Les Suédois font de la luminothérapie en attendant le bus

 |   |  314  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Une innovation rendue possible grâce à des panneaux lumineux installés temporairement dans une trentaine d'abris par une compagnie électrique.

C?est une idée originale que celle de la société suédoise Umea Energi. La compagnie électrique a tenté le pari de redonner le moral aux voyageurs qui se lèvent tôt et ne voient que très peu la lumière du soleil en cette saison hivernale.

Pour cela, la compagnie Umea Energi a choisi près de 30 abris bus sélectionnés autour de la ville d'Umea et y a remplacé pour trois semaines les tubes lumineux par des lampes spéciales utilisées en luminothérapie. Une discipline qui vise à guérir la dépression (saisonnière) et l?insomnie par l?exposition à une source de lumière proche de celle du soleil. 

Un petit coup de boost avant le travail

"C'est pour que les gens puissent recevoir une petite piqûre d'énergie lorsqu'ils patientent", a déclaré Anna Norrgard, responsable marketing de la compagnie d'énergie à l'origine de cette expérience.

Pour pallier le manque de soleil

Et pour cause, le long et sombre hiver nordique vient de commencer. Une période durant laquelle la région d?Umea, située à quelque 600 kilomètres au nord de Stockholm, vit la plupart du temps dans le noir. Le soleil ne se lève en effet qu?après 8 heures pour se coucher aux alentours de quinze heures. Au plus noir de l?hiver, l?amplitude est alors réduite de plus de deux heures (10h ? 14h30). Quant aux habitants de certaines villes situées dans le cercle Arctique, ils ne voient pas le jour du tout pendant plusieurs semaines, chaque hiver. Un peu difficile donc d?avoir sa dose quotidienne de vitamine D.

Reste que par cette campagne, Umea Energi souhaite également mettre en lumière le fait que son énergie provient de sources environnementales, précise Anna Norrgard. La compagnie a donc trois semaines pour convaincre.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2012 à 16:24 :
et chez nous, Delphine Batho veut un black-out total à partir de 21h !!!
a écrit le 03/12/2012 à 12:13 :
ça c'est formidable.et dire quedansma ville,certains abris de bus ne sont meme pas éclairé !!
Réponse de le 03/12/2012 à 15:45 :
Sauf que en France l'électricité est loin d'être "environnementale"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :