Petit-Couronne : Sarkozy annonce le redémarrage temporaire de la raffinerie

 |   |  233  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En visite sur le site, le chef de l'Etat a fait état d'un accord avec Shell pour le redémarrage de l'usine de Petroplus. 50 millions vont être débloqués.

« Je suis quelqu'un de parole, c'est signé. Je ne dis pas que ça sauve la raffinerie mais ça donne du boulot pour six mois ». En visite à l?usine de Pétroplus de Petit-Couronne, en Seine-Maritime, Nicolas Sarkozy a révélé au personnel la conclusion d?un accord avec Shell pour redémarrer temporairement la raffinerie. Les 50 millions d'euros nécessaires pour faire repartir la raffinerie, dont 20 millions seront déboursés par Shell, vont être débloqués, a dit le président de la République. Il faudra plus de deux mois pour le redémarrage.

Toujours pas de repreneur

Le contrat permettra à la raffinerie de distiller du pétrole brut appartenant à Shell, ancien propriétaire du site, pour lui fournir de l'essence et du gas-oil.
L'Etat et Shell fourniront 20 millions chacun, les 10 millions restants étant couverts par des avances au titre des quotas d'émissions de CO2.Reste toujours à trouver un repreneur pour le site. Plusieurs sociétés ont montré un intérêt pour le rachat de la raffinerie de Petit-Couronne, mise en redressement judiciaire après le dépôt de bilan de sa maison mère suisse. "Il faut maintenant qu'on se batte sur le plus difficile qui est le repreneur", a-t-il ajouté avant une réunion avec les syndicats de l'entreprise. "Si on n'avait pas fait repartir la raffinerie, il n'y aurait pas de repreneur."

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2012 à 13:59 :
le raffinage est définitivement en panne en France, il ne peut y avoir que du bricolage et pas de repreneur ou alors il faut que les politiciens soient courageux et aligne les taxes du gasoil sur celles du SP , ce qui rééquilibrera la conso GO/SP et permettra au raffinage de reprendre .... des politiciens courageux ?? bon, ok, on ferme les raffineries.
Réponse de le 24/02/2012 à 16:33 :
Désolé, mais si le consommateur veut du gas-oil, c'est aux fournisseurs de s'adapter, ou alors nous ne sommes plus dans une société libérale!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :