Le Qatar devient l'un des principaux actionnaires de Total

 |   |  202  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'émirat du Qatar a pris discrètement depuis l'été 2% du capital du groupe pétrolier Total, première société française par la valorisation boursière, dont il figure désormais parmi les principaux actionnaires, affirme le quotidien économique les Echos de mercredi.

Au cours actuel, cette participation --qui n'est pas soumise à une obligation de déclaration car inférieure à 5%-- vaut plus de deux milliards d'euros, ajoute le journal, qui ne précise pas ses sources. Le Qatar figure désormais parmi les principaux actionnaires de Total, derrière les salariés et le milliardaire belge Albert Frère, et à égalité avec le fonds chinois State Administration of Foreign Exchange (Safe), présent au capital du groupe pétrolier depuis 2008. Le cinquième actionnaire est la Compagnie nationale à portefeuille (CNP), une holding de M. Frère.

Cet investissement est une nouvelle preuve de l'intérêt du riche émirat gazier du Qatar pour la France, après son rachat en deux temps de la totalité du club de football Paris Saint-Germain, la reprise des palaces cannois Carlton et parisien Royal Montceau et la razzia sur les droits télévisés de Ligue 1 menée par sa chaîne de télévision Al-Jazira Sports.

Dans l'industrie, il possède déjà 5,6% du constructeur Vinci et 5% du groupe de services aux collectivités Veolia Environnement. Il est aussi devenu récemment le premier actionnaire du groupe de médias Lagardère, avec 10,1% du capital.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2012 à 17:01 :
Alors M Sarko!! vous avez déclaré en tv lors de votre dernier débat su tf1...je vous cite" non non....pas du tout...le quatar n'est pas en train de tout bouffer en france....."

Que penser de vos affirmations!! qu'elles sont fausses!!
a écrit le 14/03/2012 à 14:10 :
Le Qatar,est devenu un investisseur comme un autre.
Avant nous avions les fonds de pension,purement spéculatifs,donc plus redoutables que l'Investisseur Qatari;
maintenant que nous sommes en quasi liquidation,il faut subir,la pression,et ce ne sont pas les syndicats qui feront plier,ces momunents economiques;
Mais si nous en sommes là les Syndicats,n'ont -ils pas contribués à ce phénomene,qui va aussi sur le Sport,jeu de cirque pour milliardaires!!!!!
a écrit le 14/03/2012 à 12:06 :
La situation est grave , le quatar s empare de tout et nos politiques laissent faire ... A quand une réaction populaire? Il est nécessaire que les Français ouvrent les yeux.... Et mettent les hommes et femmes politique devant les faits auxquels ils sont responsable du médiocre aboutissement.....
Réponse de le 14/03/2012 à 14:43 :
Ah?on nationalise toutes les sociétés de France ???
Réponse de le 14/03/2012 à 15:13 :
Je pense que la France n aurait jamais dût privatiser total tout comme EDF GDF la compagnie générale des eaux France telecom et les sociétés d autoroute . Nos politiques ainsi que nos deputes europeen nous disent qu il ne faut plus d entreprise publique et que tout doit etre régie par le privé qui soit dit en passant les financiers. Mais le Qatar n est il pas un pays????
a écrit le 14/03/2012 à 11:43 :
Après avoir tout fait pour détruire, décourager, faire fuir le capital français, nos élites ouvrent les bras aux capitaux souverains (et dictatoriaux) étrangers copains du pouvoir. Si ça n'est pas de la trahison, ça en a l'aspect, le goût et l'odeur. Et il y a en encore pour penser que l'économie française est libérale ? Au contraire, elle a tous les attributs du mercantilisme socialiste. Pas d'illusion, comme pour tous les socialismes, cette politique absurde échouera dans la dette, la ruine et l'asservissement.
a écrit le 14/03/2012 à 10:41 :
Ils ne sont pas fous. C'est bien Total Qui sucre le plus le consommateur en France et
en plus ne paye pas d?impôts en conséquence.
a écrit le 14/03/2012 à 8:57 :
A quand les émirs du quatar prennent ils une participation majoritaire à l'Elysée?...
Réponse de le 14/03/2012 à 10:36 :
Je ne serais pas forcement contre. On serait alors considéré comme un investissement à développer, et pas comme un fromage à dévorer comme le font nos politiciens.
a écrit le 14/03/2012 à 7:15 :
Il est normal que les Actionnaires français, qui ne sont encouragés ni par l'Etat prédateur, ni par des Syndicats, les Medias et une opinion publique manipulés par la Gauche, cèdent progressivement la place à des Actionnaires étrangers.

Arcelor Mittal est le parfait exemple à suivre, avec d'abord la délocalisation de son Siège au Luxembourg, puis la fermeture de ses usines françaises.
Réponse de le 14/03/2012 à 8:04 :
A la création du groupe sidérurgique européen Arcelor (Usinor Sacilor, le luxembourgeois Arbed et l'espagnol Aceralia), le siège avait été placé au Luxembourg. Ce n'est pas Mittal qui l'a délocalisé.
Réponse de le 14/03/2012 à 8:05 :
Tout à fait d'accord. Néanmoins n' y a t il pas un risque que le siège de Total soit transféré? Remarquez comme petit actionnaire, ce transfert m'épargnerait les nouveaux impôts pour cette société, pas pour moi.
Réponse de le 14/03/2012 à 10:34 :
Tout dépend du niveau de la participation : en dessous de 5% c'est un investissement, rien de plus. à partir de 8 à 15% on peut se poser des questions par contre. L'actionnariat de total est je crois assez éclaté dans le public. Si un actionnaire prend 50% du capital, là c'est autre chose. Evidemment, Total peut aussi très bien prendre cette décision sans que le qatar y soit pour quelque chose
Réponse de le 14/03/2012 à 16:17 :
On commence par 2% et on fini a 51% avec une délocalisation au Qatar!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :