Arnaud Montebourg : "Le nucléaire offre un avantage compétitif" à l'industrie française

 |   |  224  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Arnaud Montebourg l'affirme à l'agence Bloomberg: il n'y aura pas d'autre fermeture de réacteur nucléaire après celui de Fessenheim.

La France ne peut pas se passer du nucléaire pour le moment. C'est, en substance, ce qu'a affirmé Arnaud Montebourg dans un entretien accordé à l'agence Bloomberg et publiée ce mardi. Le ministre du Redressement productif indique qu'il n'y aura pas autre fermeture de réacteur nucléaire après celui de Fessenheim, prévue en 2016. A ce propos, il s'est montré catégorique. 

"Ma réponse est claire (...) ce n'est pas notre stratégie. "

Le ministre a pointé la nécessité pour la France de conserver ce qu'il considère comme un "avantage compétitif pour la performance de la base industrielle française." 

Le mauvais exemple allemand

Dans un argument a contrario il a en outre pris en exemple la stratégie de la première économie européenne: 

"Les Allemands qui ont abandonné le nucléaire sont aujourd'hui forcés de rouvrir les centrales à charbon et ils sont désormais les plus gros pollueurs d'Europe. 

Lors de la seconde conférence gouvernementale, en septembre, le chef de l'Etat avait affirmé que l'Etat devait être "garant de la mise en œuvre de la stratégie énergétique de notre pays".  La stratégie en question, il l'a promis pendant sa campagne pour l'Elysée, consiste à réduire de 75% la part du nucléaire dans l'énergie utilisée en France d'ici 2025. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2013 à 13:18 :
En tout cas l'avenir radieux ne semble pas leur faire peur : 600 Becquerels par kilos pour la bouffe et 20 msv (2000 rems) pour le cadre de vie. C'est les nouvelles normes "sans risques" du gouvernement. Surtout les nouvelles normes pour ne pas indemniser les future victimes. Malgré l'assurance affichée le gouvernement à dû se rendre compte que les stats étaient défavorables et ajuster les normes en conséquences...
a écrit le 13/11/2013 à 11:46 :
Monsieur Montebourg a sans doute raison dans la position actuelle de la France. Il devrait convenir que le mauvais état économique de notre pays et principalement dû à une vision politique étriquée ; nous ne visons que le cour terme, voir le moyen terme. Il serait temps d'y associer une vue à long terme. Et là les énergies renouvelables sont réellement l'évolution économique à emprunter. Du reste ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier n(est entre autre que de la sagesse.
a écrit le 12/11/2013 à 23:41 :
Montebourg totalement subjugué par la désinformation d'EDF et de la SFEN.
Le bilan carbone des Allemands n'est pas bon car ce pays concentre les industries lourdes, qui ne sont plus dans d'autrres pays européens, comme la France...
Est-il si influençable ? ou de mauvaise foie ?
a écrit le 12/11/2013 à 22:21 :
Ce Montebourg est totalement inconscient. Où sera-t-il lorsqu'il faudre demanteler toutes les centrales atomiques existantes. On joue déjà avec le feu en prolongeant la vie de certaines. Nous n'avons vraiment que des incapables dans ce gouvernement (idem pour la clique de Sarkozy et rien de mieux ne se signale à l'horizon). Pauvre France!
a écrit le 12/11/2013 à 20:30 :
il a oublié le prix de rénovation des centrales qui coutent hyper hyper cher, autant que d'en construire des neuves ! ce pays la france est en faillite totale !!! merci les politiques et leur gestion !!
Réponse de le 12/11/2013 à 23:15 :
Je ne suis pas certain que la construction de nouvelles centrales soit aussi coûteuse que maintenir "correctement" de vielles centrales. Il ne faudrait surtout pas négliger le coût de la formation du personnel chez EDF si cela concerne la construction de centrales de nouvelle génération. En revanche, ce surcoût pourrait être amorti sur la durée en supposant que le rendement des nouvelles centrales soit supérieur aux anciennes. De même que par la revalorisation des centrales démantelées. Plus nous démantèlerons, moins cela coûtera par retour d'expérience.
a écrit le 12/11/2013 à 19:44 :
Le nucléaire nous en disposons, le vent ne soufle pas en permanence au contraire des commentaires id.ts. Lehs Allemands vont nous permettre de rechauffer encore un peu plus l'atmosphére, ce qui nous permettra d'avoir un peu plus d'ouracan ( réchauffement des océans ) et accesoirement des pluies acides....Montebourg n'a pas toujours tord........
a écrit le 12/11/2013 à 19:28 :
propos intéressants par le réalisme des arguments que réfutent les idéologues obscurs et dogmatiques. il faut tout mettre à plat, chiffrer de façon honnéte et on pourra s'expliquer et faire des choix ... un début de commencement de démocratie en somme ...
a écrit le 12/11/2013 à 19:28 :
propos intéressants par le réalisme des arguments que réfutent les idéologues obscurs et dogmatiques. il faut tout mettre à plat, chiffrer de façon honnéte et on pourra s'expliquer et faire des choix ... un début de commencement de démocratie en somme ...
a écrit le 12/11/2013 à 17:37 :
Un socialiste idéologique qui mange son chapeau. Il faut se souvenir de la haine féroce et des ouvriers lancés contre le nucléaire taxe on ne sait pourquoi par ces "pacifistes" de salon mais surtout de salom d'engin de "droite". Eux, il c'est le moment de s'en souvenir voulaient une alliance avec les allemands qui nous attaquaient. Ils dénonçaient alors les marchands de canon en pointant les vieilles familles industrielles françaises en oubliant leurs alliés comme Lagardère qui fiançaient leurs journaux. Une folie que l'on prendra soin de progressivement gommer en mélangeant deux guerres dans un même "héroïsme". Une honte.
a écrit le 12/11/2013 à 17:36 :
Un socialiste idéologique qui mange son chapeau. Il faut se souvenir de la haine féroce et des ouvriers lancés contre le nucléaire taxe on ne sait pourquoi par ces "pacifistes" de salon mais surtout de salom d'engin de "droite". Eux, il c'est le moment de s'en souvenir voulaient une alliance avec les allemands qui nous attaquaient. Ils dénonçaient alors les marchands de canon en pointant les vieilles familles industrielles françaises en oubliant leurs alliés comme Lagardère qui fiançaient leurs journaux. Une folie que l'on prendra soin de progressivement gommer en mélangeant deux guerres dans un même "héroïsme". Une honte.
a écrit le 12/11/2013 à 15:45 :
Avec de vieilles centrales qu'on ne sait même pas déconstruire ( ni à quell coût) et des déchets dont on ne sait que les enfouir chez les autres ... on ne peut pas dire que ce soit compétitif très longtemps ! Il est vraiment temps de passer à autre chose plutôt que de faire la politique de l'autruche.
a écrit le 12/11/2013 à 15:21 :
Le nucléaire n'est pas la panacée mais il nous permet de produire de l'électricité. Il est temps de passer à autre chose pour préserver l'avenir. Par contre nous avons un handicap difficile à surmonter, la présence de montegourde qui bloque par son incompétence notre avenir énergétique. Encore un coup de pub de sa part il veut contrer valls qui fait pareil. Deux nuls parmi d'autres nuls ça fait mal pour on pays comme la France.
a écrit le 12/11/2013 à 14:31 :
Le nucléaire est évidemment l'énergie favorisée par nos politiques, que ce soit l'UMP ou le PS. Ce ne sont pas eux qui décident de toutes façons mais nos énarques, X ...que le monde entier nous envie. C'est une énergie économique à condition de ne pas inclure les coûts de stockage, de mise au point (EPR) et de démantèlement à long terme. Bref un genre de crédit revolving qui sera remboursé ultérieurement à condition que tout se passe bien car le risque zéro n'existe pas.
a écrit le 12/11/2013 à 14:20 :
et le prix des loyers en france c'est un avantage compétitif ???? la france est pas sortie de la .. avec de telles phrases bidons ...
a écrit le 12/11/2013 à 14:02 :
On va parler chiffres :
- cout de revient du kWh EPR : 11 c€
- cout du kWh eolien : 8 c€
- cout du kWh solaire au sol : 9 c€
- cout du kWh hydro : 3 c€
- cout du kWh nuke ancien : 5 c€ (mais sans assurance RC, sans provision de demantelement et sans provision pour construction de la mine d'nefouissement, et avec risques importants).

Donc soit Mr Montebourg est un cretin fini et ne connait rien a son dossier, soit il est tout simplement vendu au lobby nucleaire.

Ce qui va se passer est tres simple : 'guignol' Montebourg a beau critiquer les Allemands, ils ont re-ouvert certaines centrales a charbon qu'ils fermeront dans 10 ans quand les moyens de stockage seront devenus abordables. Dans l'intervalle, il sont deja passes de 6 a 25% d'EnR et passeront a 100% d'ici la. Les francais en bons nombrilistes seront alors englues dans le demantelement qu'ils n'auront pas voulu voire venir (pourquoi croyez-vous d'EDF insiste pour porte les reacteurs a 60 ans ?), devront financer le creusement de la mine CIGEO de Bure, et deront en meme temps financer le passage aux EnR. Autrement, le pays sera en banqueroute faute de n'avoir pas voulu prevoir.
Réponse de le 12/11/2013 à 21:09 :
Vos sources, svp ?
Réponse de le 12/11/2013 à 21:33 :
tarifs truqués par les subventions, on dit au client que c'est pas cher, mais en piquant dans son autre proche de contribuable !!!! l'éolien c'est du vent !!!
a écrit le 12/11/2013 à 13:40 :
Houlàlà! QUe de commentaires d'ignorants, et quel manque de pragmatisme! seul commentaire positif! C'est ça la France? Un pays dont le peuple s'autoflagelle, conteste, critique mais ne propose rien? Faut croire que oui.

Je bosse en Suisse depuis bientôt 2 ans, et je peux vous dire (ou plutôt je ne peux pas...) à quel point les Suisses nous trouvent ridicules! Et ils ne sont pas les seuls!

