleur l'été. Résultat : les Français n'ont pas ou peu sollicité la climatisation en été tout en ayant moins recours au chauffage électrique l'hiver.

Soulignons que les consommations de pointe sont très sensibles à la température et principalement aux minimas. Ainsi, Réseau de transport d'électricité (RTE) estime le gradient thermique à 2300 MW / °C en hiver. Le dernier record de consommation électrique date du 15 décembre 2010 avec une consommation de 96710 MW.

Corrigée notamment du facteur météorologique, la consommation est en hausse de 0,8% sur l'année. Cependant, après une reprise de la consommation française au premier semestre, RTE observe à partir de l'été 2011 une baisse générale des consommations (particuliers, professionnels, grande industrie), à l'exception des PMI /PME.

Au final, la consommation électrique annuelle de 2011 s'est établie à 478,2 TWh , soit une baisse de 6,8% par rapport à 2010, indique RTE

Lire la suite et consulter les chiffres sur le site de notre-planete.info en cliquant ici

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2012 à 11:26 :
La consommation d'électricité en baisse a deux causes principales
- l'une positive : les français font des économies d'énergie,
- l'autre négative : la production de biens et services en France diminue.

Moyennant quoi le citoyen est mal récompensé puisque sa facture Edf augmente!
Plutôt que de refaire à toutes forces ses marges sur le dos de l'abonné, Edf doit
- d'une part faire payer à son salarié l'électricité au même prix qu'à ses autres clients (le salarié Edf ne paie son électricité que le dixième du tarif normal),
- d'autre part ne verser, comme c'est le cas pour les autres entreprises, que 1% de la masse salariale à son CE plutôt que 1% de la facture payée par l'abonné.

En 2009 les comptes de résultat consolidés donnaient un Chiffre d'Affaires de 66 336 millions d'euros pour des Charges de Personnel de 11452 millions d'euros. Sans trop se tromper, le rapport entre CA et CP étant de 6 (5.8), on peut déduire que le budget du CE de l'Edf est de six fois supérieur à celui des autres entreprises (il est en réalité de l'ordre du demi milliard d'euros)
http://www.enviro2b.com/2010/09/21/energie-le-scandale-du-ce-dedf-refait-surface/

Là aussi, c'est l'abonné, c'est à dire le client consommateur, qui paye les avantages sociaux d'une minorité extrêmement privilègiée.

a écrit le 20/01/2012 à 13:33 :
Ce sont les fruits des économies d'énergie.
Cela permet de l'export, donc des recettes.
Mais, il faut préserver les bénéfices sur le consommateur captif en France. Cela offrirait des possibilités de baisses légères si une concurrence devenait réelle.
a écrit le 20/01/2012 à 11:05 :
c'est le problème d 'un edf privé et de l'infâme loi NOME qui demande des profits, alors qu'avant le but d'edf, c'était de procurer de l'énergie à moindre coût aux français.
a écrit le 19/01/2012 à 15:25 :
Et oui, on nous harcele pour economiser l'energie et donc on consomme moins mais il faut bien que les profits continuent d'augmenter, donc plus vous economiserez en volume, plus les prix a l'unite augmenteront.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :