EDF et Alstom remportent la bataille de l'éolien offshore

La décision sur l'appel d'offres géant prévoyant la construction de parcs d'éoliennes au large des côtes normandes et bretonnes est enfin rendue. Le ministère de l'Industrie a annoncé ce vendredi l'attribution de trois sites au consortium mené par EDF et Alstom. Iberdrola et Areva en remporte un autre, tandis que GDF Suez n'en obtient aucun.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Bataille gagnée pour EDF et Alstom. Le consortium mené par EDF et Alstom a remporté 3 des 5 sites en jeu dans la série d'appels d'offres du gouvernement prévoyant d'installer cinq sites d'éoliennes au large de côtes bretonnes et normandes.  Avec le groupe danois Dong Energy, ce consortium pourra gérer les sites de Fécamp en Seine-Maritime, de Courseulles-sur-Mer dans le Calvados et de Saint-Nazaire en Loire-Atlantique. Dans la foulée de cette annonce vendredi matin par le ministère de l'Industrie, le consortium a indiqué son intention de construire quatre  usines à Saint-Nazaire et Cherbourg.

L'appel d'offre pour le Tréport déclaré sans suite

GDF Suez, de son côté, n'en a décroché aucun. Le groupe de Gérard Mestrallet a également échoué pour les trois autres lots qu'il visait.

Il était le seul à concourir pour le site de Tréport en Seine-Maritime mais l'appel d'offre pour ce champ d'éoliennes n'a pas été attribué. L'appel d'offre est déclaré sans suite, mais le gouvernement compte lancer un nouvel appel d'offre "dès le second semestre 2012" pour de "nouvelles zones de développment éolien offshore, comprenant notamment la zone du Tréport et de Noirmoutier".

"La zone du Tréport n?a pas fait l?objet d?une concurrence suffisante", justifie le ministère dans un communiqué, ajoutant que le prix proposé était trop élevé. Résultat, le coût de l'électricité produite si GDF avait été choisie aurait pu entrainer une "surcharge de 500 millions d'euros" et, de ce fait une "augmentation inconsidérée des factures d?électricité", détaille Bercy.

Un site pour Iberdrola et Areva

De son côté, le groupe espagnol Iberdrola, dont les éoliennes seront fournies par Areva, a obtenu le site de Saint-Brieuc dans les Côtes d'Armor.

Eric Besson, le ministre de l'Industrie  a annoncé les résultats ce vendredi, l'Elysée ayant décidé de la repousser. Cet appel d'offres lancé en juillet 2011 s'était achevé en janvier. Il a pour objectif de  produire "6 000 MW d?éolien en mer et d?énergies marines à horizon 2020", rappelle le ministère dans un communiqué.

La région Pays de la Loire a salué le succès du consortium EDF-Alstom. Cette décision "créé les conditions propices au développement d?une filière industrielle complète et nous conforter dans notre choix de placer l?innovation, l?industrie et le développement durable du territoire au c?ur de la stratégie économique régionale.", s'est réjouit Jacques Auxiette, le président socialiste du conseil régional.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 01/05/2012 à 7:23
Signaler
Vive l'éolien , le solaire et toutes les énergies vertes. Oui aux énergies alternatives.

à écrit le 07/04/2012 à 8:19
Signaler
Comme le chantait Brassens : " Les copains d'abord" C'est une mascarade... Une honte

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.