Alors, avant de faire un quelconque commentaire, renseignez-vous avant d'affirmer quoique ce soit, cela vous évitera de psser pour des imbéciles, et donc de vous ridiculiser...
a écrit le 12/11/2013 à 13:00 :
Ils attendent quoi alors pour mettre en route celle de flamanville de type EPR.
Ne serions-nous devenus incapables de faire un grand chantier?
Ah oui on manque de soudeurs!
Les CET baptisés LEP servent à quoi?
a écrit le 12/11/2013 à 11:46 :
Duflot est elle d'accord on ne l'entend pas ???
a écrit le 12/11/2013 à 10:58 :
En effet le nucléaire a un avantage compétitif surtout si dans le prix de vente de l'éléctricité le coût du démentèlement des centrales et le coût du stockage des déchêts n'est pas compris. Qui va payer tout cela? dans 20-30 ans pour les 60 centrales. bon courage!! Montebourde ne sera plus là.
Réponse de le 12/11/2013 à 21:27 :
+1!
a écrit le 12/11/2013 à 10:47 :
Que notre classe politique s'est empressée de dilapidée au profit des syndicats et des lubies écologiques. Concrètement, nos factures auront doublé en quelques années.
a écrit le 12/11/2013 à 10:46 :
Le nucléaire n'est plus du tout compétitif avec l'essor des énergies renouvelables et la chute du prix du KWh. Les allemands, eux, l'ont bien compris. Seuls les X-Mines croient encore en cette énergie.
Réponse de le 12/11/2013 à 11:36 :
Oui, c'est d'ailleurs pour ça que le gouvernement allemand vient d'annoncer une nette réduction de son objectif de développement des énergies renouvelables et des ruineuses subventions associées...
Réponse de le 12/11/2013 à 11:48 :
faites un petit tour sur les sites de référence pour connaitre les prix de l'électricité qui sort de ces énergies avant subvention, et puis revenez nous dire ce qu'il en est. D'accord? ;-)
Réponse de le 12/11/2013 à 14:07 :
Plutot que lire ce qui vous arrange, lisez-donc ce qui vous derange : L'Allemagne c'est 6% d'EnR en 1995, 25% maintenant, c'est des systemes de stockage qui sont en train de se democratiser et devenir tres abordable (encore 2-3 ans et ca viendra en France).
Les Allemands n'ont plus besoin de soutenir le PV car il est grid-parity et peut s'installer pour seule auto-consommation, quant a l'eolien, il est juste un peu calme.
Mais l'objectif 1er reste 100% d'EnR d'ici 20-30 ans, et ils y arriveront pour moins cher que notre electricite nuke dont le demantelement et le stockage des dechets n'est pas provisionne.
a écrit le 12/11/2013 à 10:28 :
En 2010 les Japonais avaient le même discourt. Depuis 2011 0 kW de production nucléaire tout en dépensant des milliards pour se secteur. Je vous laisse deviner "l'avantage compétitif"...
a écrit le 12/11/2013 à 10:16 :
bravo enfin quelqu un qui se mouille , et qui ose dire la vérité , avec la chine ,le brésil et l 'inde , le nucléaire a de beaux jours devant lui , bravo Montebourg.
a écrit le 12/11/2013 à 9:41 :
ça c'est de l'idéologie de la vraie de la pure, même pas trafiquée!!!! On nous oppose au nucléaire la bêtise des allemands!!! heureusement que certains pays pensent différemment (à commencer par la Chine) et cherchent des solutions qui ne soient ni le modèle français ni le modèle allemand!!!!
Réponse de le 12/11/2013 à 11:39 :
Oui, c'est sans doute pour ça que les Chinois ont en ce moment même 29 centales nucléaires en construction...
Réponse de le 12/11/2013 à 14:10 :
29 centrales pour 1 200 000 habitants, c'est un developpement exponentiel effectivement !
La verite est que beaucoup de pays se paye le nuke pour la gloriole de faire partie du club des pays nuke, ou pour fabriquer au Pu militaire, voire les deux.
a écrit le 12/11/2013 à 8:57 :
Même Fessenheim ne sera pas fermée. Hiver 2016 : il fera trop froid. Printemps 2017 : campagne Présidentielle. Les barres n'auront pas le temps de refroidir avant qu'un nouveau Président revoie la question.
a écrit le 12/11/2013 à 8:56 :
La France, avec le nucléaire a acquis un véritable savoir-faire unique en son genre dans le monde, elle ne peut pas négliger un atout de ce poids. Surtout en ces temps rudes.
Réponse de le 13/11/2013 à 0:47 :
Les temps ne sont pas rudes à Tchernobyl et Fukishyma ??!
a écrit le 12/11/2013 à 8:50 :
le pétrole est sous contrôle des pays arabes un poil nerveux !! et l'uranium aux africains aux ordres !! qui va nous manger en premier ou alors quelles seront les contres parties pour en bénéficier à prix d'or ?
Réponse de le 12/11/2013 à 11:38 :
Contrairement au pétrole, les importations d'uranium sont très limitées en quantité et les sources possibles très diversifiées, avec des pays comme l'Australie qui ne présentent aucun risque stratégique. Donc ce n'est en rien comparable.
Réponse de le 12/11/2013 à 12:19 :
@ @michel

Votre discours sonne faux car l'armée française s'offre toujours un séjour "touristique" aux même destinations depuis plus de 30 ans, c'est ce qu'il est communément appelé la "Françafrique". Si l'uranium était si bon marché et compétitif, nous n'aurions plus à intervenir SEUL et de manière MILITAIRE en Afrique. Le lobby de l'atome se cache bien de dévoiler le coût réel de l'énergie nucléaire où l'Afrique reste une variable d'ajustement indispensable au marché. Il suffit de regarder les importations d'uranium française...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :